1

L'art de disserter sur la poésie

Petite notice à l'usage des élèves disposés à passer l'épreuve anticipée de français


Note liminaire :
Cette notice n'est pas universelle. Elle est le fruit de travail personnel, certains enseignants peuvent la trouver suffisante, d'autres pas du tout.
Elle n'est en aucun cas un travail abouti, plutôt un ensemble d'indices destinés à apporter des éléments à l'élaboration d'un travail construit.


I. Pourquoi ?
Avant de continuer, demandons-nous pourquoi la poésie est-elle étudiée en terminale.
Au regard de l'ensemble des questions posées dans ce forum, une solution trouve sa place : pour donner aux élèves l'envie de lire de la poésie, en comprenant non seulement les principes fondamentaux de la poétique classique, mais aussi certains éléments de rhétorique (je ne parle pas ici simplement de ce qu'on appelle figures de rhétorique, mais de rhétorique au sens large, comprendre : art de l'élocution). Ces éléments techniques n'étant qu'un moyen et non une finalité, l'étude de la poésie dirige presque toujours dans une seule direction : pourquoi le poète est il poète ? Ou, pour faire simple : quel est le rôle du poète ?
Si vous-même avez écrit quelques vers (ne niez pas, ça arrive à tout le monde wink), n'oubliez pas que c'est une expérience qui peut vous guider (attention toutefois à ne pas prendre votre expérience pour une généralité, le but de ce jeu est de comprendre les grands auteurs, pas vous, désolé).

II. Eléments de réflexion
On retrouve presque toujours les mêmes éléments, dans une dissertation de niveau "première".
Ici sont présentés les principaux avec des possibilités d'ouverture, la liste n'est absolument pas exhaustive, si vous avez d'autres propositions, elles pourront être ajoutés.

- Le temps
L'intemporalité de la poésie, avec pourtant une volonté de la part des auteurs à s'adapter à l'esthétique de chaque époque. La poésie est une trace fragile et pourtant persistante d'une période, d'un courant de pensée, d'un mouvement idéologique.

- L'homme
La poésie en tant que fait de l'homme : la poète messager divin ou « déchiffreur » (de l'antiquité jusqu'à Jules Supervielle [et même après] qui dans le poème ci-dessous explique le rôle du poète - voir aussi le poème de Beaudelaire plus bas qui peut avoir un rôle similaire)
On peut ici expliquer pourquoi le poète est perçu comme messager divin : parce qu'il se sent investi d'une mission - c'est le cas sous un régime répressif - ou simplement parce qu'il explique, avec des mots personnels ou des tournures parfois étranges, des situations ou des sentiments communs.

En résumé :
Le poète, miroir déformant : le poète retranscrit une réalité (ou une fiction basée sur la réalité) dont l'image est modifiée par son vécu, ses sentiments, son engagement, ses aptitudes physiques (il est aveugle, sourd, muet, blessé...).
Le poète messager humain : reprendre là les explications de l'autre sujet (résumé : le poète est un homme qui écrit pour les hommes - il est des poètes qui n'écrivent pour personne, mais à ce moment là, peut-on dire qu'ils soient vraiment poètes - avec des désirs d'homme, des rêves d'homme, des engagements d'homme)
Le poète messager divin : reprendre là aussi les explications de l'autre sujet (résumé : le poète, de tous temps, a eu un rôle divinisé. Il est perçu comme celui par qui les dieux, la nature, une essence inconnue s'exprime, et ce malgré lui).


- La mise en abyme du message
Le message poétique a une couleur particulière parce qu'il subit plusieurs transformations.
Son état premier (fait historique, social, paysage, personne).
Sa perception par le poète (position politique, idéologique, point de vue, déformations diverses [souvenir, défaut de mémoire, physique...]...)
La retranscription par le poète (règles employées - s'il y en a, esthétique ou mouvance, choix des mots, techniques...)
La perception par le lecteur (milieu social, culture, passé, connaissance du sujet, état d'esprit à la lecture...)
Cet ensemble d'éléments aboutit à un message qui se colore, à chaque transformation, d'un vécu particulier.

