1

Salut,

Je débute dans la photo (gros gros débutant) et j'ai quelques questions concernant la photo argentique (si c'est bien le mot exact, je veux parler des appareils non numériques, ceux à péllicule).

Ma question générale est de savoir si il est possible (ou non) de s'affranchir d'un labo (genre grande surface ou boutique spécialisée) pour récupérer ses photos sans pour autant à avoir à les développer soi-même (je n'ai pas de chambre noir à disposition).
Plus précisement, je souhaiterai savoir si je peux scanner mes pellicules photos (une fois les photos prises évidemment) pour pouvoir les archiver sur mon ordi.

Mes questions sont donc:

- y-a t'il une différence entre une péllicule et négatifs? car physiquement les négatifs ressemblent à une pellicule coupée en morceaux.
- peut on scanner des négatifs avec un scanner normal (n'ayant pas de petite reglette/petit espace) réservé aux négatifs)?

Ce que je ne comprend pas c'est qu'on garde une pellicule à l'abri de la lumière mais que les négatifs on peut les manipuler, c'est pourquoi je pense que ça doit être deux trucs différents (pas le même substrat chimique ou un truc du genre) mais j'arrive pas à trouver de documents où c'est écrit noir sur blanc (et je ne connais pas non plus de personnes dans la photo).

Merci par avance de vos réponses! smile
avatar
"If you see strict DRM and copy protection that threatens the preservation of history, fight it: copy the work, keep it safe, and eventually share it so it never disappears. [...] no one living 500 years from now will judge your infringing deeds harshly when they can load up an ancient program and see it for themselves."

Benj Edwards - Why History Needs Software Piracy

- - -
Achat ou échange: topic de mes recherches / Meilleur smiley = #helico#

2

négatif = pellicule une fois qu'elle a été passé au revelateur, si je me souviens bien.

Il faut bien une salle noire,
mais sinon tu peux juste demander les negatifs ds un magasin de photos, et ensuite les scanner, cela dit, la qualité sera moyenne, meme s'il existe des scanner pour négatifs !
avatar

3

JoNas (./1) :
si c'est bien le mot exact

Oui.
JoNas (./1) :
Ma question générale est de savoir si il est possible (ou non) de s'affranchir d'un labo (genre grande surface ou boutique spécialisée) pour récupérer ses photos sans pour autant à avoir à les développer soi-même (je n'ai pas de chambre noir à disposition).

Le développement consiste à traiter chimiquement la pellicule pour faire apparaître l'image sur le film (transformer ta pellicule utilisée en négatif)
JoNas (./1) :
Plus précisement, je souhaiterai savoir si je peux scanner mes pellicules photos (une fois les photos prises évidemment) pour pouvoir les archiver sur mon ordi.

Oui, ça se fait très bien mais un bon scanner de films coûte cher. Tout dépend de ce que tu comptes faire de tes photos.

JoNas (./1) :
y-a t'il une différence entre une péllicule et négatifs? car physiquement les négatifs ressemble à une pellicule coupée en morceaux.

Un négatif est une pellicule qui a subit le processus du développement (i.e. on a fait apparaître l'image grâce à un procédé chimique)
JoNas (./1) :
peut on scanner des négatifs avec un scanner normal (n'ayant pas de petite reglette/petitespace) réservé aux négatifs)?

Pas vraiment, non, surtout avec du petit format de pellicule comme le 24x36. Le problème majeur est en fait la résolution du capteur du scanner A4 qui est trop faible pour sortir un image du négatif avec une résolution suffisante : un négatif, c'est petit ! (Et il faut un dos lumineux)
En plus de ça, en couleur, il faut faire plus qu'un simple négatif de l'image obtenue pour obtenir ton image positive (masque orange à retirer)

Pour le noir et blanc, on obtient de bons résultats en photographiant le négatif en macro sur une table lumineuse (à condition d'avoir un bon objectif macro, évidemment)

JoNas (./1) :
Ce que je ne comprend pas c'est qu'on garde une pellicule à l'abri de la lumière mais que les négatifs on peut les manipuler, c'est pourquoi je pense que ça doit être deux trucs différents

C'est bien le même objet, mais comme je l'ai déjà dit, la pellicule a été développée. Le développement tient en trois étapes :
1. Trempage dans un bain de révélateur => fait apparaître l'image
2. Trempage dans un bain d'arrêt => arrête la réaction chimique du révélateur
3. Trempage dans un bain de fixateur => désensibilise la pellicule à la lumière

Ensuite tu rinces et tu fais sécher, puis tu découpes, et tu obtiens de beaux négatifs.
NB : Ça c'est pour le noir et blanc, pour la couleur c'est plus compliqué je crois.

4

shootdown (./2) :
meme s'il existe des scanner pour négatifs

Un bon scanner de négatifs/diapos est efficace, mais... cher sad

5

Merci beaucoup!

Ok donc au mieux (toujours sans possèder de chambre noire) je peux demander de me fournir que les négatifs (sous réserve d'avoir un bon scanner adéquat). C'est pas grave mais c'est qu'être tributaire de structures qui sont amenées à disparaitre (?) vu l'ère du numérique dans laquelle nous sommes entré, c'est pas génial :/

Jvais peut être me remettre le nez dans la chimie moi, et transformer ma SDB en chambre noire! smile

En tout cas merci beaucoup pour toutes vos explications claires, jme coucherai moins idiot ce soir! wink
avatar
"If you see strict DRM and copy protection that threatens the preservation of history, fight it: copy the work, keep it safe, and eventually share it so it never disappears. [...] no one living 500 years from now will judge your infringing deeds harshly when they can load up an ancient program and see it for themselves."

Benj Edwards - Why History Needs Software Piracy

- - -
Achat ou échange: topic de mes recherches / Meilleur smiley = #helico#

6

JoNas (./5) :
Ok donc au mieux (toujours sans possèder de chambre noire) je peux demander de me fournir que les négatifs

Tout à fait. Dans ce cas, on demande de ne réaliser que le développement.
Le procédé qui consiste à "imprimer" les photos sur le papier s'appelle le tirage.
JoNas (./5) :
C'est pas grave mais c'est qu'être tributaire de structures qui sont amenées à disparaitre (?) vu l'ère du numérique dans laquelle nous sommes entré, c'est pas génial :/

Je ne pense pas qu'elles soient amenées à disparaître. Il y a pleins de gens qui continuent à faire de l'argentique. Mais dans les petites villes ça devient plus compliqué, c'est vrai.
JoNas (./5) :
Jvais peut être me remettre le nez dans la chimie moi, et transformer ma SDB en chambre noire! smile.gif

Attention, le noir et blanc c'est facile à faire en amateur, la couleur c'est plus compliqué (et plus cher)
Si tu t'intéresses au développement de films N&B et que tu n'as pas accès à un labo facilement, sache qu'il existe des manchons de chargement pour opérer en lumière du jour. (http://www.mx2.fr/acatalog/Accessoires_Labo.html)

7

Ok merci pour les infos complémentaires, je vais aller explorer tout ça.

Merci!
avatar
"If you see strict DRM and copy protection that threatens the preservation of history, fight it: copy the work, keep it safe, and eventually share it so it never disappears. [...] no one living 500 years from now will judge your infringing deeds harshly when they can load up an ancient program and see it for themselves."

Benj Edwards - Why History Needs Software Piracy

- - -
Achat ou échange: topic de mes recherches / Meilleur smiley = #helico#