+ connaître quelqu'un qui a déjà une imprimante 3D, sinon c'est l'œuf et la poule tongue
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo
j'ai justement trouvé les deux aujourd'hui, j'aurais du jouer au loto http://www.mirari.fr/cFKQ !
bouh les vilaines coulures! A voir, mais je doute.
Par contre, le mec qui a fait le site est bloqué en 1998, je crois...
avatar
(en fait c'est vachement précis, la on avais essayé d'imprimer un crane qui étais dans les exemples mais la mâchoire étais en l'air et le soft n'a pas ajouté le layer de support dessous ni des "piliers" bref c'était partis en couille à imprimer dans le vide cheeky)

blender est vraiment fascinant, mais rhaaa déjà que je manque de temps :/

> Par contre, le mec qui a fait le site est bloqué en 1998, je crois...

grave trilove ca manque de css, mais c'est le contenu qui compte smile
squalyl je me disais que le stylo 3d pourrais peut être te simplifier pas mal de choses ?
je l'ai essayé au 3d print show, je l'ai eu dans les mains, et le verdict est sans appel, c'est une merdasse parfaitement inutile et inutilisable, ça fait 3 caca prouts, le plastoc sort trop vite, bref, poubelle, n'achetez même pas ça à un gamin, ce serait le prendre pour un demeuré.

Sérieux.

Oui je débunke un peu, l'impression 3D est géniale quand on en a besoin, mais papa et maman n'en auront pas une dans le salon dans 10 ans. faites très attention au mediabullshit.
dommage :/ ca s'améliorera peut être par la suite,

en tout cas 99$ comparé au prix d'une tête seule à 40$ c'est vraiment pas mal

le même, pilotable, que l'on foutrais dans un berceau de l'imprimante serais top,
un genre de standard adaptable sur n'importe qu'elle structure

edit > peut être pas, j'avais même vu une news disant que m$ avais fait une app d'impression 3d pour windows 8.1 et allais vendre des makerbot en boutique
kinect pourrait t'il scanner des objets 3d posés sur un plateau tournant ?
Squalyl > le crayon 3D c'est pour faire des sculptures, pas des pièces mécaniques, et il me semble que sur la page du projet ils expliquent qu'il faut une certaine expérience pour en tirer quelque chose de valable (ce n'est pas "intuitif" comme un simple crayon à papier, à cause du plastique justement)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo
je sais, essaye de faire une sculpture avec un tube de dentrifrice.
robinHood (./128) :
une tête seule à 40$

Tu les achètes en or massif? eeek

Décidément très commercial ce monde de l'impression 3D :/
-de l'impression 3D ?
c'est du moins le prix que j'ai constaté ^^ (ebay)

et pour la tête de la tête ca monte par pas de 0.05mm, le plus petit étant visiblement du 0.2mm
t'as vraiment pas moyen de la faire toi même? (hackerspace, ami, etc) :/

double avantage

-une fraction de ce prix exorbitant
-meilleure maitrise et compréhension de ta machine
-eviter d'engraisser un profiteur...

exemple les buses me coutent maintenant zéro vu que j'ai appris à les tourner dans de la tige filetée 4mm, soit 4,5 euros le mètre de buse...

l'alu de cette taille, ça se coupe à la scie dans des chutes, ça se perce à la perceuse et ça se taraude... Pour le coté froid je reprends le design open source de la foldarap à base de radiateur alu, donc j'aurai jamais de pièce en plastoc qui fond...

1CkV
Hey, c'est du joli travail pour un électronicien cheeky top
avatar
c'est vrai qu'a la base c'est assez simple et j'ai accès à tout les outils nécessaires

par contre je ne vois pas comment percer si finement la sortie de la buse ^^
Il suffit de demander: avec le forêt kivabien, on trouve même encore plus fin que 0,5mm, par exemple chez weber métaux, pour quelques euros. Si tu n'es pas en région parisienne ça s'expédie.

