1

Voilà, j'ai un serveur http://www.ti-fr.com qui est chez moi.

Dans une optique "stop prism", je me suis dit que je devrai retenter une énième fois de configurer un serveur mail.

Et pour la énième fois : échec.


Concrètement, j'ai un NDD qui pointe sur ma box, laquelle redirige les ports que l'on veut sur le serveur. J'aimerai pouvoir envoyer des mails (ça, ça marche), recevoir des mails et stocker des mails, le tout avec différents comptes et si possible avec POP (ou IMAP) ET webmail.

J'ai tenté d'installer exim4+Roundcube, la réception ne marche qu'en local malgré de nombreuses tentatives de paramétrage...

J'ai essayé plus récement iRedMail (v0.8.5) et à part avoir foutu ma config apache en vrac (ti-fr.com sans www ne pointe plus sur le site, enfin bref), il ne marche pas mieux (l'envoi des mails marche plus mal).

Quand diable verrons nous un système vraiment intégré (comme le sont Exchange ou Domino) sous linux ???

En gros, j'aimerai trouver une méthode "pas à pas" et "qui marche" (ouais, les tutos que j'ai pu trouver sont soit incomplets, soit pas opérationnels)
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca

2

exim4 poubelle, prends postfix, c'est plus abordable pour nous simples humains.

j'y suis arrivé avec

postfix
format de stockage maildir
utilisateurs dans mysql pour authentifier smtp ET imap via le gourbi saslauthd ou je sais plus quoi
courier-imaps pour le relevé
roundcube effectivement pour le webmail.

je ne sais plus où j'ai trouvé le tuto, je crois que j'avais cherché un moment, et que j'avais recoupé plusieurs pages

edit: un premier pas, ça s'appelle des virtual users, je crois que c'est grandement ce que j'ai suivi.
http://www.howtoforge.com/virtual-users-and-domains-with-postfix-courier-mysql-and-squirrelmail-ubuntu-12.04-lts (j'avais pas utilisé le fameux quota patch)

pense à faire un enregistrement DNS MX, j'avais zappé ça au début.

seul le chiffrement approximatif des passwords m'agace, mais c'est mieux que rien.

3

squalyl (./2) :
pense à faire un enregistrement DNS MX, j'avais zappé ça au début.


ah oui, la questoin qui reste est de savoir ce qu'il faut y mettre, je suis chez OVH, je mets ti-fr.com dans la destination de la redirection MX1 ?
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca

4

Vérifie également que OVH ne bloque pas le port 25. Je sais que pas mal de fournisseurs le bloquent par défaut, et il faut l'activer dans la configuration.

5

par défaut, ovh redirige vers lui même pour sa gestion des alias...
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca

6

vince: oui. Le MX 1 de trululu.com c'est le serveur qui consulté quand il faut envoyer un email à *@trululu.com (et si il est en rade on prend les MX à numéros plus grands)

7

J'ai une configuration voisine de celle de squalyl qui fonctionne plutôt pas mal, à la différence près que j'ai remplacé courier-imaps par dovecot. Dovecot est très complet, fait pop(s) et imap(s), et surtout possède son propre module sasl qui évite d'installer saslauthd (c'est déjà bien assez compliqué comme ça, un soft en moins est toujours bon à prendre). Au final il faut donc postfix, dovecot, et optionnellement mysql pour les comptes utilisateur et les alias (c'est pas obligatoire, on peut les mettre dans des fichiers texte, seulement si tu veux pouvoir les changer souvent c'est pas pratique).

Ceci dit il est difficile de t'expliquer de A à Z comment faire la configuration : c'est long, compliqué, et effectivement il y a des tonnes de tutos sur internet qui passent trop vite sur des aspects pourtant loin d'être triviaux. Si tu souhaite conserver exim4 je ne pourrai pas t'aider (je ne connais pas), mais si tu veux tenter postfix et que tu coinces à une étape précise on peut peut-être t'aiguiller.

