64856487Close
NilOn the 2020-01-16 at 04:09pm
Brunni (./6479) :
Ainsi, mon image de l'objectification H/F est symétrique. Tu rentres dans un bar, si t'es une femme tu attends de te faire aborder, si tu es un mec tu prends tes burnes et abordes. L'homme la choisit parmi d'autres, la femme décide si elle veut acheter (en pratique sa réponse => c'est toi qu'elle voulait qui l'aborde dans le bar && elle est dispo). La balance est environ 50-50.
Euh... non ?
Si je suis dans un bar, de base, j'y vais pour boire un verre. Je n'attends pas quoi que ce soit (et je ne suis pas certain qu'une femme attende quoi que ce soit).
De façon générale, je suis plutôt du genre à ne pas aborder et je me porte bien, merci :3

Brunni (./6479) :
Hmm tu biaises là. Un homme va sans doute accepter un restaurant tout payé, mais il ne va pas ATTENDRE ni EXIGER ça (il n'en a pas le pouvoir comme j'ai dit). Prends plutôt 1000 Hommes et 1000 Femmes et regardent combien à la fin s'attendent à ce que tu paies pour eux (enfin je peux dire elles dans ce cas), c'est un bien meilleur indicateur.
Mais en fait tu te plains d'un truc en t'inscrivant dedans... Perso, une femme attend ou exige quelque chose de ce genre, ben... je me dis juste qu'on n'est pas compatibles au niveau social.
Brunni (./6485) :
Non. Il est très difficile d'en parler, car jusqu'à ce qu'elles soient disposées à faire des compromis (30 ans, ou quand elle est accroc à toi), les filles n'ont aucun contrôle émotionnel, elles délèguent ça aux autres (leur homme, ou leurs copines/famille), pensant qu'il est normal et souhaitable d'expérimenter un large spectre d'émotions (ce sont des choses qui ont vraiment été étudiées !).
C'est encore pire, avec ce vocabulaire-là, en fait. Et on ne doit vraiment pas discuter avec le même type de femmes O_O (et un homme ou une femme qui n'a pas de contrôle émotionnel, je lui dis poliment que je suis désolé, mais en fait non. Enfin, j'imagine que c'est la façon la plus rationnelle de ne pas avoir de soucis...

Brunni (./6479) :
Par exemple la concurrence injuste, les idées différentes en regard du sexe entre les h/f (et donc impossibilité d'équilibrage de marché), l'éducation (merci les tabous), etc. tu devrais pouvoir en trouver plein, ça m'intéresse.
Mais concurrence de quoi ? On est d'accord pour dire que les sites (et, dans une moindre mesure, l'espace social) est pollué par des gros cons. En partant de ça, si t'es pas un gros con, tu pars déjà avec un bon bonus, si tu te places dans un jeu de concurrence...

Brunni (./6479) :
Les femmes ont la possibilité d'aborder (statistiquement ça marche très bien, je me rappelle d'un sondage il y a quelques années qui montrait qu'une grande partie de la population féminine disait arriver à 100% à leurs fins si elles abordent et tentent quelque chose avec un mec -- à titre récréatoire j'ai eu encore le cas à nouvel an avec une occidentale, et je regrette d'ailleurs de m'être laissé faire, mais c'est mon problème, par contre si j'étais une femme ce serait clairement un viol). Les femmes ont la même puissance, elles ont tous les droits, des choix en plus (qui parfois sont chiants, mais bon).
Mais elles sont moins en chasse peut-être parce qu'elles sont moins éduquées en chasseuses ? (Le jeu des hormones joue aussi probablement dans l'équilibre)
Du coup tu veux quoi ? Qu'on change le métabolisme des femmes et qu'on change l'éducation des hommes et des femmes ? Pour les hormones, je pense que c'est une mauvaise idée. Pour l'éducation, tu es pile dans le discours féministe qui vise à dire aux femmes de prendre en charge leur destin.

Brunni (./6480) :
Et mon argument initial concernait aussi comment certaines femmes jouent de cet avantage sexuel pour obtenir des faveurs dans le monde du travail (on parle pas de coucher avec le chef hein, mais de trucs en apparence innocents), ou pour échapper au travail entièrement car elle a le pouvoir d’exiger à son mari qu’il la prenne en charge.
Mais si elles ont cette possibilité, n'est-ce pas parce que les décideurs et les cadres sont... des hommes ?

Godzil (./6482) :
Nil: tu es sur de ne pas etre resté sur la version smartphone de OKC? La version web est sensiblement différente.
Oui.

Zerosquare (./6484) :
Et si tu es en manque d'affection, tu n'as qu'à te parler à toi-même smile
On se demande bien pourquoi les gens se prennent autant la tête !
On peut aussi aborder, du coup, la prostitution et les métiers du sexe, mais il me faudrait plus de temps (et je ne suis pas un abolitionniste mais un légaliste, pour le coup, dans le cadre du droit de disposer de son corps). S'il y a une misère sexuelle, les métiers du sexe sont une solution, non ? (La Suisse a des lois permettant aux personnes dans l'incapacité d'avoir une sexualité même solo d'avoir recours à des travailleurs du sexe, en particulier pour les handicaps moteurs).

Zerosquare (./6484) :
D'autre part, je trouve ton discours sur les femmes sexiste : prétendre qu'en France en 2020, ce ne sont que des victimes de hommes, c'est leur ôter toute forme de pouvoir et de responsabilité de leurs actes. Ça revient à les infantiliser.
Non, les hommes sont aussi victimes que les femmes des stéréotypes. Par contre, ces stéréotypes ont tendance dans l'ensemble à avoir des impacts plus pénalisants pour les femmes.