Brunni (./85) :
Merci PenPen chapo
Et réciproquement mon cher ami !
Oh, tu as remarqué que j'avais changé de chaussettes ?! Merci !
C'est grâce à un sondage oui
Pen^2 (./90) :
Brunni (./85) :
Merci PenPen chapo
Et réciproquement mon cher ami !
Oh, tu as remarqué que j'avais changé de chaussettes ?! Merci !
C'est grâce à un sondage oui

Oui, et je trouve qu'elles te vont à ravir ! C'est un excellent choix, en effet la marque hello kitty revient régulièrement en tête des sondages.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
-
./89 > mouais bon, encore une fois je mettrais plutôt ça dans la case "choc des cultures" que "méchant machisme des européens", si tu vois ce que je veux dire. Dans certains quartiers, une blanche habillée comme une femme et seule est directement traitée comme une salope. Évidemment ça n'a rien à voir avec les profondeurs machistes de l'horrible société française, mais tout avec certains flux migratoires (bon évidemment les féministes n'en parlent jamais, pas politiquement korreckt ! )

Symétriquement tu prends une femme en burqua et tu la fais balader dans un quartier bien bcbg-blanchouille d'une ville moyenne de province, elle va provoquer des commentaires de 90 pour cent des passants (mais qui les garderont pour eux, généralement). Bref la société et la codes culturels ça existe, et ça concerne évidemment les rapports h/f et notre rapport à l'espace public, la circulation des femmes dans icelui, etc. Pas étonnant quand on sait que certains anthropologues mettent au fondement de la société l'organisation de l'échange des femmes.
-
montreuillois (./88) :
Orion_ (./87) :
parceque comme dit Brunni, les filles dans la majorité des cas, ne feront AUCUN effort pour faire un pas vers l'autre


C'est une résultante plutôt archaïque de notre société, elle est déplorable je trouve également. Et parfois même, certaines féministes m'agacent et aggravent la situation par leurs propos (genre "l'homme est un prédateur", tremblez). C'est juste de se dire que les femmes doivent jongler avec cette entreprise d'étouffement quotidien.

Ce n'est pas qu'une question d'archaïsme dans la société, c'est biologique aussi, une femme n'est pas attirée par un mec qui n'a même pas les couilles de faire le premier pas. Et oui : les femmes et les hommes n'ont pas les mêmes critères d'attirance. Ca se vérifie dans toutes les cultures, et même dans une certaine mesure chez les animaux.

Donc voilà, il suffit de prendre le problème dans le bon sens : primo tu as une société où il est présumé que l'homme fasse le premier pas (comme le dicte Dame Nature). Secundo tu as un taux de célibat record, avec des hommes rejetés, piétinés, etc. alors que parallèlement tous les messages véhiculés par les médias mettent en avant des jeunes libérés sexuellement qui ne passent pas un week-end seuls. Et tu t'étonnes que la résultante logique soit qu'il y ait des gros lourds qui draguent dans la rue ? Ben non, ils ne font que leur devoir, ils sont juste maladroits.
(Encore heureux que ça se limite à ça j'ai envie de dire...)

Si les féministes veulent l'égalité il faudrait qu'elles obtiennent des femmes qu'elles fassent le premier pas. Et là comme je le disais ces problèmes disparaîtraient (ces gros lourds auraient forcément fini par être abordé par une fille bien, auraient appris à force comment bien faire, seraient moins frustrés sexuellement et sentimentalement, etc. donc moins enclins au harcèlement). Mais ça n'arrivera pas car ces critères d'attirance ne sont pas sociologiques. D'où inutilité de faire du foin foin féministe sur ce sujet.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
Désolé pour le backlog, mais j'ai une question :
Fletsh (./75) :
pour faire comprendre à la personne qu'elle doit me laisser tranquille (bizarrement ils ont du mal à comprendre parfois, mais ça doit être de ma faute cheeky.gif?14)

"faire comprendre" ? Si c'est le langage corporel et autres indices subtils, c'est pas dit que l'interlocuteur le comprenne hein, et sans aller jusqu'à dire que ça soit de ta faute, si l'indice était "j'ai croisé les bras, il aurait du comprendre" eh bien ça ne me surprend pas que tout le monde ne comprenne pas (si tant est qu'ils le remarquent déjà).

après, si c'est verbal genre "vous pouvez me laisser tranquille maintenant ?", là, oui, c'est indiscutable...


