64156417Close
BrunniOn the 2020-01-01 at 04:30am
Uther (./6406) :
Zerosquare (./6404) :
Du coup, c'est incohérent de prétendre que le premier système est une forme d'aliénation, et que le second est une forme d'émancipation. Or c'est pourtant ce qu'a fait le féminisme, en prétendant que les femmes allaient devenir libres en travaillant, et en glorifiant les femmes carriéristes.
Sauf que c'est partir du postulat débile que l'idéal du féminisme c'est l'aliénation au patronat. Les hommes n'ont généralement pas non plus comme objectif de vie d'être soumis à un patron, même si c'est ce qui arrive souvent. Le féminisme demande a ce que les femmes ait les mêmes droit que les homme ce qui inclus les rôles de salariées mais aussi de patronnes ou d'indépendantes.
Une patronne ou indépendante est soumise au marché, et c'est en pas mal de sens encore plus contraignant qu'être sous un patron (ou un mari). Les entrepreneurs sont généralement ceux qui sont le plus "managés" et bossent le plus dur, ils ne le sont juste pas par une "personne".

Ca ne veut absolument pas dire qu'elles ne devraient pas essayer, mon "point" était que de nombreuses ont essayé et se sont rendu compte qu'au final c'était la même chose, sinon plus dur de travailler. Résultat, #flemme et choix stupides de jeunesse prévalant, retour en arrière, et moi c'est ce que j'ai lu dans ce Twit.