1

Bonjour à Tous,
Hier matin je prends la Sport pour monter à la montagne.
Je rejoins un ami sur un parking à environ 5 km de mon garage.
Je l'attends 5/10 minutes pas plus et voulant ensuite repartir, IMPOSSIBLE de redémarrer.
Du coup, on a pris la voiture de mon pote.
En fin de journée, je tente de la redémarrer et là, elle part au quart de tour....
Avez-vous une explication à ce phénomène ?
avatar

2

Moteur à carbu(s) qui se noie à mi-pas-encore-bien-chaud/mi-plus-tout-à-fait-froid ? Si c'est ça, c'est un grand classique. La prochaine fois sur un redémarrage après 5km, essaie de démarrer avec direct le pied au plancher, sans surtout « pomper » et sans starter bien sûr (je pense qu'il est manuel sur la Sport ? ). Ça marche neuf fois et demi sur dix. Pis p-ê le ralenti est réglé un peu riche pour l'altitude (tu parles de montagne), ça n'aide pas.
avatar
14E 88 / 14E Evasion 89 / 16TGS Evasion 90

3

Merci pour ta réponse
Le starter est manuel
J'aurai dû penser à faire tourner le démarreur avec la pédale d'accélérateur au plancher effectivement
J'avais imaginé un problème d'allumage plutôt que du carburation sur le coup
avatar

4

Phénomène que je connais bien pour l'avoir déjà eu et effectivement le coup de la pédale d'accélérateur.
Avec le starter parfois tu risques d'envoyer trop d'essence et de noyer le moteur.
avatar
Salutations citroëniste <<
BX Sport 1986
Saxo bic 1,1 L i (phase 2) 2000
Toyota Auris 2, 2018, 1.8 hybride 136

5

Perso avec une voiture (ou moto, pareil) à carbu, s'il y a le moindre doute au démarrage, quand ça ne démarre pas immédiatement, et qu'on se demande s'il manque de l'essence où si c'est déjà noyé, alors par sécurité je coupe immédiatement le starter (manuel... ) et j'essaie plusieurs secondes gaz à fond, en ouvrant les gaz en une seule fois, pour ne pas actionner la pompe de reprise plusieurs fois. Là si ça ne démarre toujours pas, alors seulement on recommence avec du starter, mais seulement après avoir essayé gaz en grand sans starter. Du coup on est à peu près certain que ce n'est pas noyé, et en général ça craque.

L'intérêt, c'est que si ça ne démarre pas par manque de richesse, au moins tant qu'on essaie gaz en grand sans starter, ça n'empire pas la situation. Dès qu'on remet le starter ça démarre dans la plupart des cas. Et on n'a pas à moitié vidé la pauv'batterie.

Tandis que dans le cas contraire, si ça ne démarre pas parce que déjà partiellement noyé, et qu'on insiste avec du starter, là ça va être une autre paire de manche pour démarrer. Même si on met alors gaz en grand sans starter (mais un peu tard), ça ne va pas partir tout de suite, loin s'en faut. Et du coup on est complètement paumé, on remet du starter pour voir, et on aggrave encore la situation !

Quand on connait bien son auto, on prend l'habitude instinctivement. Mais on se fait avoir de temps en temps, généralement dans la situation que décrit Solex : moteur pas encore vraiment chaud, mais déjà plus totalement froid, donc de l'essence qui s'est vaporisée dans les tubulures d'Adm pendant la petite pause... Pis le réglage parfait du ralenti, synchro dans le cas d'un multi-corps, richesse de ralenti, filtre à air propre, allumage ect, joue pour beaucoup aussi.
avatar
14E 88 / 14E Evasion 89 / 16TGS Evasion 90

6

+1

et pour augmenter les chances de démarrage dans ces phases difficiles ni chaud ni froid comme dans les arrêts de 5/10min à une ou 2 heures avec les histoires de percolation et l'air d'admission surcarburé les premiers instants qui fait rater le démarrage si on ouvre pas en grand... jusqu'au noyage, surtout si en plus on pompe d'agacement à la pédale....
outre un ralenti pas trop riche, est ce que ton allumage est au top? kilométrage bougies, conformité, écartement, propreté, calage de l'allumage, état des fils et connexions HT...
avatar
Ourane 93 261000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.