(mais le mec désespéré -cf le messages plus récents- risque d'insister/de perséverer, question de point de vue)
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
Orion_ (./92) :
./89 > c'est vraiment trop drôle tes posts, parceque d'un coté du dénonce ce genre de chose, mais dès qu'on va commencer a dire que, si tu regarde attentivement les 2 vidéos, on vois en majorité certain types de personne, et la tu va rétorquer que c'est raciste ou que ces pauvres jeunes de banlieue c'est pas de leurs faute tu comprend la misère tout ça... alors faudrait savoir, si y'a un problème on traite le problème, de manière efficace (répression), sinon faut pas t'étonner que de tel comportement ce généralise (et dans ce cas c'est les jeunes femme qui payent le laxisme)


Je n'ai jamais parlé de banlieue, d'immigration ou quoi que ce soit en rapport. Je dénonce un comportement (qui, selon ma compagne sont plutôt équilibrés niveau CSP ou "origines visibles" sur ses trajets et ce phénomène). La vidéo appuie sur le type de sollicitations relous.

J'avais entendu une sociologue sur le sujet qui parlait d'une société qui, inconsciemment, peinait à intégrer qu'une femme puis errer sans but dans la rue, qu'elle ne se rende pas d'un point A à un point B UNIQUEMENT pour effectuer un labeur précis (comme c'était le cas il y a quelques décennies).
Je ne pense réellement pas (selon la plupart des retours) que ce soit cantonné à une catégorie de population précise, mais réellement à une grossièreté globale.

De manière plus large, il faut voir le sort réservé aux femmes dans l'imagerie collective. Ne prenons QUE l'exemple du jeu vidéo.

./94 > A 3:15, c'est typiquement le truc qui arrive régulièrement à mes potes. Le genre angoissant qui fait qu'à force, c'est le raz-le-bol.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
./Brunni: le taux de célibat a paris est lui aussi plutôt impressionnant..
avatarProud to be CAKE©®™
The cake is a lie! - Love your weighted companion cube

->986-Studio's Wonder Project!<-
yN a cassé ma signature :o
(et qu'en est il en suisse ?)
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
./96> Si tu as lu la théorie d'E.T. Hall que j'ai postée plus tôt il est très facile d'imaginer que quelqu'un ne sache pas interpréter le langage corporel par une sorte de choc culturel, qui peut arriver au sein d'un même pays -- car ce ne sont que des tendances, et si on dit par exemple que la Suisse est une culture à bas niveau de contexte, en réalité ça ne s'applique selon moi qu'à la partie Germanique et les gens ayant grandi dans une "grande" ville wink

Et pour les gens dont la culture n'a pas le même niveau de contexte, la valeur d'un mot, d'un geste ou même d'une action ne sont pas du tout les mêmes. Un bon exemple pour prendre mieux conscience de cette tendance, c'est de séjourner tour à tour aux USA et au Japon.

Bon ça et puis les sites de drague de merde qui te disent qu'il faut insister quand une nana te dit non parce qu'elle est potentiellement en train de te faire un shit test (c'est-à-dire en gros te repousser/taquiner pour voir comment tu le prends, car c'est une marque de valeur et donc attirant de garder son sang froid).
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
Ouch, les filles sont des connasses car elles ne comprennent pas les pauvres mecs bien intentionnés ? ^^
Amha, les filles font très bien la différence entre un mec gêné parce que maladroit, et un mec, sans gene au contraire, infoutu de garder ses pensées pour lui, voir qui fait carrément du rentre dedans.