Pour l'utilisation, on fait comme ça sur un (mini) tour.
La perceuse à colonne est possible, mais avec d'infinies précautions en plus.
J'ai pris un mandrin intermédiaire car celui prévu ne serrait pas assez fin.

rLVG

Nil: merci, même si la buse est assez mal centrée en fait grin
merci smile

la différence de taille avec la perceuse est assez hallucinante happy
aaah oui c'est petit un forêt de cette taille grin
(tu peux même le cacher derrière un arbre)
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
Joli point Zeph embarrassed
avatar
spring_instructions.jpg
rigolo grin

Bon, après 2 soirs d'Electrolab, je vais pouvoir tester le chauffage :

Et maintenant, non seulement j'ai mon hotend, mais j'ai aussi *appris* à me servir de fraiseuse, tour, taraudage machine, ce qui est utile pour d'autres projets.

C'est à la portée de tous.

v0rB

(faites bouton droit afficher l'image pour l'avoir en plus grand, là elle est réduite à 30cheeky
bravo smile

ta machine pourra t'elle toujours être une fraiseuse par la suite ?

je m’intéresse de plus en plus à la 3dr de richrap, ses travaux en matière de mélange de couleur sont vraiment pas mal

est ce que ceci est simplement un fin de course pour le moteur, remplaçable par un interrupteur ?
Je me rends compte d'une chose: la fraiseuse est très robuste, mais lourde. Avec cette machine, j'arrive à régler les moteurs pour atteindre 50mm/s, mais au delà, les moteurs sauteraient des pas à cause de l'inertie de tout le système. Elle restera donc ma repstrap (de bootstrap grin).
Je vais m'en servir de validateur technologique et pour imprimer les premières pièces, mais après je basculerai sur une machine à la méca mouvante plus légère, pour pouvoir imprimer plus vite.

Les capteurs hall c'est pareil oui, tu prends un microswitch, il commute la masse, pour l'anti rebond on met une capa de 10nF à la masse, et une résistance de pullup de quelques kohms. Normalement les pull ups internes de l'arduino suffisent.

Attention le mélange de couleur est un hack expérimental, aucun soft ne sait traiter ce mode, et puis faut pas oublier que les filaments se mélangent entre eux, la précision des transitions de couleur est pifométrique. C'est juste joli, mais pour faire mieux en pratique, il faut plusieurs extrudeurs.

la 3DR c'est quoi? une delta? Ne commence pas par une delta, une XYZ est nettement plus simple à régler et à faire fonctionner.

Tu pourras toujours t'imprimer un jeu de pièces plus tard wink

Niveau précision d'impression je te conseille la Foldarap et la OrdBot. Leur méca est très bien faite, ce qui aide à fare de bonnes impressions. Au 3D PrintShow j'ai vu que l'ultimaker s'en sortait très bien, mais évite absolument makerbot et ses clones, tu serais très déçu de la qualité des impressions.
Les autres machines sont très chères et anecdotiques.
>Attention le mélange de couleur est un hack expérimental, aucun soft ne sait traiter ce mode, et puis faut pas oublier que les filaments se mélangent entre eux, la précision des transitions de couleur est pifométrique. C'est juste joli, mais pour faire mieux en pratique, il faut plusieurs extrudeurs.

j'ai bien vue, mais l'idée de mélanger les fils me trottais dans la tête et c'est comme ca que j'ai trouvé la 3dr,
il à expérimenté d'autre truc sympa en rapport, le collage de deux fils par exemple pour imprimer en "multicolore" depuis une machine classique

>Les capteurs hall c'est pareil oui, tu prends un microswitch, il commute la masse, pour l'anti rebond on met une capa de 10nF à la masse, et une résistance de pullup de quelques kohms. Normalement les pull ups internes de l'arduino suffisent.

merci! :- )

>la 3DR c'est quoi? une delta? Ne commence pas par une delta, une XYZ est nettement plus simple à régler et à faire fonctionner.

