squalyl (./4881) :
./4879 non, c'est une femme matchiste!

L'information vaut ce qu'elle vaut, mais selon mes connaissances ayant leur réseau au CNES et à l'ESA, il semblerait que la fameuse polémique sur la chemise ait été activement soutenue par des groups périphériques de la NASA, avant d'être reprise par de vrais féministes.
avatarQue cache le pays des Dieux ? - Ximoon's Box - Forum Ghibli - Forum Littéraire

La fin d'un monde souillé est venue. L'oiseau blanc plane dans le ciel annonçant le début d'une longue ère de purification. Détachons-nous à jamais de notre vie dans ce monde de souffrance. Ô toi l'oiseau blanc, l'être vêtu de bleu, guide nous vers ce monde de pureté. - Sutra originel dork.
very (./4877) :
(comme quoi il y a un vrai tabou sur les hommes victimes d'agressions sexuelles ? )

Sur les hommes victimes de manière plus large. Les femmes qui portent plaintes pour viol, agression sexuelle ou même violence conjugale ne constituent qu'une partie des victimes, mais les hommes dans le même cas de figure sont encore moins nombreux à le faire. Il y a l'image de l'homme fort, viril, dominant qui ne devrait pas se laisser faire. J'ai souvenir de l'histoire d'un homme taillé comme un Chabal qui était quotidiennement frappé et insulté par son petit bout de femme. L'une des explications qu'il a fourni était du genre "si jamais je répliquais, elle pourrait se faire vraiment mal, et je m'en voudrais".
Là où les femmes peuvent avoir peur d'être agressée parce qu'elles n'ont pas la force de répliquer, on y trouve des hommes qui n'osent pas répliquer* parce que s'ils prennent le dessus, l'agresseur passerait alors pour la victime (d'autant plus que s'il peut effectivement le faire, il aura "prouvé" qu'il était une victime "consentante").

* Ce qui n'empêche pas les viols d'hommes drogués par des femmes ou durant un état d'ivresse, quand la réplique qui court est "s'il ne le voulait pas, il aurait pu facilement la repousser".
avatar« Nous avons propagé sur Extranet une histoire fabriquée de toutes pièces selon laquelle une certaine disposition d'étoiles, vue depuis la planète d'origine des butariens, formaient le visage d'une déesse galarienne.
Sans chercher à vérifier ces informations, certains ont décrété que c'était la preuve de l'existence de la déesse. Ceux qui notaient le manque de preuves se faisaient attaquer. »

Legion, geth trolleur à portée galactique
( le viagra, nouvelle pilule du viol ! grin )
http://www.20minutes.fr/societe/1482579-20141117-affaire-nabilla-propos-thomas-vergara-fustiges-feministes

Donc il se prend un coup de couteau, mais on se retrouve à parler de la violence faite aux femmes, c'est le délire total.
./4885> le gras c'est la vie?

./4886> tin mais.. trisotfl
avatarHURRRR !
Fletsh (./4840) :
Putain mais... le pb tu vois Very, c'est que si tu te mets à être avenante avec les mecs comme ça (ie qui font genre qu'ils vont pas te faire chier mais que ça se voit à 10km), ou que tu leur souris, ou whatever, ils te font encore plus chier... et le 2ème pb c'est que 90% des mecs qui t'abordent dans la rue/métro ont pour but de te faire chier. Excuse la gente féminine de faire gaffe et de généraliser suite à ça. Victimisation à outrance ? je crois pas non... perso, et je suis loin d'être un top model et de m'habiller de façon provoquante, je me fais quand même sifler ou aborder dans la rue _très_ souvent.

Je peux te demander à quoi tu juges dans l'interaction qu'un type avait pour unique but de te faire chier ?
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
Elle te donnera sa réponse évidemment, mais j'ai compris son propos comme "le fait de se faire aborder par un mec est chiant", ce qui ne veut pas dire que le but du mec était de la faire chier. Le but était de la draguer pour se la faire, c'est pas pareil. C'est l'attitude du mec qui est chiante.
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
J'essaie de ne pas généraliser et je laisse le bénéfice du doute quand on me demande qqle chose gentiment (par exemple l'heure, j'ai même eu droit à un gars qui demandait à quelle station on était alors qu'on se tenait juste devant le paneau au dessus des bouches de métro, et (qui ensuite a stalké ma copine et moi)) et je réponds également gentiment, mais souvent la chose demandée était juste une intro mal déguisée avec enchainement sans transition sur des trucs bcp moins aimables et pas orientés du tout.
Sinon la démarche, la façon dont le gars approche, et où tu te trouves sont des bons indicateurs. Et tout simplement la façon dont il engage la conversation. A moins de faire caca des arcs en ciel, ça se _voit_, et après plusieurs fails on développe un radar assez naturel pour ce genre de personnes (Il n'est peut être pas à 100% efficace mais on ne doit pas en être loin.)
avatarProper prior preparation prevents piss poor performance...Dear, you should take a long hard look at yourself. cO_o/
Folco> oui voilà, c'est la façon dont c'est fait. Mais je ne pense pas que le but soit de coucher, leurs méthodes sont vouées à l'échec et ils ne sont pas complétement cons, c'est pas en disant des trucs crades que tu vas mettre une fille dans ton lit grin
avatarProper prior preparation prevents piss poor performance...Dear, you should take a long hard look at yourself. cO_o/
C'est ça, le coup de la mauvaise foi, genre "j'ai rien fait d'agressif, ce n'est qu'une galanterie ou une volonté de contact".