Brunni, es-tu sûr de comparer ce qui est comparable ? Ton cas de mec qui se fait pratiquement jamais aborder te pose dans la situation "j'aimerais bien qu'on m'aborde". Dur de comparer ça avec une minette qui se fait aborder 10 fois par jour avec un plan drague complètement foireux, venant d'un mec qui ne pense qu'à se la faire. Parce que t'auras beau dire, quand on cherche à rencontrer du monde, on drague pas dans la rue, on va au bistrot, ou dans des lieux de rencontre, ou on profite des multiples occasions quotidiennes (boulot, courses, etc), mais on aborde pas des inconnues dans la rue, au hasard, sachant qu'à 99.99% de chances, ça les fera chier.
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
J'ai remarqué aussi l'excuse (historique ? je ne connais pas trop le sujet, + les faits) des latins. Les femmes sifflés/flattées dans la rue, de manière permanente, à tel point que c'est rentré dans une sorte d'iconographie populaire. Je pense à cette amie qui a passé 3 semaines à Rome épouvantables sur ce détail précis.

T'imagines ? Te faire siffler comme un clébard ? grin Déconcertant.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Brunni (./95) :
Ce n'est pas qu'une question d'archaïsme dans la société, c'est biologique aussi, une femme n'est pas attirée par un mec qui n'a même pas les couilles de faire le premier pas.

pencil
Les femmes se contentent de donner des indications comme un visage avenant, un sourire, un regard... lorsqu'elles sont attirées (ou pas) par un homme. Si le type ne réagit pas elle se dit qu'il n'est pas intéressé ou qu'il n'a pas de couilles - aucun intérêt pour elle de faire le premier pas.

Certaines le font quand même, alcoolisées, mais c'est très rare.

Beaucoup donnent ces indications juste pour le plaisir de se faire draguer... pour ensuite envoyer balader (surtout en soirée, beaucoup moins dans la rue). Ca booste leur égo de se sentir désirées cheeky
avatar
Folco (./101) :
Amha, les filles font très bien la différence entre un mec gêné parce que maladroit, et un mec, sans gene au contraire, infoutu de garder ses pensées pour lui, voir qui fait carrément du rentre dedans.

pencil pencil pencil
Folco (./101) :
Parce que t'auras beau dire, quand on cherche à rencontrer du monde, on drague pas dans la rue, on va au bistrot, ou dans des lieux de rencontre, ou on profite des multiples occasions quotidiennes (boulot, courses, etc), mais on aborde pas des inconnues dans la rue, au hasard, sachant qu'à 99.99% de chances, ça les fera chier.


pencil pencil pencil

Et puis même pour les coups d'un soir, l'application Tinder c'est très bien.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
martial > bauf.

On a toujours abordé dans la rue en France, en Europe latine généralement. Une "place" est un endroit social de rencontre par exemple etc. Après y'a "dans la rue", et "dans la rue" ^^, faudrait distinguer.
very (./105) :
martial > bauf.

Ce serait sympa de rester poli quand même wink surtout sur un sujet qui mêle des conceptions de la vie aussi diamétralement opposées.
Folco (./101) :
Brunni, es-tu sûr de comparer ce qui est comparable ? Ton cas de mec qui se fait pratiquement jamais aborder te pose dans la situation "j'aimerais bien qu'on m'aborde". Dur de comparer ça avec une minette qui se fait aborder 10 fois par jour

Yep tu as raison. Probablement que ça me ferait chier. Ou probablement que j'aurais trouvé l'amour ainsi, que je serais heureux, que j'aurais de l'amour à revendre (y.c. aux relous qui m'abordent) et qu'on pourrait me faire chier toute la journée que j'en aurais rien à foutre. Peut-être. Qui sait. Difficile de conclure quoi que ce soit en ne considérant que le côté négatif (ou positif) d'une situation. wink mais en tous cas ça rejoint le fait que ce déséquilibre culturel H/F crée ces problèmes.
Folco (./101) :
quand on cherche à rencontrer du monde, on drague pas dans la rue, on va au bistrot, ou dans des lieux de rencontre,

Les bistrots tu dois aussi déranger les gens à priori (en tous cas personnellement je ne me suis jamais senti à l'aise d'aborder qqn au bistrot, surtout qu'en général ils sont en groupes et encore bien plus occupés que dans la rue -- ça peut casser l'ambiance qu'un type un peu timide et maladroit essaie de s'incruster). En plus d'un point de vue personnel c'est moins satisfaisant car tu es spécifiquement venu "perdre ton temps" pour ça. Franchement pour ma part je n'ai aucune raison d'aller au bistrot, c'est plus cher et souvent moins bon que chez moi, et j'ai PLUS QU'ASSEZ de choses à faire sans avoir besoin de ça. Alors que tous les jours j'ai besoin de courir, me promener, prendre le train, bref je me retrouve dans la rue pour une (bonne) raison ou une autre.