- Ouverture aux autres arts
Parallèle entre la "poétique de la poésie" et la poétique des autres arts (beaux arts, musique...).

- Ouverture sur la perception de la poésie (techniques et ressenti)
Cette partie peut-être ajoutée si la dissertation est associée à un texte ou un corpus. On peut étudier le rapport entre les techniques employées par le poète et l'impact sur l'inconscient (ou le conscient, d'ailleurs) du lecteur.

III. Une conclusion ?
La conclusion doit rester personnelle. En outre, il ne faut pas l'oublier, même si ça n'est pas vrai pour l'épreuve que baccalauréat, la dissertation est corrigée par un enseignant qui a ses propres critères d'évaluation. Certaines choses peuvent parfois être bien vues, parfois pas. Et même, on peut avoir d'excellentes idées, et une réalisation qui aboutit à une note plutôt mauvaise.
Donc pensez-y. Si vous voulez faire une conclusion personnelle, pourquoi pas. Disons qu'un travail scolaire sera toujours bien noté, mais qu'un travail personnel, avec une notion supplémentaire de risque, peut faire sombrer le résultat, ou... l'élever au dessus des espérances.

Des commentaires sur ce plan ? N'hésitez pas ! Ce message sera certainement mis à jour si vous désirez le faire évoluer.
(N'hésitez pas non plus à nous dire s'il vous a aidé, quels ont été vos résultats...)
avatar

2

Textes en relations avec cette direction de travail (à savoir : le rôle du poète) :
Jules Supervielle

Poèmes de l'humour triste, 1919

Soyez bon pour le Poète,
Le plus doux des animaux.
Nous prêtant son coeur, sa tête,
Incorporant tous nos maux,
Il se fait notre jumeau ;
Au désert de l'épithète,
Il précède les prophètes
Sur son douloureux chameau ;
Il fréquente très honnête,
La misère et ses tombeaux,
Donnant pour nous, bonne bête,
Son pauvre corps aux corbeaux ;
Il traduit en langue nette
Nos infinitésimaux.
Ah! donnons-lui, pour sa fête, La casquette d'interprète !


Charles Baudelaire

Correspondances

La nature est un temple où de vivants piliers
Laissent parfois sortir de confuses paroles ;
L'homme y passe à travers des forêts de symboles
Qui l'observent avec des regards familiers.
Comme des longs échos qui de loin se confondent
Dans une ténébreuse et profonde unité,
Vaste comme la nuit et comme la clarté,
Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.
Il est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
Doux comme des hautbois, verts comme des prairies,
-Et d'autres corrompus, riches et triomphants,
Ayant l'expansion des choses infinies,
Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens, Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.
avatar

3

Tout l'effort d'Hugo va porter sur une logique qui nous dépasse et que nous ne voyons pas. (...)
Le poète se fait Mage, il donne un sens à la création, Prophète, il prend en charge le passé, établit la chaîne de l'Histoire, (cf. La Légende des Siècles) et éclaire le présent.
(extrait de la Collection "Perspectives et Confrontations", Hachette, XIXe)
Victor Hugo
Les Châtiments, "La Société est sauvée", XI (1852)

(...)
Le poète n'est plus l'esprit qui rêve et prie ;
Il a la grosse clef de la conciergerie. (...)

Tant qu'un gueux forecera les bouches à se taire,
Tant que la libertée sera couchée à terre
Comme une femme morte et qu'on vient de noyer,
Tant que dans les pontons on entendra des râles,
J'aurai des clartés sépulcrales
Pour tous ces fronts abjects qu'un bandit fait ployer,
Je crierai : lève-toi, peuple ! ciel, tonne et gronde !
La France, dans sa nuit profonde,
Verra ma torche flamboyer !

