1

Bonjour

j'ai fini par mettre en ligne une nouvelle version de Kronos, mon benchmark

Pas de révolution juste quelques petites nouveautés:

Possibilité d'utiliser Kronos dans un batch
différentiation résultats opengl des performances machines
Création d'un indice pure 68000 comparé à un Atari ST 8Mhz

On retrouve ici : http://kronos.lutece.net

Olivier

2

L'archive a été modifiée, pour corriger quelques cancrelas:

Affichage de la performance pure 68000 (comparé à un STF)
Correction du calcul de performance 68000
Lancement automatique du test pure 68000
Modification du mode de calcul de la fréquence pour avoir un résultat non stupide sous Aranym JIT
Changement des benchs de référence maintenant c'est TT30 48Mhz, CT63 + supervidel, V4SA 85Mhz

Désolé de ce soucis

Olivier

3

Merci pour cette mise à jour (et ton boulot sur Vampire) top
avatar

4

OL (./1) :
Création d'un indice pure 68000 comparé à un Atari ST 8Mhz
Ah ! Je m'étais toujours demandé pourquoi cet indice manquait. C'est pourtant la référence de base. Bravo pour cette amélioration.
avatarAbonnez-vous à ma chaîne Vretrocomputing sur YouTube et Facebook. Dernière vidéo : Sauvegarder et restaurer le mode vidéo en assembleur sur Atari ST.

5

BlankVector (./4) :
OL (./1) :
Création d'un indice pure 68000 comparé à un Atari ST 8Mhz
Ah ! Je m'étais toujours demandé pourquoi cet indice manquait. C'est pourtant la référence de base. Bravo pour cette amélioration.

En fait je n'y ai jamais pensé!

J'ai bien eu un STf mais il était remisé, et puis lancer kronos sur un STf la plupart ne peuvent pas le faire tourner, j'avais 2,5Mo de ram j'ai réussi mais avec 1Mo peine perdue et faire le test opengl en 68000 sur un STf c'est diaboliquement long! Je l'ai fait une fois et j'ai laissé en état. Et puis cela a repris du sens avec la firebee entre programmes natifs et programmes 68000 qui ne vont pas du tout à la même vitesse, puis j'ai fait ma modif et oublié dans un coin de disque dur!
C'est vrai kronos est plus orienté machine assez véloce, il y a de bons bench pour les machines plus lentes.

Voilà

Olivier