(Et en ce qui concerne les boîtes de nuit j'ai été vraiment déçu quand je m'y suis ré-essayé dernièrement, hormis au début genre à la rentrée scolaire il y a un décalage culturel avec les nanas qui finissent par y trainer. En plus j'adore discuter donc avec le bruit… Et les fêtes/festivals ouais j'aime beaucoup mais ça ne m'a de très loin pas suffi pour l'instant, et là pareil t'as la peur du groupe pour l'abordage -- il faut un niveau d'énergie beaucoup plus élevé pour séduire un groupe qu'une seule personne.)

Après j'accepte tout à fait que cette conclusion puisse provenir de mauvaises convictions, pour ça que j'argumente avec plaisir wink
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741
Folco (./101) :
on aborde pas des inconnues dans la rue, au hasard, sachant qu'à 99.99% de chances, ça les fera chier


Tout le monde n'est pas hyper pressé à vouloir aller d'un point A à un point B. Certains promènent leur chien, vont tranquillement à la boulangerie, flânent... Et il y a plein de gens que ça ne dérange pas de discuter avec un inconnu dans la rue. Quand c'est fait avec courtoisie et qu'il est facilement possible de s'en aller, bien sûr.

C'est quand même le premier endroit de rencontre avec le monde extérieur, l'espace public, là où les gens marchent. C'est un peu triste de vouloir en faire un espace asocial du chacun pour soi ou chacun dans son groupe hermétique et refuser le contact parce que dans certains quartiers les nanas se font harceler par des racailles.

(doublecross)
avatar
Brunni (./106) :
Ce serait sympa de rester poli quand même wink.gif?14

c'est poli merci smile (par contre ta remarque pseudo paternaliste, heu... grin ) Je m'entends plutôt bien avec Foclo, mais bon le débat intelligent c'est aussi de savoir marquer clairement les désaccords, nan ?

Sinon sur le fond je répète qu'il y a plusieurs "dans la rue", c'est un concept trop large qu'il faut diviser, par exemple entre déplacement et attente, entre solitude naturelle (marcher seul dans la rue) et socialisation contextuelle (ton voisin de train), etc. (et j'ai souvent abordé dans la rue avec grand succès, donc bon, le truc que ça va nécessairement faire chier les gens, ça me convainc pas. )

edit : cross mais pencil palouf sinon. C'est plus un problème d'art de vivre et d'éducation que d'aborder au non. Tout mettre dans le même sac, c'est n'importe quoi.
montreuillois (./82) :
http://www.dailymotion.com/video/x28ufaz_harcelement-de-rue-une-femme-se-filme-en-camera-cachee-dans-new-york_lifestyle
Scène courante à l'autre bout du monde, total parallèle avec le cas français.

Sauf que si tu creuses un peu, tu vois que c'est une vidéo de propagande, tournée dans le but de lever des fonds. C'est totalement partial, ce qui se voit d'ailleurs dans les plans sélectionnés (certains sont présentés comme des agressions pour avoir simplement dit bonjour sans rien de malsain dans leur attitude).
montreuillois (./88) :
C'est une résultante plutôt archaïque de notre société, elle est déplorable je trouve également. Et parfois même, certaines féministes m'agacent et aggravent la situation par leurs propos (genre "l'homme est un prédateur", tremblez). C'est juste de se dire que les femmes doivent jongler avec cette entreprise d'étouffement quotidien.

Ce qui est intéressant, c'est que ce message, « l'homme est un prédateur », je l'ai déjà entendu beaucoup. C'est celui qu'on utilise pour faire peur aux femmes en Algérie. Dès leur plus jeune age on leur inculque ça, et on l'utilise pour justifier que c'est mieux si elles restent à la maison. Ça développe une peur permanente. La tante de ma nana, par exemple, ne laisse jamais ses enfants seuls avec son mari, parce que « un homme peut devenir agressif n'importe quand » (sic).