7

Je tâcherai de ne plus me faire "piéger"
Bientôt 8 ans et plus de 50000 km parcourus sans panne...mis à part ce petit incident 🙂
En revanche, pour qu'elle tourne rond dans le temps, il ne faut vraiment pas hésiter à la solliciter.
Dès qu'on l'habitue aux petits parcours et/ou une conduite (trop) sage, elle a tendance à moins bien fonctionner (trous à l'accélération notamment)
Heureusement, tout rentre dans l'ordre en tirant dessus dans les règles
avatar

8

Fabi1 (./6) :
+1

et pour augmenter les chances de démarrage dans ces phases difficiles ni chaud ni froid comme dans les arrêts de 5/10min à une ou 2 heures avec les histoires de percolation et l'air d'admission surcarburé les premiers instants qui fait rater le démarrage si on ouvre pas en grand... jusqu'au noyage, surtout si en plus on pompe d'agacement à la pédale....
outre un ralenti pas trop riche, est ce que ton allumage est au top? kilométrage bougies, conformité, écartement, propreté, calage de l'allumage, état des fils et connexions HT...
La voiture est régulièrement entretenue à ce niveau. De ce côté, RAS
avatar

9

Sans connaitre la Sport autrement que sur fiche tech, c'est déjà un genre de prépa. Une prépa très bien faite certes, mais pas un déplaçoir générique. Avec deux paires de carbus, c'est fatalement plus demandeur de réglages toujours tip-top, qu'une BX à mono ou double corps. Si la tienne roule depuis 8 ans et 50 000 km en ayant fait juste un caprice en altitude sur un redémarrage à tiède, c'est qu'elle est correctement réglée, chapieau !

Les quatre cylindres / quatre carbus, j'ai pas mal révisé en moto quand j'étais plus p'tit. Une fois les carbus ultrasonnés, nettoyés de partout, la totale synchro / richesse par conduit faite, les clients étaient toujours étonnés quand tu leur dis, maintenant, pour démarrer, tu ne touches plus à la poignée de gaz, regarde : tu appuies juste sur le bouton de démarreur, et Broummm ! Ils n'avaient plus l'habitude, ils trouvaient normal d'envoyer dix secondes de démarreur, avec plus ou moins de gaz jusqu'à ce que ça daigne démarrer.

Aucun genre de vantardise ici hein, ça demande simplement du temps et des moyens (une cuve à ultrasons puissante entre autres, pas donnée). Et qu'était pas à moi, j'en veux une depuis dix ans, c'est toujours pas dans mes moyens dès que tu vises le volume suffisant pour une rampe de quatre carbus...

Au fait, la pétouille, c'était à quelle altitude ? Car il n'y a aucune correction de pression atmo sur ces carbus, et ça joue très vite sur la richesse.
avatar
14E 88 / 14E Evasion 89 / 16TGS Evasion 90

10

Quelles bougies utilises-tu?
avatar
Ourane 93 261000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.

11

La "panne" est arrivée avant de monter.
J'étais en plaine.
Pour les bougies, je ne connais pas la ref, mais elles ont été changées il y a moins de 10000 km
J'y jetterai un œil et te donnerai les caractéristiques
avatar

12

Bonjour

Il m'est aussi arrivé la meme chose sur ma GT, jusqu’à ce que l'on me rappelle comment démarrer avec un moteur chaud ce qui nous était tellement habituel avant... et effectivement;

B0HP
avatar

13

solex (./11) :
La "panne" est arrivée avant de monter.
J'étais en plaine.
Pour les bougies, je ne connais pas la ref, mais elles ont été changées il y a moins de 10000 km
J'y jetterai un œil et te donnerai les caractéristiques
Bonjour,
J'utilise des NGK BU6 EFSZ à résistance intégrée type blindée à décharge semi-superficielle avec un écartement de l'électrode à 0,9 spécialement conçues pour BX SPORT, MERCEDES 190 2,3 et 2,5 EVOLUTION 1 et 2, certaines anciennes versions d'AUDI V8 et d'autres . J'ai trouvé ces bougies il y a plus de 25 ans en consultant le catalogue NGK chez un copain garagiste. Elles sont au environ de 8 à 12 Euros pièce, mais tu sera tranquille au minimum 80000 kms.On en trouve souvent sur Ebay, ou chez NSB CONCEPT où elles sont à 6,30 € au lieu de 10,50€ ces jours-ci. Tu ne sera pas déçu.

14

Il me semble qu’on en a déjà parlé mais…
l’écartement des électrodes d’une bougie est rapport à l’équipement de génération de l’étincelle, pour ça une sport n’est pas différente de la plupart des autres BX, l’écartement normal prévu est de 0,6 à 0,7. L’augmenter c’est aussi augmenter la tension de l’arc mais aussi le rendre plus bref, certes 0,9 ce n’est pas excessif mais bobine et module peuvent ne pas apprécier (du moins dans le principe) . Si je me souviens l’écartement ne se règle pas sur cette bougie un peu spéciale.

La résistance interne ne sert pas à grand chose à part du deparasitage, qui va s’ajouter disons inutilement à la résistance des fils HT, ça bouffe un poil de puissance à l’étincelle.

Au pièces détachées on trouvait les
C62LJS chez eyquem
S279YC chez champion… dont le catalogue actuel donne la OE009-T10… histoire de ne pas faire jouer les équivalences entre marques qui ont trop vite fait de faire sauter un cran d’indice de température, je n’ai pas de sport mais c’est ce que prendrais si je ne trouvais pas les refs d’époque.

Des bougies que l’on retrouvait sur d’autres BX et visa, parfois soit l’une, soit l’autre, une en décalage d’un indice de température, et l’inverse sur une autre voiture… tant le comportement dans les moteurs et leurs configs sont différents et les équivalences entre constructeurs ne sont pas strictement sur la même plage (selon l’utilisation de l’auto on peut n’avoir aucun souci notoire)
. Pas de bosch par exemple sur la sport alors que les autres autos où l’on retrouvait les refs susmentionnées en utilisent.

Attention dans certaines microfiches précoces on trouve aussi la champion S281YC, elle est formellement interdite dans la note 29 du chapitre 1 de septembre 85.
Un exemple d’équivalence correcte pour une autre voiture, mais pas ici.

Bougies forcément à siège conique à cette époque, serrage idéalement à 1,2daN.m, filets propres, surtout pas de graisse.
avatar
Ourane 93 261000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.

15

L'écartement de l'électrode se règle puisqu'il s'agit d'une électrode simple, d'ailleurs sur la MERCEDES 190 2,3 et 2,5 , l'écartement est donné à 0,8. NGK est un fabricant renommé et j'ai toute confiance en ses bougies, d'autant que je les utilisent sur toutes mes BX depuis près de 30 ans sans aucun problème d'allumage ou autres incidents de bobine ou module. Après, voilà, je dis ça, c'est mon expérience et comme je n'ai pas la science infuse, chacun donnera ou pas du crédit à mes propos et choisira sa propre solution.La seule fois où j'ai mis des CHAMPION, c'était des s59 c sur ma SPORT préparée mini groupe A, hé bien, la porcelaine cassait et je n'ai pas fait 1000 kms et j'ai dû en remplacer 4 ou 5 jusqu'au jour où j'ai remis des BERU UXK 56 à 4 électrodes de masse, tout comme les LODGE HLT également à 4 électrodes qui fonctionnent très bien.

16

Merci de réponde en utilisant la case réponse et ne pas cliquer sur citer (surtout pour mes pavés wink

La mercedes aurait-elle un AEI? les CX AEI aussi étaient sur la gamme 0,8/0,9 par exemple. (Alors AEI ne veut pas dire forcément cet écartement mais c’est déjà une gestion différente)

Pas de doute sur la qualité du produit ou la réputation de la marque… et en même temps on trouvera aussi des personnes qui ne reprendront jamais du NGK ^^ (pas moi) ou une autre marque, pour des raisons en creusant bien non pas de mauvaise qualité mais tout simplement de mauvais choix ou d’erreur de diag, la faute à l’intervenant une fois de plus.

Sachant que ce que je fais peut paraître très agaçant, je tiens à désamorcer toute mauvaise ambiance, et dire qu’il ne s’agit pas pour moi de jeter aux orties ce que font +/- empiriquement, et avec succès, des vieux briscards et autres pratiquants réels et réguliers d’un modèle, quand de mon côté je me contente de faire de la citation d’infos (aussi fiables que possible). Pas de retour d’expérience dans ce cas précis, je pourrais même ne pas avoir de BX voire d’ancienne^^ il s’agit juste d’un point de vue et une réflexion que j’espère nuancée, sur la base de ces infos.calin


Le fait est qu’il est arrivé qu’on tombe sur des montages peu heureux parmi les affectations proposées sur des boîtes ou des catalogues de bougies non prévues par le constructeur, même dans les marques les plus réputées (les plus connues le sont toutes ^^)
J’evite de faire jouer les équivalences pour conseiller des bougies parce que des qu’on saute d’une marque à l’autre et qu’on se met à recouper les infos on s’aperçoit que, parfois, on n’a plus du tout la même bougie, on ne peut même plus revenir sur la bougie qui a servit de référence au départ… et ceci en n’utilisant que les tables d’équivalences des équipementiers pour d’autres équipementiers. Je reste sur les équivalences dans la marque pour des vieilles refs, quand c’est possible.
avatar
Ourane 93 261000km et GTI 4x4 159000km
Ex sur GT et 11ans de diesel atmo.