Solution bis : je viens chez toi (samedi prochain par exemple) et on essaie de faire ça en l'échange d'un paquet de fraises plates tongue
avatarAll right. Keep doing whatever it is you think you're doing.
------------------------------------------
Besoin d'aide sur le site ? Essayez par ici :)

8

vendu !
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca

9

Si jamais vous faites ça, est-ce que vous pouvez faire un petit step-by-step ? Parce que même avec des admins sys qualifiés, c'est pas évident : c'est le genre de choses qui est configuré une fois tous les 10 ans (parfois plus) et la compétence disparaît très vite... je connais le truc en théorie pour avoir suivi pas mal de migrations de services de messagerie, mais pas tout de A à Z...
avatar

10

L'autre problème des tutos trouvés sur internet étant que parfois, ils ne précisent pas la version concernée et que ce n'est plus du tout valable avec celle que tu as… (merci OpenLDAP… maintenant j'attends que Samba4.1 soit stable grin)
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

11

12

Sur le même sujet. Ça date d'il y a deux ans, mais les avis sont très constructifs, particulièrement les retours d'expérience :
http://ask.slashdot.org/story/11/08/07/1533224/ask-slashdot-self-hosted-gmail-alternatives

13

Je pige pas pourquoi mettre en place un serveur mail est aussi compliqué, alors que d'autres types de serveurs ne nécessitent pas une pareille prise de tête.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

14

je ne sais pas, mais je confirme, c'est chiant grin

sans doute à cause des multiples versions de soft, des différents trucs à faire coucher ensemble, et des tutos plus ou moins obsolètes et incomplets smile

15

Alors que c'est si simple d'installer et configurer un Microsoft Exchange embarrassed
trivil
avatar

16

Zerosquare (./13) :
Je pige pas pourquoi mettre en place un serveur mail est aussi compliqué, alors que d'autres types de serveurs ne nécessitent pas une pareille prise de tête.

Je vois au moins quatre raisons :

* les logiciels sont vieux,
* les protocoles sont vieux et ont été patchés, ce qui rajoute autant d'options
* il y a de toute façon beaucoup à configurer (antispam, règles de filtrage, envoi de mail, réception de mail, etc.)
* on ne contrôle pas toute la chaîne, et quand un mail n'arrive pas, ce n'est pas évident de savoir où il s'est perdu
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

17

+ tout ce que vous évoquer de MySQL, annuaire LDAP, j'en passe et des meilleures, qui suffirait déjà à me faire fuir grin
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

18

flanker (./16) :
* les protocoles sont vieux et ont été patchés, ce qui rajoute autant d'options
Et, pourtant, les protocoles qui régissent la messagerie sont parmi les plus pourris qui soient. C'est dingue qu'en 2013 on n'ait pas un protocole nativement supporté par tous les clients de façon transparente qui permette la sécurisation des données transmises d'un bout à l'autre de la chaîne (c'est inhérent au mode de fonctionnement client-serveur-client, mais quand même...).
avatar

19

S/MIME fonctionne très bien, non ?
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

20

Je crois qu'il y a une norme qui fonctionne avec TB et les gros libres, et l'autre avec Outlook. Mais ils parlaient d'uniformiser ça oui.
avatar

21

ne confondrais-tu pas avec GPG ?

S/MIME fonctionne aussi bien avec Outlook que Mail ou TB, à ma connaissance
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

22

!up

Petite question, plus ou moins en rapport avec le sujet : est-ce que quelqu'un connaît lamson ? ( http://lamsonproject.org )
Ça a l'air pas mal, même si au final j'ai un peu l'impression qu'il n'est pas aussi facile qu'ils le disent dans la doc :/
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

23

En meme temps
Rather than bizarre flat file "databases" and hashtable stores, Lamson uses anything that Python does to store data. You can use all of the following to store data in Lamson:


C'est peut etre (encore) vrai pour sendmail, mais que je sache postfix est capable d'utiliser MySQL, PostgreSQL, SQLite3...

Je prefere largement un truc en C que du python que IMHO ne tiendra pas la charge sur des gros volumes...
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

24

Hmmm peut-être sous-estimes tu la puissance des machines modernes ?
Python est utilisé dans des applications à très fortes contraintes de charge sans problème. Là spontanément il me vient l'exemple de EVE Online, qui utilise Stackless Python sur leurs serveurs, capables de gérer des millions d'événements par seconde avec des milliers de clients connectés.

Alors bien sûr, je te rejoins sur le fait que tu tireras davantage de performances d'un sendmail. Mais la bonne question c'est : en as-tu l'utilité ?
Mettons que ton besoin soit de 10k mails par heure, que Lamson puisse en gérer 1000k, dans ce cas le fait que sendmail puisse faire disons 5000k n'a pas le moindre intérêt (aucune valeur ajoutée pour ton besoin). En revanche, peut-être que la meilleure gestion de telle ou telle fonctionnalité dont tu as besoin par Lamsom (ou sendmail) fera pencher le choix.