Un jour, ma compagne me racontait ce mec qui, à l'autre bout d'un grand tunnel de sortie de métro l'avait en gros "ciblée", elle s'était mis d'un côté du tunnel, le mec grand sourire, se met du même côté, elle change de côté, le mec, pareil, etc... jusqu'au moment où ils sont arrivés au même niveau, le mec la frôle et lui lâche juste un "salut, ça va ?". C'est ce genre d'attitudes quotidiennes qui a tendance à user la corde des femmes, elle, plein d'autres autour de moi.

Ça, les regards appuyés qui ne lâchent jamais. Rien de répréhensible, mais quand c'est 10/15 fois dans la journée, je comprends que ça puisse épuiser.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Folco (./4890) :
Elle te donnera sa réponse évidemment, mais j'ai compris son propos comme "le fait de se faire aborder par un mec est chiant", ce qui ne veut pas dire que le but du mec était de la faire chier. Le but était de la draguer pour se la faire, c'est pas pareil. C'est l'attitude du mec qui est chiante.

Ouaip sauf qu'elle disait que c'était que dans 90% des cas. Du coup je me demandais comment elle qualifiait les 10% acceptables.
Si je comprends bien ta réponse Fletsch, ça veut dire donc qu'il est à acceptable d'accoster une personne dans la rue pour lui demander le chemin mais c'est tout, c'est ça ?
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
./4894> Je suis pas une fille, mais pour repondre a ta question quand meme:

Oui, pour demander le chemin, et c'est tout.
Ca n'engage que moi mais pour quoi que ce soit d'autre, ca me fait chier.
Si j'ai envie de parler a des gens je vais ailleurs. Dans la rue, je marche d'un point A a un point B, j'ai pas envie qu'on me casse les couilles.

Apres, c'est sans doute pas le cas de tout le monde, mais jpense pas etre le seul non plus.
donc pour ce que ca vaut...
Je me permettrais pas d'accoster qqun dans la rue sachant que moi-meme ca m'emmerde. Et celui qui m'accoste pour autre chose que des directions commence avec une image negative a mes yeux, pour cette meme raison. Qu'il ne pense pas que ca puisse juste faire chier les autres m'exaspere.
Apres evidemment des fois le context s'y prete... si tu sors flaner dans un parc ou regarder le feu d'artifice du 14 juillet ya rien de mal a socialiser avec tes voisins de gazon. Pis si ca les fait chier tu le sens vite. Et si ca te fait chier eux le sentent vite aussi et si ils ont un minimum de savoir-vivre comprennent que t'as pas envie de leur parler et arretent de t'emmerder cheeky

my 2 cents...
avatarHURRRR !
Brunni> Tu ne crois pas que tu déformes ce que je dis là ?

"J'essaie de ne pas généraliser et je laisse le bénéfice du doute quand on me demande qqle chose gentiment . . . et je réponds également gentiment, mais souvent la chose demandée était juste une intro mal déguisée avec enchainement sans transition sur des trucs BCP MOINS AIMABLES et pas orientés du tout."

-> donc si la personne reste polie je le reste aussi, et si j'ai le temps, par exemple dans le métro, ça ne me dérange pas de parler. Si ça tourne en conversation vulgaire je me débrouille pour m'en aller ou pour faire comprendre à la personne qu'elle doit me laisser tranquille (bizarrement ils ont du mal à comprendre parfois, mais ça doit être de ma faute cheeky). Comme le premier cas n'arrive jamais (je me souviens juste d'une fois), il y a comme le dit Montreuillois un ras-le-bol.
avatarProper prior preparation prevents piss poor performance...Dear, you should take a long hard look at yourself. cO_o/
Bien d'accord avec Fletsh, Bear et Montreuillois.
bearbecue (./4895) :
Et si ca te fait chier eux le sentent vite aussi et si ils ont un minimum de savoir-vivre comprennent que t'as pas envie de leur parler et arretent de t'emmerder cheeky.gif?14


C'est en effet le souci. C'est que malgré la froideur que certaines affichent (pour tenter de passer le plus calmement le message), ça ne fonctionne pas dans énormément de cas.
Après je valide ce que tu dis, je pense que, selon des contextes évidents (en soirée, etc...), c'est plutôt monnaie courante et plus congru.