Retrouver ça dans la bouche des « féministes » c'est assez fort. Assez flippant aussi.
Brunni (./106) :
Ce serait sympa de rester poli quand même wink.gif?14

( very dit bauf au lieu de bof, pas de beauf #traduction# cheeky )
avatar
Au moins question bêtise, les hommes et femmes sont sur un pied d'égalité...
spectras (./109) :
montreuillois (./82) :
http://www.dailymotion.com/video/x28ufaz_harcelement-de-rue-une-femme-se-filme-en-camera-cachee-dans-new-york_lifestyle
Scène courante à l'autre bout du monde, total parallèle avec le cas français.

Sauf que si tu creuses un peu, tu vois que c'est une vidéo de propagande, tournée dans le but de lever des fonds. C'est totalement partial, ce qui se voit d'ailleurs dans les plans sélectionnés (certains sont présentés comme des agressions pour avoir simplement dit bonjour sans rien de malsain dans leur attitude).

Certes... mais le phénomène, la manifestation... c'est celle-là. Parce que je pense que certains ne connaissent pas le truc comme il existe.
pal0uf (./107) :
C'est un peu triste de vouloir en faire un espace asocial du chacun pour soi ou chacun dans son groupe hermétique et refuser le contact parce que dans certains quartiers les nanas se font harceler par des racailles.


Je ne sais pas par quoi tu englobes racailles, par le fait qu'ils draguent comme des porcs ou par un sociotype (ou que sais-je), le fait est que sur la dalle de la Défense, avec des gens qui ont des apparences laborieuses, c'est la même (dixit une très bonne pote ingé informatique qui angoisse jusque dans ses bureaux).
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
spectras (./110) :
Retrouver ça dans la bouche des « féministes » c'est assez fort. Assez flippant aussi.

Parfois, oui.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Brunni (./106) :
En plus j'adore discuter donc avec le bruit…
(tu as dû apprécier la RGC alors grin)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo
-
montreil > Mouais. PAs ce que Fletsh nous rapportait. (mais bon si tu prends une angoissée psychotique comme référence, je sais pas, c'est p-t un poil biaisé, nan ? )
Orion_ > ouais enfin tu vas pas reprocher aux femmes d'être narcissiques, tant que tu y es reproche aux hommes d'être des obsédés sexuels... tout ça est vrai en général mais ne nous mène à rien. (si ce n'est à comprendre que hommes et femmes c'est un peu différent, pour les gens qui en doutent encore un peu)
Orion : Je suis tout à fait d'accord. Je fais que constater ^^
montreuillois (./113) :
Je ne sais pas par quoi tu englobes racailles

Oh c'est très clair dans l'esprit d'à peu près tout le monde. Surtout des filles en question. A part éventuellement les militantes npa...
avatar
Folco (./101) :
on aborde pas des inconnues dans la rue, au hasard, sachant qu'à 99.99% de chances, ça les fera chier.quand on cherche à rencontrer du monde, on drague pas dans la rue, on va au bistrot, ou dans des lieux de rencontre,

L'espace public est, par définition, le lieu de rencontre par excellence.

Mais sinon, alors que tu vaques à tes occupations, tu vois une personne qui t'attire pour x ou y raison. Une jolie fille, un vieux monsieur intrigant, un cadre qui lit un livre sur l'anarchisme, … tu fais quoi, tu passes sur l'opportunité d'une rencontre ?
Pourquoi t'en priver ? Pourquoi les en priver ?

Ces phrases me semblent pétries de pensées limitantes. Pour aborder très fréquemment les gens dans la rue — au moins une fois par jour — je peux t'assurer qu'il est rarissime que ça les fasse chier. Au pire, ils répondent qu'ils n'ont pas le temps ou n'ont pas envie de parler, je remercie avec le sourire, je souhaite une bonne journée, basta, ils repartent aussi avec le sourire. Mais 3 fois sur 4 ça débouche sur une conversation plus longue. De temps en temps on échange nos coordonnées et on se revoit. C'est ça la vie.

Les bistrots ? J'y vais avec des potes pour parler ou déconner, entre potes. T'as bien plus de chances que je ne sois pas disponible que quand je suis dehors.