1
Je vous propose un lien vers un site reader en ligne, car c'est hard à trouver dans le commerce.

http://www.mangago.me/read-manga/0_misc_anything_without_a_category/tr/23369/page/

"EAMCDM" est un manga pour apprendre à faire du manga.
Mais attention, pas comme les dizaines d'autres ouvrages à base de proportions des personnages, des 18 reflets obligatoires à mettre dans chaque pupille, du découpage mi-harmonique mi-chaotique des cases, non... avec beaucoup d'humour et de sarcasme, nos deux professeurs vont (après quelques premières leçons pertinentes) s'attacher surtout à maîtriser l'art du manga, dans tous les styles qui se déclinent.
Et là, autant dire qu'on fait référence à Nhut "Comment mettre en scène un shônen?". Les auteurs ont une vision très franche de ce qu'est le manga, non pas une forme d'art narratif mais une industrie dont on en sort gagnant en exploitant les clichés les plus éculés dans ce domaine, que le plagiat n'est pas une honte mais une norme acceptée, et que les lecteurs sont des vaches à lait dont on peut facilement deviner ce qui leur plait (rapport au post de Nhut, à quand remonte le dernier shônen original que vous ayez lu ? ... bon, À PART One Piece). Comme le titre l'annonce de suite, n'importe qui peut faire du manga. Même si on ne sait pas dessiner. Même si on n'a pas le sens de la narration. Quelques points majeurs à suivre suffisent pour avoir un manga, au pire médiocre, mais qui pourra toujours trouver son public.

Le plus frappant est que ce manga (en trois volumes, malheureusement il n'y a sur le site que le premier) a été publié au début des années 90, et en dehors du style graphique, c'est à croire que les mangas n'ont strictement pas évolués depuis 20 ans. Même la folie des mangas spécialisées, où l'on peut transformer n'importe quel thème en manga, est abordé à l'époque.
À découvrir pour son ton à la fois sérieux et satyrique, et même à conseiller comme l'un des meilleurs "Comment faire du manga" que je connaisse.
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique
2
Clairement, il manque un manga sur la vie d'un Postier (pour reprendre un running gag du Joueur du Grenier, "Colissimo No Densetsu")
3
Il y en un très bon, dont j'ai oublié le nom.

edit : Retrouvé, c'est Letter Bee
avatar
4
Meowcate (./1) :
Les auteurs ont une vision très franche de ce qu'est le manga, non pas une forme d'art narratif mais une industrie dont on en sort gagnant en exploitant les clichés les plus éculés dans ce domaine

C'est aussi expliqué et souvent évoqué dans l'excellent Shonen Bakuman !
Je pense que tout ça c'est un secret pour personne, et il suffit de lire quelques Shonen pour voir que c'est toujours les mêmes bases, toujours le rival du début qui devient co-équipier du héros, toujours les mêmes profils de héros principal naïf et parfois niais, etc etc

De là à dire "tout le monde peut créer un Shonen" = oui, mais est-ce qu'il aura des lecteurs ? Pas sûr du tout.
Et sans savoir dessiner c'est quasiment impossible. Le style graphique joue ÉNORMÉMENT sur le succès d'une œuvre, surtout sur du basique comme le Shonen...
avatar@originalfei
In pixels we trust.
ORE WO DARE DA TO OMOTTE YAGARU !
5
Attention, ce que j'ai dit n'est pas un cas général. De nombreux types de mangas sont évoqués par les auteurs, avec les lignes directrices à suivre, et certains ont besoin de moins de qualité que d'autres.
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique
6
Ya quand meme de la diversité dans les Shonen, ya des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, un peu de romance, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, quelques morts, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, des mechas, ...

#loin#
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.
7
Y a pas beaucoup de Shonen avec des mechas pourtant !
(beaucoup moins que des Shonen de baston ou gag)
avatar@originalfei
In pixels we trust.
ORE WO DARE DA TO OMOTTE YAGARU !
8
(c'était une blague, mais oui c'est pas les shonen avec le plus de mecha, j'etait juste en manque d'idée, mais remplace mecha par baston, ca marche grin)
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.
9
Dans les Shonen ce qui marche bien ce sont les tournois ou les "clans" avec 32 hiérarchies d'ennemis (tu dois battre les 4 lieutenant, tu accèdes au 10 champion, tu peux ensuite battre les 3 rois, pour accéder aux 9 seigneurs du mal, puis là tu as 3 démons majeurs, etc etc à l'infini ^^').

En parlant de Shonen avec des mechas, quelqu'un arrive à comprendre Ultimo ???
Ça sort au compte goutte et chaque fois je suis complètement paumé sur les personnages et les situations...... :/
avatar@originalfei
In pixels we trust.
ORE WO DARE DA TO OMOTTE YAGARU !