les deltas demande beaucoup moins de matériaux pour être construites, les deux que tu ma liés ont l'air d'être de petits bijoux mais complexes, aussi il n'y à pas à gérer le déplacement du plateau et le volume imprimable sera plus grand

sur le même principe la lisa simpson est vraiment sympa mais doit revenir plus cher

et complètement différente, la wally que j’accrocherais bien à mon mur ^^

>Tu pourras toujours t'imprimer un jeu de pièces plus tard wink
aussi tongue le début d'une grande série de bidouilles en tout genre

ce qui m’embête c'est que je possède déjà des pi et je n'ai vu aucune reprap en utiliser, j'ai bien trouvé lien qui contrôle 4 moteurs sur le pi vanilla mais il prend l'intégralité du gpio, j'espère que ce projet, consistant à faire un shield pour le pi aboutira

>Je me rends compte d'une chose: la fraiseuse est très robuste, mais lourde. Avec cette machine, j'arrive à régler les moteurs pour atteindre 50mm/s, mais au delà, les moteurs sauteraient des pas à cause de l'inertie de tout le système.
Elle restera donc ma repstrap (de bootstrap grin).
Je vais m'en servir de validateur technologique et pour imprimer les premières pièces, mais après je basculerai sur une machine à la méca mouvante plus légère, pour pouvoir imprimer plus vite.

c'est déjà pas mal rapide sachant que tu enlèves de la matière ^^

en tout cas faire la machine qui te permettra d'en faire une mieux rulez vraiment, bravo
c'est le fondement du projet reprap hehe

je n'enlèverai jamais de matière à 50mm/s , c'est bien trop rapide, c'est du high-speed milling là grin

pour l'électronique : non, rien sur pi, et tant mieux, il faut du temps réel, donc de l'embarqué profond.

Asolument tous les firmwares marchent sur avr; donc prends toi un arduino mega 2560 à 20 euros sur ebay, et pilote le avec ton pi si tu veux, au moins c'est ce que j'ai identifié de plus simple.

le projet de controle de stepper par pi c'est un peu con, avec des modules pololu il suffit d'une commande en step/dir/enable(commun), donc 9 GPIO pour 4 moteurs, et en plus avec tu as protection thermique et court-circuit, moteurs de 1,5A, limitation du courant, et possibilité d'alim en 24V, ce qui donne une meilleure vitesse max sans abîmer les moteurs.

pour la delta, à toi de voir, mais y'a pas que la construction, y'a aussi le réglage, et c'est bien galère à régler une delta, sans compter le firmware, il y a plein de mesures mécaniques à faire. Mais si tu roxxes en méca, pourquoi pas, enfin bref, moi je te conseille, c'est tout! En plus moins de choses à imprimer = plus de choses à acheter, ou alors tu dois claquer du pognon en plus dans un kit.

il y a plein de modèles, bien sûr, mais pour chacun (y compris les non delta) il faut regarder:

-prix
-délai de dispo
-complexité assemblage
-complexité réglage
-qualité d'impression (voir des pièces ne suffit pas tjs)
-quantité de pièces imprimées (sisi, pas de souci, on va te trouver quelqu'un qui peut les faire)

(et laisse tomber les ovnis genre SCARA grin)
> avec des modules pololu il suffit d'une commande en step/dir/enable(commun), donc 9 GPIO pour 4 moteurs, et en plus avec tu as protection thermique et court-circuit, moteurs de 1,5A, limitation du courant, et possibilité d'alim en 24V

si avec les polulo 9 gpio suffisent c'est awesome, plus deux pour l'entrée et la sortie pwm afin de gérer la chauffe de l'extrudeur et lire la température, il en reste pour mettre les fins de course

le polulo est deux fois moins cher que les cartes alternatives, c'est bien

(sans parler de la séparation commande/puissance, ni des galère de timing et de la non optimisation pour les accélérations et autre, avec de simple sorties numériques aurais je pu techniquement contrôler directement l'alimentation des bobines du moteur ?)