(...)
Et les champs, et les prés, le lac, la fleur, la plaine,
Les nuages, pareils à des floncons de laine,
L'eau qui fait frissoner l'algue et les goëmons,
Et l'énorme Océan, hydre aux écailles vertes,
Les forêts de rumeurs couvertes,

Le phare sur les flots, l'étoile sur les monts,
Me reconnaîtront bien et diront à voix basse :
C'est un esprit vengeur qui passe, Chassant devant lui les démons !


-EDIT- J'ai mis ci-dessus en italique les mots importants concernant le rôle du poète.
avatarMind the gap ?

4

salut nil je me présente je suis une éléve en premièere ES et j'ai posté un sujet sur la dissertation de la poésie a propos du rôle du poète et de la poésie.
pourrez tu y jeter un petit coup d'oeil et me dire se que tu en pense.
je te remerci d'avance et je c'est que tes conseils me seront que bénéfiques
allen06

5

Très jolie ta compo triso

6

Un poème de Victor Hugo qui me semble aussi très important vis à vis des fonctions du poète :

Victor Hugo

"Les rayons et les ombres"

Dieu le veut, dans les temps contraires,
Chacun travaille et chacun sert.
Malheur à qui dit à ses frères :
Je retourne dans le désert !
Malheur à qui prend ses sandales
Quand les haines et les scandales
Tourmentent le peuple agité !
Honte au penseur qui se mutile
Et s'en va, chanteur inutile,
Par la porte de la cité !

Le poëte en des jours impies
Vient préparer des jours meilleurs.
Il est l'homme des utopies,
Les pieds ici, les yeux ailleurs.
C'est lui qui sur toutes les têtes,
En tout temps, pareil aux prophètes
Dans sa main, où pour tout tenir,
Doit, qu'on l'insulte ou qu'on le loue,
Comme une torche qu'il secoue,
Faire flamboyer l'avenir !

Il voit, quand les peuples végètent !
Ses rêves, toujours pleins d'amour,
Sont faits des ombres que lui jettent
Les choses qui seront un jour.
On le raille. Qu'importe ? Il pense.
Plus d'une âme inscrit en silence
Ce que la foule n'entend pas.
Il plaint ses contempleurs frivoles ;
Et maint faux sage à ses paroles
Rit tout haut et songe tout bas !

Poème I, Partie II, vers 71-100.


POINTS FORTS :
- le poète illumine les peuples à la lueur de sa "torche"
- poète = prophète.
- correspondance verticale : le poète constitue un lien entre le spirituel et le réel ( hommes --> dieux )
- le poète est un perpetuel incompris, considéré tel un marginal. ("on le raille")
- le poète est mis sur un pied d'estal. Il n'a aucune limite spatio-temporelle ( "les pieds ici les yeux ailleurs" )
- le poète doit apporter le bonheur, ne jamais s'enfuire devant l'incompréhension des hommes, devant la méconnaissance des hommes.

Ce n'est pas une étude liminaire, les idées sont dans le désordre.


A bientôt.

7

J'ai oublié : Si vous avez d'autres poèmes sur ce fil directeur je serais content de les lire smile

8

meme si je me fous du sujet (la première c'est loin et la poésie c'est pas mon truc DU TOUT), ça fait plaisir de voir qu'il n'y a pas que des illétrés qui attendent une réponse toute prète ... bravo
avatar

9

De toute manière en français il faut bien se dire qu'il n'y a pas de réponse "toute faite". C'est pas comme en éco, où, il y a des liens de causalité ( A implique B). Le français, selon moi, c'est plus une manière de pensée, une sensibilité personelle etc... C'est la toute la difficulté et c'est d'ailleurs pourquoi mes notes de français ne sont pas très élevées...

10

Tiens, c'est marrant, cette oeuvre faisait partie de mon groupement de textes en premiere smile
Merci jammies en tous cas !
avatar

11

Mais de rien, si tu as d'autres poèmes à faire partager sur les fonctions du poète je suis prenneur smile

12

Cette "notice" m'a bien aider a compléter ma dissertation , dont le sujet est :


POETE : synonyme noble de nigaud (rêveur)

La poésie : Est tout a fait inutile est passée de mode.
Telles sont les définitions que Flaubert note avec ironis dans le Dictionnaire des idées reçues.