Sinon, ce qu'il y a de marrant, quasiment systématiquement quand je me balade avec ma compagne, elle manifeste le soulagement que c'est d'être avec moi, car non sollicitée à chaque tournant de rue. Je n'avais pas pris conscience réelle de l'ampleur du truc avant la campagne récente "Harcèlement de rue". Je savais que ça existait, mais pas dans ces proportions qui rendraient la plus pondérée des nanas complètement tarée.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
./74 pencil
Autant je sympathise très vite avec tous les gens que je croise (au bistro, la caissière du magasin, le livreur, bref) parce que j'aime découvrir les gens, autant aborder dans la rue, avec des arrière-pensées qui ne trompent plus personne, je comprends que ce soit pénible, surtout à une fréquence telle que le dit montreuillois. Après, on sent tout de suite si "ça passe" ou pas, c'est tout naturel.

Tiens, pour comparer, le fait que montreuillois parle de 10/15 fois par jour, ça m'a fait penser aux contrôles de police. Une fois de temps en temps, on y a tous droit, ya pas de souci. 10 fois par jour, c'est n'importe quoi grin
car non sollicitée à chaque tournant de rue

Elle a qu'à prendre que ddes rues droites, m'enfin !
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
Folco (./78) :
car non sollicitée à chaque tournant de rue

Elle a qu'à prendre que ddes rues droites, m'enfin !


J'ai fait en sorte qu'elle bosse le long d'une Nationale (2 virages pour 7km de marche). grin
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
[Cross tous les autres depuis ./76]

./75> Oui très bien. En gros tu veux te faire aborder par un "gentleman" qui te respecte, et c'est tout à ton honneur smile

Personnellement j'ai une approche un peu frustrée je l'admets de la situation, mais hormis les cas comme décrit dans l'article (où franchement le gars abuse) je ne pense pas que c'est forcément négatif d'aborder des gens au hasard. Je dis ça bien que je ne le fasse pas d'ailleurs, mais je n'aurai JAMAIS honte d'avoir essayé de créer un contact, que ce soit au supermarché, au bistrot ou autre, parce que j'en avais envie. Je respecte juste l'autre et ne lui tiens pas la jambe si l'intérêt n'est pas réciproque, ça fait partie du travail d'une vie.

Perso en tant que mec (et particulièrement en ayant des centres d'intérêt et un boulot où dire que la gente féminine est peu représentée est un euphémisme), appréciant faire de nouvelles connaissances, je dois constamment créer le contact (mecs comme filles) sinon il ne m'arrivera absolument rien.

Et pourtant ce n'est pas facile, mais c'est ça ou rester tout seul et malheureux (et c'est pas tellement alpha, pas plus d'ailleurs que se forcer à trouver des centres d'intérêt regroupant une forte population féminine, style la salsa ; ce n'est pas bénéficiaire pour toi car ça ne te plaît pas vraiment, c'est être malhonnête par rapport à tes propres intentions et la séduction marchera mal en plus car tu ne seras pas dans ton élément).

Donc maintenant pour en venir à mon avis : je pense que si l'effort était réciproque et que les filles devaient aborder les mecs autant que l'inverse, on n'aurait pas ce problème. Déjà parce que les 2 pourraient se rendre compte qu'il n'arrive rien sans cela. Oui parce que c'est facile de se plaindre de te faire accoster, quand tu as été en couple la majeure partie de ta vie justement grâce au fait que les mecs aient fait ce premier pas… (en soirée, chez des amis, à la fac, etc.) mais on ne peut pas tous les jours avoir Brad Pitt qui t'es présenté par des amis dans le contexte social le plus doux qui soit, et que le coup de foudre soit réciproque. Non, il en faudra de gros lourds (pas que ce soit bien, c'est un fait).

Ensuite parce qu'en le faisant, on se rend compte de la difficulté que ça représente (bon heureusement c'est déjà le cas de beaucoup de filles cela dit). Ca m'est arrivé quelques fois de me faire aborder par des filles, et autant faire tomber le mythe : elles s'y sont toujours prises incroyablement mal. Pour bien accoster une personne il faut savoir "lire l'ambiance" (空気を読む en jap), être ouvert, avoir de l'énergie à donner, etc. et voilà on peut se planter, en fonction de son humeur, de la personne en face, des circonstances et tout. Mais il n'y a pas de mal, et surtout pas de "volonté de faire chier".

bearbecue> Oui voilà, ben moi au contraire j'adorerais qu'une fille (ou même un mec) m'aborde dans la rue pour me dire que je suis bien habillé par exemple*, et pouvoir échanger quelques mots -- tant que j'ai le choix d'arrêter la discussion quand je le désire évidemment. C'est le genre de trucs qui me donne une énergie de ouf, et je suis intimement persuadé que ça fait plaisir à presque tout le monde mais que nos croyances profondes et notre éducation nous pousse à y voir du mal.
* si tant est que c'est le cas hein, si je sors avec mon vieux T-shirt pokémon je vais un peu me foutre de celui qui me dit ça s'il est premier degré wink
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
Je rajouterais un truc aussi qui m'a angoissé quand je l'ai entendu. Avec tous ces relous qui trouvent les prétextes les plus bidons pour "se rapprocher", si t'as le malheur d'avoir esquissé le moindre début de sourire (même poli), t'es juste dans la merde.

Cela dit, j'ai été dragué une fois dans le métro, je me sentais super fier et je me trouvais presque beau, vraiment flatteur. Bon, c'était un mec aux sourcils épilés et passé aux UV, mais c'était quand même flatteur grin (même si je ne mange pas de ce pain)
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
http://www.dailymotion.com/video/x28ufaz_harcelement-de-rue-une-femme-se-filme-en-camera-cachee-dans-new-york_lifestyle

Scène courante à l'autre bout du monde, total parallèle avec le cas français.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Euh justement je ne pense (espère) pas que ce soit comme ça à Paris. J'en reviens et je n'ai pas eu cette impression. Après disons-le ceux qu'elle montre sont tous de gros lourds, et moi non plus je n'aimerais pas me faire aborder par ces types-là.

Mais attention, New York est un exemple de société qui marche mal (à mon sens) de par son taux de célibat record. Le fait que des frustrés fassent les gros lourds est à mon avis plutôt un symptôme qu'une cause. J'y vois un processus d'autodestruction, envers une société dont la prochaine génération devrait tendre vers des valeurs à un plus haut niveau de contexte.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
Bonjour Brunni !
Oh, comme tu es élégant aujourd'hui ! #concupiscence#
Merci PenPen chapo
Et réciproquement mon cher ami !
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
./82 > Mouais enfin bon tu as vu le pédigrée des gens qui ont réalisé cette vidéo publicitaire ? ^^
On prend un modèle, une équipe de tournage, 10h à tourner pour 20 mecs qui font une remarque.... et si y'en a pas assez on paye des figurants ? Dur d'en tirer la moindre conclusion, avec des données d'expériences aussi flous, et une suspicion naturelle de biais.

Et encore là ont a des gens qui font bizarrement des remarques (plutôt gentilles et polies) en restant immobile, sans insister. Pas vraiment le cas du "gros lourd" souvent typé un peu racaille qui sévit dans nos contrées, qui veut te coincer à la sortie d'une gare ou dans une rame de métro.

Cependant, ce qui est intéressant, c'est que l'on peut faire un certain rapprochement avec la cas français sur le type de mecs qui abordent désespérément.
-
very (./86) :
On prend un modèle, une équipe de tournage, 10h à tourner pour 20 mecs qui font une remarque.... et si y'en a pas assez on paye des figurants ? Dur d'en tirer la moindre conclusion, avec des données d'expériences aussi flous, et une suspicion naturelle de biais.


Pour le coup, c'était une image (recouverte de ce que tu veux; marketing, sensationnalisme, etc...) mais le phénomène est là et cette forme qu'il arbore.
Orion_ (./87) :
parceque comme dit Brunni, les filles dans la majorité des cas, ne feront AUCUN effort pour faire un pas vers l'autre


C'est une résultante plutôt archaïque de notre société, elle est déplorable je trouve également. Et parfois même, certaines féministes m'agacent et aggravent la situation par leurs propos (genre "l'homme est un prédateur", tremblez). C'est juste de se dire que les femmes doivent jongler avec cette entreprise d'étouffement quotidien.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Brunni (./83) :
Mais attention, New York est un exemple de société qui marche mal (à mon sens) de par son taux de célibat record.


Bon, alors prenons la Belgique (mais ne parlons pas non plus de l'Espagne, de l'Italie ou... pire... de l'Inde ?) :
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Brunni (./85) :
Merci PenPen chapo
Et réciproquement mon cher ami !
Oh, tu as remarqué que j'avais changé de chaussettes ?! Merci !
C'est grâce à un sondage oui