25

spectras (./25) :
Python est utilisé dans des applications à très fortes contraintes de charge sans problème.
Mais à quel coût ? Combien faudrait-il de machines pour faire la même chose en C, par exemple ?

C'est comme Facebook qui utilise du PHP : ce n'est pas parce que c'est un bon langage en soi, ni même que c'est le mieux adapté à ce qu'ils font, c'est parce que c'est facile de recruter des développeurs PHP...
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

26

À mon avis c'est plutôt l'inverse, Facebook doit avoir des critères de recrutement assez élevés et trouver des développeurs de bon niveau qui ont envie de faire du PHP ne doit pas être facile. Après, je ne sais pas quelle est la proportion de développeurs chez Facebook qui font encore du PHP, on peut supposer qu'ils migrent peu à peu leur plateforme vers d'autres technologies.
avatarAll right. Keep doing whatever it is you think you're doing.
------------------------------------------
Besoin d'aide sur le site ? Essayez par ici :)

27

Zerosquare (./25) :
spectras (./25) :
Python est utilisé dans des applications à très fortes contraintes de charge sans problème.
Mais à quel coût ? Combien faudrait-il de machines pour faire la même chose en C, par exemple ?

Ça dépend d'où vient la charge. Ce n'est pas dit que ton application passe 90 ou 95% de son temps dans la partie Python. Ça peut être dans des extensions en C, à cause du réseau, du disque…
Puis le Python va peut-être permettre de coder des algos plus compliqués assez facilement : par exemple, Shinken (outil de monitoring) est bien plus performant que Nagios. Pourtant, Shinken est en Python et Nagios en C.
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

28

Ça n'a pas grand chose à voir avec les langages, Shinken est probablement plus moderne et plus soigné (vu Nagios c'était pas non plus un challenge insurmontable), pas grand chose à voir avec le fait que l'un soit en Python et l'autre en C ; dès qu'un projet devient un peu complexe on a vite fait de mettre en place les abstractions qui vont bien pour avoir un code aussi concis que possible.
avatarAll right. Keep doing whatever it is you think you're doing.
------------------------------------------
Besoin d'aide sur le site ? Essayez par ici :)

29

Zerosquare (./25) :
Mais à quel coût ? Combien faudrait-il de machines pour faire la même chose en C, par exemple ?
Pour faire quelle même chose ?
La performance d'une solution, ce n'est pas quelque chose qui s'évalue en absolus, mais qui s'examine en fonction d'un besoin.

Entre :
-> un serveur de mail de PME
-> un serveur de mail de grosse entreprise avec des filiales et de nombreux intranets
-> un serveur de mail technique
-> un serveur de spamming
-> un serveur de mail public payant
-> un serveur de mail public gratuit

Les besoins sont extrèmement différentes, en terme de performances, en terme de fonctionnalités, en terme de facilité d'administration et d'évolution, en terme de facilité d'intégration avec d'autres technologies…

Pour reprendre cet exemple, le fait que ton produit soit en C ou en Python va peut-être avoir un impact en performance (pour quel type d'opérations ?), mais aussi en fonctionnalités (si j'ai besoin d'une fonction imprévue, quelle solution peut me l'apporter au moindre coût ?), en administration (en cas de souci, qu'est-ce qui est plus facile à investiguer ?), d'évolutivité (peut-être est-il plus facile de créer des interfaces agnostiques dans un langage que dans l'autre ?), d'intégration (si j'ai d'autres applications en Python par exemple).

Mais en réalité, le fait que ce soit en C ou en Python est juste un point, limite anecdotique, parmi tous les critères de choix réels d'une solution face à un besoin métier.

30

Exemple concret : ton client te dit « j'ai besoin d'un serveur mail pour mon équipe de design produit, c'est environ 120 comptes mail à gérer, essentiellement en interne. Mais j'aimerais pouvoir associer les mails aux projets sur lesquels ils travaillent et les indexer, avec possibilité de faire des recherches de référence produit. Et j'aimerais aussi une fonction qui permette à mes commerciaux en extérieur d'envoyer des suggestions par email, qui ouvrent automatiquement une entrée dans mon outil de ticketing, et de poser des questions prioritaires, qui soient automatiquement transmis à la boîte mail des designers actuellement connectés ».

Clairement, la performance ne va pas etre un problème, et choisir ta solution sur ce critère serait une énorme erreur. Par contre, vu la complexité des règles et de l'intégration demandée, le choix d'un outil où il soit possible d'écrire des plugins dans un langage haut niveau serait un très gros plus.