Votre expérience de lecteur vous incite-t-elle à partager l'ironie de Flaubert ou à approuver ses idées reçues ?



Donc merci !

13

Mais maintenant je suis un peu pommée dans mon plan !
Qu'en pensez vous ? le voici :

1-Définitions reprises par Flaubert : La poésie est inutile et le poéte n'est qu'un simple rêveur.
a-But du poète , de la poésie
b-Pourquoi écrire une poésie ?
c-Pourquoi lire une poésie

2-Partage de l'ironie de Flaubert : La poésie est utile et n'est pas seulement sujette au rêve
a-Définitions de la poésie
b-Fonctions de la poésie (Poésie lyrique et Poésie engagée)

J'ai terminé la 2é partie , et la 1ére sous partie du 1 , mais je galère un peu pour la deuxième et la troisième sous partie , quelqu'un pourrait -il me donnait un petit coup de pouce .. ? j'ai plein d'idées , mais je n'arrive pas a les regrouper , quel texte mettre en exemple .. ?

14

Idées en vrac (mais alors vraiment en vrac)

Pour les textes, ça peut être difficile d'en trouver. Par contre, tu peux très bien arguer que la poésie est inutile et c'est justement pour ça qu'elle est indispensable.
La poésie a ses limites : elle est le point de vue d'un seul, à un instant donné, dans l'aveuglement de ses poètes.
La poésie pour la poésie peut paraître parfaitement inutile, alors que liée à un travail d'écriture dans le cadre d'une plus grande oeuvre (roman, essai...), elle donne une toute autre saveur aux textes.
La poésie ne sert à rien : elle n'est lue que par une population sélectionnée, la bourgeoisie moderne où la culture est marchandise ou artifice social. Elle ne touche donc pas l'humanité dans son intégrité, et par là est biaisée.
J'ai trouvé quelques liens : http://www.humanite.presse.fr/journal/1993-01-15/1993-01-15-668297
http://66.249.93.104/search?q=cache:pBp9iAaacpEJ:www.yazata.com/devoirs/devoirs.phtml%3Fid%3D277%26type%3D5+%22la+po%C3%A9sie+ne+sert+%C3%A0+rien%22&hl=en&client=firefox-a (ça a l'air pas mal, mais hors ligne, il faut donc consulter le cache de google)
avatar

15

Merci beaucoup de ton aide !!
J'avais bien avancé ce matin sur ces deux sous-parties , et là ca m'aide a bien les compléter !
Merci beaucoup ! ^^

16

Et ben, t'as l'air d'avoir passé du temps à cette dissert', et d'y avoir bien travailler.

Même si les intitulés de tes parties et sous-parties ne figurent pas telles quelles dans ton devoir final, je tiens tout de même à te dire que je les trouve un peu vagues (surtout dans le sens où si peu détaillés les titres de tes sous parties pourraient correspondre à n'importe laquelle de tes 2 parties, ce qui est facheux surtout pour un oral, et aussi dans les transitions).

Je parle surtout de 1a) et 2a). Je sais pas si tu vois ce que je veux dire exactement ? Par exemple pour le 2a), sont-ce toutes les définitions de la poésie qui te conduisent à dire que la poésie est utile ? Alors pourquoi avoir fait une première partie disant qu'elle est inutile, ça me paraît bizarre (je fais exprès de te titiller hein, peut-être que tu t'expliques bien dans ta dissert mais en voyant juste ton plan je ne peux pas du tout savoir tes ARGUMENTS). Et pour le 1a), y a écrit but du poète et de la poésie, mais d'après le nom de la partie c'est sans doute le but du poète et de la poésie quand ils n'en ont pas (si on rapproche but d'utilité, ce qui n'est, je te l'accorde, pas évident).

Voilà c'est tout grin. Pour finir je tiens à te dire que je critique que la forme là, et pas le fond (d'ailleurs ce que je critique c'est que j'arrive pas à percevoir le fond avec une telle forme... enfin c'est ptet moi qui suis bigleuse aussi cheeky)
avatarI wanna... bioman, bioman, défenseur de la teeeerrrreee

17

Je vois pas trop trop ce que tu veux dire ...

I-J'approuve les idées reçues : poésie inutile , poète simplement rêveur
a-Utilité du poète et de la poèse (jai démontré de sorte a ce qu'il n'y est aucune utilité)
b-Pourquoi écrire une poésie (Motivation du poète à écrire une poésie : dépassement de soi*même , livrer ses souffrances , rêver...)
c-Pourquoi lire une poésie (Quel est l'interet pour le lecteur de lire une poésie : Lire les malheurs des poétes ? Rêver un instant car un rêve est éphémère ?...)


II-Partage de l'ironie de Flaubert : Dc la poésie est utile et n'est pas seulement sujete au reve :
a-Definition de la poésie (Cocteu en particulier)
b-Fonctions de la poésie ( lyrsime et engagée)

18

bonjour a tous
j'aimerai avoir des renseignement sur les fonctions de la poésie
qu' y a t'il commes fonctions et quels exemples donner avecquels poéme merci d'avance

19

Tu as lu la notice ? Ou alors tu préfères qu'on te prémâche le travail ?
avatar

20

je ne comprend pas bien
j' ai lu la notice mais ca ne m' aide pa beaucoup alors si tu a des truc a faire passer...

21

en fait je commence a comprendre mais iil me manque des choses voila mon travail,( quand penses-tu?)

1)un fonction lyrique (par le langage,la beauté) sert a décire ce qui est indéfinissable par la prose;c'est l'art de créer de grands setiments universels
en résumé sert a dépeindre des sentiments

2)une fonction ludique(s'amuser et mener sa pensées vers un art plus amusant et plus original)

3)un moyen de se révolter, de s'engager(dans le but de dénoncer, de critiquer,de se libérer [de ceraines contraintes pa ex]

4)la fonction didactique( [4]"enseigner au lecteur le langage et sa beauté, indiquer au lecteurun monde bouveau faconné, artificields lequel il apprend a reconnaitre les tonalités"[/4](cette phase n'est pa de moi)


maitenant voila quelques idées en vrac que je n'arrive pas a exploiter
_la poésie raconte met en scène
_la poésie:c'est la mémoire d'un peuple
_en enfin une idée importante qui peut servir d'ouvreture pour ma conclusion: la poésie n'a d'autre but que soi mêmec'est en cela quelle s'autosuffit.

voila mon travail si il y a des choses a dire n'hésite pas et si tu peu me faire avancer n'hésite pas non plus wink

22

1)un fonction lyrique (par le langage,la beauté) sert a décire ce qui est indéfinissable par la prose;c'est l'art de créer de grands setiments universels en résumé sert a dépeindre des sentiments

Oui, tu peux ici parler de la notion de poésie divine (poésie antique, mais aussi perception plus tardive de la poésie).
2)une fonction ludique(s'amuser et mener sa pensées vers un art plus amusant et plus original)

Excellent point, il faut que tu différencie peut être la fonction ludique pour le poète (qui s'amuse à écrire) et la fonction ludique du lecteur (qui lit pour se divertir).
3)un moyen de se révolter, de s'engager(dans le but de dénoncer, de critiquer,de se libérer [de ceraines contraintes pa ex]

Oui, exactement. C'est peut-être ici que tu peux parler de la notion de mémoire d'un peuple. Ou dans la partie 1, en fait ça dépend du peuple et de si tu le prends sur une période (l'antiquité grecque) ou une situation précise (la poésie juive pendant la Shoah).
4)la fonction didactique( [4]"enseigner au lecteur le langage et sa beauté, indiquer au lecteur un monde nouveau faconné, artificields lequel il apprend a reconnaitre les tonalités"(cette phase n'est pa de moi)

Attention à ne pas faire de redite ta fonction didactique peut être aussi un engagement esthétique, donc être mis en relation avec 3. Mais tu peux effectivement séparer les deux points si tu spécialises (ouvertement) ton troisième point sur l'engagement idéologique et politique.
_la poésie raconte met en scène

Est-ce vraiment une fonction de la poésie ? Tu t'éloignes p-ê un peu trop de ton sujet (mais tu peux p-ê en parler dans la partie 1, si tu arrives à faire glisser un peu ton premier point).
en enfin une idée importante qui peut servir d'ouvreture pour ma conclusion: la poésie n'a d'autre but que soi même c'est en cela quelle s'autosuffit.

Oui, effectivement, ça peut être bien en conclusion, mais fais attention à ne pas transformer ta conclusion en une partie 5, parce que ta conclusion doit découler des points précédents, et qu'en l'occurence, j'ai un peu l'impression que ce n'est pas le cas. A toi de vois pour aménager ça.
avatar

23

j'aime beaucoup ton plan smile. L'idée de fonction ludique (et aussi didactique) est excellente je trouve !
avatarI wanna... bioman, bioman, défenseur de la teeeerrrreee

24

merci beaucoup nil,
y'a plus qu'à comme dirai l'autre
en tout cas je me demande ou tu vas chercher toutes ces iddées
bon je vais me mettre au boulo

25

merci souane smile

26

ouaou, ca fait longtemps que tout ces messages ont été posté mais je tente ma chance parce que j'ai vraiment besoin d'aide ! mon sujet de dissert est : en quoi le poète est il semblable aux autres hommes et en quoi diffère til deux ?
j'ai trouver pas mal de choses, mais je n'arrive pas à la fonder complètement, c'est assez vague !
1.comme tout autre artiste, il se sert de la poésie comme arme = poète engagé
il est le porte parole du malheur ou des joies humaines (je ne trouve pas d'exemples)
.... et pour cette partie, je ne trouve pas dautres idées !

2. un poète engagé peut etre un poète solitaire , donc "maudit" c'est en cela qu'il se diffèrent des autres hommes
il a une acuité bien plus élevée que les autres humains ...

mais je rame vraiment ... pourriez vous m'aider à compléter un peu, ou à me trouver quelques idées de plus ??
je ne demande pas à ce qu'on me fasse cette dissert, mais j'ai vraiment beaucoup de mal et c'est important pour mon passage ... que je risque de ne pas obtenir à cause d'une mauvaise note tel que celle ci ...
merci d'avance
lily

27

Je pense qu'il vaut mieux que tu crées ton propre sujet plutot que de poster ici.
avatarI'm on a boat motherfucker, don't you ever forget

28

Oui smile et là tu auras peut-être quelques conseils smile
Edit : ok j'ai vu ton sujet smile
avatar

29

Un autre aspect du rôle du poète que l'on peut développer:

"Moi je vis la vie à côté" Charles Cros En quoi le poète est-il à la fois semblable aux autres hommes et différent d'eux?

30

Slt à tous.J'ai une dissertation à faire,j'ai commencé mais maintenant je suis bloqué.En fait je ne suis pas sur de mes idées.Si vous pourriez y jeter un oeil;je vous donne le sujet de la dissertation ainsi que mes idées.merci d'avance!
C'est sur le poème de Jules Superviellesorryoyez bon pour le Poète.
Au vers n°5 il dit:Il se fait notre jumeau;en parlant de lui-même et des autres poètes.Et le sujet dit:Commenté cette image de la fonction du poète.
Je suis parti dans une premiére partie avec:Montrer comment l'auteur s'identifit aux lecteurs,par quels procédés?
J'ai fais deux paragragraphes:-par l'énonciation.
-et par ce que raconte sa poésie.
J'ai ensuite fais ma deuxième partie avec:En quoi cette identification nous renseigne sur la fonction du poète.
Et la j'ai un problème,je ne sais pas comment continuer.Si vous pouviez me dire ce que vous en pensiez et me donner des d'autres idées,en particulier pour la seconde partie,je vous en serez très reconnaissant.merci.a+.