> pour l'électronique : non, rien sur pi, et tant mieux, il faut du temps réel, donc de l'embarqué profond.

je ne veut pas partir en troll, mais seul linux n'est pas temps réel dans cette histoire,
niveau hard le pi vaut l'arduino (bon pas en i/o certes mais le pi à aussi un bus i2c (p5 header), et deux port pour nappes utilisés par exemple pour brancher une webcam, aussi j'ai vu que le port gpio étais stackable pour les cartes compatibles (mode spi ?))

le gars qui fait le shield pi à justement répondu sur la question du temps réel
Vu que le contrôle du moteur se résume à "Step" et "Dir" ce n'est pas très compliqué. Vu les vitesses de déplacement requises pour une RepRap, même un noyau linux non temps réel fait largement l'affaire, surtout que les vitesses ne sont pas critique : un poil plus vite ou un poil moins vite ne change pas grand chose tant que les moteurs sont synchronisés. Et puis on est dans les vitesse de l'ordre de quelques centaines de Mhz en sortie ... Donc il y a de la marge.

Ca pose plus de problème pour gérer des servos moteurs où la position du moteur dépends du rapport cyclique du signal : là ça devient chaud, même pour un système temps réel.
Mais c'est vrai que j'ai pensé la même chose au départ, et en parcourant le forum raspberry j'ai été rassuré : certains contrôlent des servomoteurs directement, ou utilisent les broches en bit-bang pour programmer des AVR ; en gros c'est largement plus qu'il n'en faut pour contrôler les moteurs.


l'arduino n'est pas très cher c'est certain, mais le pi non plus et il est tout de même largement diffusé
qu'il y ai des alternatives serais bien, quant on ajoute les shield stepper, sd, lcd etc ca commence à douiller pas mal, et une carte regroupant mega arduino + shield coûte 100€

après ici je vais prendre l'arduino mais cela ne m’empêchera pas de bidouiller sévère par la suite pour tenter de changer cette partie commande (et j'ai vu que plan9 à un shreduler real time ^^)

(en fait j'ai la possibilité d'en avoir une, la folderap est livrable sous deux mois, dommage, mais la seconde que tu ma lié est dispo,
enfin je veut tout de même m'en faire une à la main, pour le moins cher possible en recyclant un maximum, j'ai même déjà commencé à tâtonner sur blender)

>pour la delta, à toi de voir, mais y'a pas que la construction, y'a aussi le réglage, et c'est bien galère à régler une delta, sans compter le firmware, il y a plein de mesures mécaniques à faire.
>En plus moins de choses à imprimer = plus de choses à acheter, ou alors tu dois claquer du pognon en plus dans un kit.

justement je pense que les delta coûtent bien moins cher, beaucoup moins de structure, donc moins de visserie, d'entretoise, d'équerres ... et donc aussi moins de chose à régler par la suite, même si c'est certain que niveau math c'est le jour et la nuit ^^

> Mais si tu roxxes en méca, pourquoi pas
mes cours de meca sont bien loin lol :- D

la 3dr utilise du fil de pêche comme la tantillus (c'est pour ca que j'ai écarté la lisa simpson avec ses 3 grandes tiges filetés $$$) elle utilise très peu de plastique (< 500gr) la tantillus en version full print c'est 1.2kg tout de même (à cause des "murs" surtout)

et il y à du profilé alu bien classique comme sur la foldarap
je pense que niveau qualité/simplicité/prix elle est vraiment bien placé

>(et laisse tomber les ovnis genre SCARA )
muhuhaha trilove

la sextupteron est pas mal non plus tongue ce nicholas seward est vraiment ingénieux.

>-qualité d'impression (voir des pièces ne suffit pas tjs)
la précision va surtout dépendre de mes moteurs, rigidité/solidité de la structure et des réglages non ?

j'ai justement une question sur les moteurs, comment identifier un moteur de récup assez bon pour être utilisé ?
que se soit niveau couple fournis et précision des steps ?

j'ai démonté un robot aspirateur chinois noname, j'ai trouvé 4 moteurs dont deux steppers, des rs-365-sa - 14155v
la référence sans le 14155v me donne pleins de variation du même moteur, mais aucun stepper, pourtant je sens bien les étapes quant je tourne l'axe (10 étapes/tour), et il à la bonne prise avec 5 fils .. sur un autre modèle j'ai trouvé des stepper 7 étapes

en fait est ce "suicidaire" de tenter de faire de la récup niveau moteurs ? dois je plutôt prendre 4 nema 17 sur ebay sans me prendre plus la tête ?

> -quantité de pièces imprimées (sisi, pas de souci, on va te trouver quelqu'un qui peut les faire)
pour ca c'est bon, j'ai déjà eu une machine tout le week end dernier, j'ai pu tester pas mal de choses ^^
(encore une fois, ce n'est que mon avis et ma courte expérience ^^)
robinHood (./149) :
ni des galère de timing et de la non optimisation pour les accélérations et autre, avec de simple sorties numériques aurais je pu techniquement contrôler directement l'alimentation des bobines du moteur ?

(grbl - fraiseuse et Marlin - imprimante savent gérer les accélérations et calculer un profil de vitesse optimal selon les déplacements mis en avance dans leur buffer... le faire à la main, c'est galère, j'ai essayé, sans résultat efficace après 1 semaine...)

oui, c'est tout con, deux bobines séparées de 90 degrés.
Donc des demi ponts style L298 pourraient aller (il faut de la puissance quand même).

la séquence de commande pas entier c'est, si tu prends un bit par fil
-0 1 / 0 0 (bobine 1 sens 1)
-0 0 / 0 1 (bobine 2 sens 1)
-1 0 / 0 0 (bobine 1 sens inverse)
-0 0 / 1 0 (bobine 2 sens inverse)
et on recommence

on peut aussi faire du demi-pas avec les positions d'équilibre
-0 1 / 0 0 (bobine 1 sens 1)
-0 1 / 0 1 (équilibre intermédiaire)
-0 0 / 0 1 (bobine 2 sens 1)
-1 0 / 0 1
-1 0 / 0 0 (bobine 1 sens inverse)
-1 0 / 1 0
-0 0 / 1 0 (bobine 2 sens inverse)
-0 1 / 1 0

C'est la technique 1990/2000 grin

Mais ce qui est plus fort, c'est que les drivers genre poLOLU savent faire du microstep, en contrôlant le courant mieux que binaire (pwm rapide sur chaque phase), ils savent faire des courants intermédiaires et tu peux obtenir des 1/32 èmes de pas, voire plus.
robinHood (./149) :
niveau hard le pi vaut l'arduino

okééé niveau hard, ouiii, mais c'est pas le hard le problème. L'électronique numérique, généralement, ça "tombe en marche" assez facilement!
robinHood (./149) :
deux port pour nappes utilisés par exemple pour brancher une webcam

ils ne savent faire que ça, de la webcam, rien d'autre ces ports...
robinHood (./149) :
Vu que le contrôle du moteur se résume à "Step" et "Dir" ce n'est pas très compliqué.

non, mais en fait si, et c'est LA que se cache la différence entre une imprimante jouet et une imprimante utilisable.
robinHood (./149) :
Et puis on est dans les vitesse de l'ordre de quelques centaines de Mhz en sortie ... Donc il y a de la marge.

C'est pas une histoire de marge mais de précision de CHAQUE impulsion. Y'a 4 moteurs à piloter à des vitesses totalement différentes. C'est pas trivial.
robinHood (./149) :
et j'ai vu que plan9 à un shreduler real time ^^

On s'en fout.

Bref, j'ai l'impression qu'il traine pas mal de "misconceptions" sur le temps réel, là.
Sur un OS multitache le temps réel signifie que le temps de réponse LOGICIEL est garanti. Chaque tâche sera activée au max toutes les tant de MILLISECONDES, c'est l'ordre de grandeur sur un truc comme le pi.

Pour une machine qui pilote des moteurs, on a besoin de fréquences de plusieurs kilohertz, ce qui tape déja dans les dizaines de MICRO secondes, et c'est aussi la résolution requise.

Cette résolution temporelle se répercute directement sur la qualité d'impression, sur la répétabilité des déplacements au gré de dizaines de couches qui doivent être alignées pile poil, sinon état de surface dégueu, etc
Pour faire du vrai real time qui va bien pour ça, il faudrait du code kernel qui réagisse au poil de quart de tour, en attaquant directement les timers et les interruptions matérielles... C'est tout sauf portable. Je parle même pas des programmes qui plantent et des interruptions générées par le wifi, réseau, usb, vidéo, timers divers, qui sont en compétition directe avec la réactivité des interruptions de pilotage...

DONC, c'est pour ça que je te propose, et que je vais utiliser moi même, un micro-contrôleur (atmega 2560) dont la tâche est *exclusivement* le contrôle des pas, sans conneries de "processus" et autres "threads", etc.
Je le fais pour les avantages suivants:
-pas cher
-soft déja existant et chiant à réinventer
-dédié, capacité à imprimer depuis une SD sans PC
-timings les plus précis, sans OS temps réel (oupa) qui passe son temps à switcher des tâches
-gain d'énergie
-pc dispo pour autre chose
etc etc

une électronique intéressante est la "generation 7" du projet reprap dont la simplicité est voulue, pour viser un jour l'auto réplication de l'électronique elle même.
http://reprap.org/wiki/Generation_7_Electronics
ça pilote pas que des mendel...
robinHood (./149) :
la 3dr utilise du fil de pêche comme la tantillus

C'est une connerie, c'est extensible, donc encore une perte de précision aux hautes vitesses que sont censées permettre les delta. Il vaut mieux utiliser soit courroie crantée, soit la ficelle non extensible de rich rap (spectra line je crois, pas testé)
Encore un truc qui se croit génial mais donnera des résultats rigolos en pratique.

Sinon certaines cordes à linge en nylon sont utilisables comme filament grin
robinHood (./149) :
la précision va surtout dépendre de mes moteurs, rigidité/solidité de la structure et des réglages non ?


mais non, les moteurs peuvent être les plus précis du monde, si le soft les pilote mal, ça marchera pas bien.

Ceci dit oui évidemment il y a des caractéristiques mécaniques importantes
-rigidité
-équerrage
-capacité des moteurs à déplacer l'ensemble (évitement des pertes de pas)
-backlash, ou jeu au moment où tu changes de direction
robinHood (./149) :
j'ai justement une question sur les moteurs, comment identifier un moteur de récup assez bon pour être utilisé ?que se soit niveau couple fournis et précision des steps ?

200 pas par tour, mini 0.75 - 1 ampère. Les moteurs comme celui là sont pourris
http://thumbs3.ebaystatic.com/d/l225/m/meCMeU-1Yne_kWDFYwvf9HQ.jpg
trop faible et pas assez de pas
robinHood (./149) :
10 étapes/tour

mouhahaha, c'est des moteurs qu'on fait suivre de trains d'engrenages ça
robinHood (./149) :
en fait est ce "suicidaire" de tenter de faire de la récup niveau moteurs ?

c'est simple: déplacement minimal = rayon poulie * 1/step (en gros, j'ai simplifié)
en fait c'est rayon/ (step*microstep), donc ça semble possible, mais le moteur n'aura pas assez de couple et sera chiant à intégrer dans une structure, tout est prévu pour du nema17 (ou 14 pour la mini foldarap), donc avec des moteurs bizarres tu vas devoir reconcevoir et refaire des pièces spécifiques pour ta récup...

Certains ont fait ce genre de récup, mais dans des mendel à vis filetées, et faut pas en attendre grand chose...

mais parfois, on trouve des moteurs nema 17... J'ai récupéré un traceur une fois, qui en avait deux...
robinHood (./149) :
dois je plutôt prendre 4 nema 17 sur ebay sans me prendre plus la tête ?

si c'était moi, c'est ce que je ferais. probablement cinq d'ailleurs, en général il y a deux vis pour Z


Dernier truc: fais un hot bed sur 3 points stp, pas sur 4, c'est une aberration, une droite passe par 2 points, et un plan par 3 points, la 4e ne sert qu'à tordre le plan...

Pour ce hot bed justement, moi j'ai choisi de m'emmerder à faire un circuit chauffant gravé, mais le ci rouge de 20x20 qu'on trouve partout est très bien smile sur ça , une plaque de verre 4mm pour la diffusion, et pour le dessous, quelque chose d'épais, j'ai déja vu des machines avec du bois trop fin à cet endroit et ça loupe jamais: ça finit voilé.
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique