Godzil (./70) :
Assez de couilles? Ce sont principalement des popullation comme les gens qui votent FN qui on voté "leave".. donc ce sont plutot les gens manipulables que les gens non manipulables.

Au contraire le gouvernement, sachant ce que ca implique n'est pas spécialement pour une sortie.
D'ailleurs vu le resultat 52/48, ils risque d'utiliser le fait que c'est trop proche pour accepter le résultat du vote. On verra bien, mais ils savent tres bien ce qu'ils ont a perdre a quitter l'UE.
On parle d'un nation qui a gardé sa monnaie et qui comme tu le dis est sûrement manipulable. Nous on a perdu notre monnaie mais on n'en ast pas moins manipulable.
Cette sortie de l'Angleterre est un royal "Fornication Under the Consent of the King" à l'UE. Ils ont participés quand c'était interessant mais il faut croire que ça ne l'est plus pour eux.
Est-ce qu'on peut le leur reprocher ? C'est si chouette d'être dirigé par l'UE.
flanker (./86) :
Actuellement, c'est l'Allemagne qui pousse le plus ce système ^^
Actuellement oui, mais on parlais de l'état de la société et de l'économie de Grande Bretagne et je disais bien que ce n'est certainement pas a cause de l'Europe qu'elle a est dans l'état ou elle est actuellement.
La Grande-Bretagne n'a pas attendu l'Europe pour faire de l'utra-libéral bien au contraire.
avatar
Yoshi Noir (./89) :
Le mec fustige ceux qui traitent les pro-Brexit de crétins en traitant de crétins les pro-UE
tel que je le comprends, il parle plutôt des économistes/dirigeants, pas du pékin moyen. Après, je me trompe peut-être, je ne suis pas dans sa tête.
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
Uther (./91) :
flanker (./86) :
Actuellement, c'est l'Allemagne qui pousse le plus ce système ^^
Actuellement oui, mais on parlais de l'état de la société et de l'économie de Grande Bretagne et je disais bien que ce n'est certainement pas a cause de l'Europe qu'elle a est dans l'état ou elle est actuellement.La Grande-Bretagne n'a pas attendu l'Europe pour faire de l'utra-libéral bien au contraire.
ah ok ^^
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
flanker (./86) :
Donc comme ils ne veulent pas s'unir d'eux-mêmes, on va s'arranger pour le faire malgré eux. Quelle bonne idée happy
Ça correspond bien à plusieurs commentaires de politiques que j'ai vus (je n'ai pas noté les noms, désolé), disant que les peuples n'aiment plus l'Europe mais qu'il faut profiter du Brexit pour faire plus d'Europe. Quel beau système démocratique love
Nan, je n'ai pas dit ça sous ce sens. Avant c'était frontières, visa, basta.

L'Europe a quand même permis de se sentir un peu comme dans le même bocal.

Le problème, si y'en a un qui pisse dans l'eau, tout le monde en profite.
Yoshi Noir (./89) :
Le mec fustige ceux qui traitent les pro-Brexit de crétins en traitant de crétins les pro-UE confus

Sauf que squalyl parlait des électeurs (bref le peuple ) tandis que je parle des intellectuels, des penseurs et des élites (les "gens intelligents qui réfléchissent sur le sujet" ). Il arrive aux élites intellectuelles, bien que constituées individuellement de membres "intelligents" (au sens QI, diplômes etc. ) d'être collectivement idéologiquement stupide, simplement par ce que le système leur profite (bref on préfère préserver les privilèges que de penser honnêtement), et/ou par implication émotionnelle utopique. (quasi religieuse). C'est un phénomène bien connu, dont le plus célèbre exemple est l'intelligentsia communiste d'après-guerre.

Le fait est que, du point de vu du champs intellectuel et idéologique, les pro-UE n'ont simplement rien produit de nouveau, intéressant, séduisant ou enthousiasmant depuis Maastrich, c'est un champs mort de l'intelligence. Tous leur arguments de l'époque se sont révélés grossièrement faux (Europe sociale, prospérité pour tous, convergence des économies ), toutes leurs prévisions totalement erronées. Du coup ils ne font plus appel qu'aux arguments de la peur et au catastrophisme "sortir de l'UE c'est pire de Fukushima etc." : que des arguments conservateurs défensifs et négatifs ( aucun argument positif qui explique comment l'UE c'est trop bien etc ), typiques d'un système mort en état de zombie.

Au contraire le camps souverainiste anti-UE a été particulièrement productif et inventif ces dernières années, il a élaboré à la fois un bilan associé à un système critique de l'UE, et un argumentaire positif pro-souveraineté (monétaire, notamment). En France on pourra citer entre-autre E. Todd et J. Sapir (comme quoi la gauche a peut-être un avenir ?), en plus du camps patriote et souverainiste habituel ( zemmourisme NDA etc. ), et, de manière plus marginale, d'un frétillement à gauche de la gauche.
Uther (./91) :
flanker (./86) :
Actuellement, c'est l'Allemagne qui pousse le plus ce système ^^
Actuellement oui, mais on parlais de l'état de la société et de l'économie de Grande Bretagne et je disais bien que ce n'est certainement pas a cause de l'Europe qu'elle a est dans l'état ou elle est actuellement.La Grande-Bretagne n'a pas attendu l'Europe pour faire de l'utra-libéral bien au contraire.

C'est peut-être justement parce qu'ils ont expérimenté en premier cette potion qu'ils en subissent plus vite que d'autres l'accumulation des effets secondaires ?* En tous cas c'est vrai que c'est ironique... et c'est assez humiliant pour les élites continentales disciples : 40 ans qu'elles se mettent laborieusement "à la mode", pour se retrouver contredites par leur anciens maitres qui changent d'avis hehe.

Cependant ce n'est pas tellement nouveau, le continent a aussi lagué de 15 ans sur le keynésianisme pour devenir vraiment keynésiens quand les anglo se préparaient à passer au néolibéralisme. Maintenant qu'elles sont enfin néolibérales, les anglo vont passer au système suivant, ça me semble cohérent... ...


* : et il faut lier ça aux USA (avec Reagan à la place de Tatcher ) et la monté de Trump et Sanders, deux candidats tout-à-fait non-libéraux.
very> Sauf que je ne voit pas de nouveau modèle britannique qui se dessine. Il y a fort a parier que rien ne changera.
avatar
c'est sûr que ça mettra au mieux un peu de temps à se dessiner et mettre en place, et que l'on rentre dans une période troubles et de changements. J'espère que l'on évitera la case guerre. Mais les anglo, depuis quelques années, sont déjà en train d'abandonner en parti le modèle néolibéral, il suffit de voir leur politiques monétaires non-conventionnelles (pendant qu'en Europe on jouait au gardien de l'orthodoxie..... avant de finir par les imiter en timoré ).

En vrai, et contrairement à ce que beaucoup racontent, le néo-conservatisme US (politique étatiste s'il en est) était déjà un écart significatif au néolibéralisme (probablement voué à l'échec, et plus centré sur la politique extérieur que sur l'économie, mais c'est un autre débat ), ce qui n'était pas très étonnant pour une pensée inventée par d'anciens trotskystes.
Trump, non libéral ?
Liberal dans le sens Anglais ou le sens Français ?
-
Tu aurais pu écrire directement "bande de cons", ça t'aurai évité de taper une si longue phrase.
Orion (./100) :
et vous remettre en question en vous disant que c'est plutôt les pro-européen qui vous manipulent ça ne vous viendrais pas à l'esprit ?
Question manipulation, je te remets cet article parce que visiblement tu fais comme si de rien n'était et préfères partir dans l'invective et le sermon plutôt que l'argumentation rationnelle : http://www.telegraph.co.uk/news/2016/06/24/nigel-farage-350-million-pledge-to-fund-the-nhs-was-a-mistake/


Par ailleurs, Boris Johnson a les fesses qui claquent depuis que son camp a gagné, en mode "Ah merde, j'ai été pris au sérieux ?" et a sorti ce discours qui vaut son pesant de cacahuètes :
"Je connais Cameron depuis longtemps et je pense que c’est un des plus extraordinaires hommes politiques de notre époque", déclare l'ex-maire de Londres. Pour lui, ce vote "était inévitable", car "il en allait du droit du peuple de choisir sa destinée".

"Il n'y a pas d'urgence" à lancer la procédure de retrait, assure-t-il. "Rien ne doit changer dans l'immédiat".

"On ne peut pas tourner notre dos à l'Europe, nous faisons partie de l'Europe"

"La Grande-Bretagne continuera d'être une grande puissance européenne. Mais il n'y a pas besoin au XXIe s de faire partie d'un système fédéral", ajoute-t-il. Il conclut en se félicitant d'une campagne "positive".
Il ne répond à aucune question.
Orion lève quand même un lièvre, pas la peine de tirer à boulet rouge.

Les arguments des deux camps sont démagogiques avec des chiffres pondus de je ne sait où.

Tous les "experts" savent qu'ils n'ont même pas besoin de sourcer.
Tron (./103) :
Orion lève quand même un lièvre, pas la peine de tirer à boulet rouge.
Je lui tire dessus à boulets rouges parce que ce n'est pas la première fois que je le surprends à avoir une attitude de "Faites ce que je dis, pas ce que je fais".
OBO (./99) :
Trump, non libéral ?Liberal dans le sens Anglais ou le sens Français ?

Au sens https://en.wikipedia.org/wiki/Neoliberalism , et même un peu https://en.wikipedia.org/wiki/Classical_liberalism (entendu extensivement, notamment aux frontières )

Trump est probablement avant tout un pragmatique et un opportuniste, et même s'il est surement "pro-buisness" et en faveur d'un état non-obèse, il se positionne contre :
  • la libre circulation des personnes (immigration )
  • la libre circulation des bien (libre-échange avec la Chine etc)
  • l'équivalence morale des cultures et croyances personnelles ( sa position vis-à-vis des musulmans, positionnement identitaire, etc )

Donc, au moins du point de vu des frontières, de la mondialisation et du relativisme culturel, il enfreint à fond trois des dogmes principaux du néolibéralisme anglo-saxon. Ensuite c'est certain qu'à l'intérieur des frontières, économiquement, il est plus libéral (au sens classique économique, capitaliste quoi ) que socialiste ou autre.
-
C'est bientôt fini ces conneries ici ?
De toute façon dès qu'on touche un sujet qui fait jouir les Frontistes, ça part en couille.
-
C'est pas comme si on savait pas que François Hollande a renoncé depuis longtemps a cette promesse de campagne, entre autre.
avatar
"Il n'existe qu'un amour fidèle et il convient de le garder toute sa vie, c'est l'amour propre."

S'il est aussi fidèle à ses principes et promesses qu'il est fidèle de cœur...
Orion (./106) :
oh pardon, on est tous des abruti peu éduqué
Alors quelques mises au point, si tu daignes encore lire les posts des autres et si tu ne fais pas une nouvelle fois dans les attaques personnelles, le strawman et le sermon vindicatif : je ne suis pas de ceux qui disent que ceux qui ont voté le Brexit sont des crétins finis et j'étais pour le Brexit vu que le Royaume-Uni nous a quand même bien plombés la construction européenne ces 40 dernières années.

Maintenant, quand on regarde ces deux anecdotes…

Cltl4jFWEAEbnun.jpg:small
Adam, interrogé par la BBC, est même devenu la star du web, son intervention étant devenue virale sur les réseaux sociaux. "Je suis choqué que nous ayons voté 'Leave'. Je ne pensais pas que cela allait arriver. Je n'imaginais pas que mon vote allait être aussi important parce que je pensais qu’on allait juste rester (dans l’UE). La démission de David Cameron, ça m’a surpris", a-t-il déclaré à la chaîne britannique. "Si j'avais l'occasion de voter à nouveau, je choisirai le ‘remain’. Je suis vraiment déçue des votes, même si j’ai voté pour le ‘leave’. Ce matin, je me suis réveillée et la réalité m’a frappé de plein fouet", a également déclaré Mandy, interrogée par ITV à l’aéroport de Manchester.

http://www.europe1.fr/international/brexit-les-bregretters-ces-britanniques-qui-regrettent-deja-leur-vote-2781856

…on est quand même en droit de se poser quelques questions. Pour moi, le Brexit a bien été décidé, mais pour de très mauvaises raisons.
-
Reste a voir comment va se passer la primaire, mais je serais surpris qu'il soit réinvesti.
avatar
Et voilà, ces cons de populistes de merde ont gagné, toujours les losers à la Farage/Le Pen/Trump qui font parler d'eux... Bon, quand la crise aura ravagé les Britanniques, ça fera un petit (très petit) avant goût de ce qu'on endurera si Le Pen arrive au pouvoir. Je l'ai toujours pensé, plus t'es débile, plus tu votes extrême. Je n'ai jamais compris les abrutis qui critiquent Hollande "passke le chomaj y baiss pâ" (by the way, sauf si vous allez faire baisser la dérivée de la courbe d'un coup en 2 secondes je vois pas comment). Oui, bien sûr, trouvez-nous le bouton "baisse" qu'on appuie dessus, mais c'est pas avec le Franc, les soupes au cochon, les 15h par semaine, les licenciements interdits et le SMIC à 10000 € que l'économie va aller mieux... Parce que oui, les cocos et les fachos sont tous les mêmes, des gros abrutis qui ont raté leur vie et qui ne pensent qu'au présent, à combien de petits pois ils auront ce soir dans leur assiette. Le Brexit confirme tout ça, je n'ai qu'une chose à dire, MAIS DIANTRE, regardez PLUS LOIN que le bout de votre nez !
Bienvenue !
Un magnifique troll de bienvenue! Félicitation. En espérant te voir bientôt sur le sujet des présentations.
avatar
"Pas de violence, c'est les vacances."

Y'a un juste équilibre entre le populisme 15h/10000€ et le libéralisme 45h/1000€.

Il faut des patrons, il faut des ouvriers.

Une entreprise est un petit pays souverain dans laquelle règne soit une dictature, soit une république, soit une démocratie.

Les règles du jeu (code du travail) sont en principe les mêmes donc garantissent une certaine concurrence entres elles.

Maintenant tu remontes d'un niveau et tu regardes les règles à l'échelle d'un état, voire d'une fédération.

S'il y a avantage pour les uns (paradis fiscaux) et désavantages pour les autres (charges et autres) qu'est ce qui garanti l'équilibre ?

Ce n'est plus à celui qui embauche les meilleurs talents, c'est à celui qui truque les règles à son profit.

Maintenant qui est le mieux placé pour truquer ces règles ?

Les employés d'une boite ou les citoyens d'un état ?

Qui c'est qui bénéficie des plus gros avantages du fait des "hénaurmes responsabilités" qui lui incombent ?

C'est facile de jouer au jeu du pointage de doigts, maintenant je voudrais voir les vrais chiffres.

De là on en tirera les véritables conclusions.
Uther (./116) :
Un magnifique troll de bienvenue! Félicitation. En espérant te voir bientôt sur le sujet des présentations.
Mouais, il a oublié de parler des nénephs, des hippos, de ces si belles machines que sont les Graph 100 ou des kernels communistes contre les nostub capitalistes embarrassed
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
C'est sous-jacent, ça.
(et Stargate ! T'as oublié Stargate !)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo