Juste pour dire que 40k€ en sortant d'une école et en entrant dans la fonction publique, ça me fait un peu rêver cheeky
(Perso, je ne suis même pas aux 2500€ nets mensuels calculés par Penpen après 13 ans de fonction publique - et en comptant mes primes qui représentent quasi un tiers de mon traitement... - bon, ok, je n'ai pas un diplôme d'ingé mais un DUT, mais même les personnes que je connais ayant un tel diplôme n'y sont pas non plus).
avatar
Par contre, quand tu pars en famille en vacance à la montagne, c'est quasi-gratuit, toussa cheeky
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
ha, les fonctionnaires ont le droit à un chalet à la montagne cheeky ?
Mmm? Avec une assurance neige et soleil cheeky ?
C'est encore mieux que les datchas des apparatchiks soviétiques !
J'ai lu les "captchas des apparat chicks" :/

Trop tôt pour rentrer du boulot...
J'ai le bouquin du cnas ( http://www.cnas.fr/ ) sous les yeux, tu veux même pas savoir comment les fonctionnaires sont pourris d'avantages ^^
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
Oui, mais ils travaillent pour la grandeur de la France, eux.

Les autres, privés, sont les glandeurs de la France, eux.

Et puis j'ai un bouquin du sas ( http://www.editionssas.com/ ) sous les yeux, tu veux même pas savoir comment les espions sont pourris d'avantages ^^
Folco > Euh j'ai pas droit à des tarifs quand je pars en vacances, hein cheeky
J'ai droit à la gratuité dans les musées depuis septembre dernier (et encore, uniquement pour moi, pas dans tous les musées, et je n'ai jamais osé l'utiliser tellement j'ai honte de demander ˆˆ), et à un arbre de Noël assez pourri tous les ans (mais c'est lié au CE auquel je suis rattaché), mais c'est vraiment tout ˆˆ (ou alors ça fait 13 ans qu'on me cache des choses - et qu'on les cache à mes collègues, ou alors que tout le monde me les cache ? fear)
avatar
ça doit faire 13 ans que ma femme prof me cache des trucs aussi, parce que à part le barbec' entre collègues à la fin de l'année quand le bahut est rangé...

Puis techniquement, oui, j'ai des tarifs spéciaux pour tous les voyages : je suis condamné aux périodes scolaires à vie, avec ou sans enfants
avatarpedrolane stoppe la chute des chevaux

La DNC-Team : un club plein de mystères
Y'a plein d'avantages dont on se rend pas bien compte au début. (alors que les désavantages, ie la paye relativement basse pour la même qualification, on les voit dès le début )

Par exemple sur les régimes de retraites, calculés sur les derniers semestres, etc. ( et donc une spéciale de certaines administrations c'est la formation+promotion 1 an avant la retraite top ). On vire difficilement les gens et on supporte 100X fois mieux l’absentéisme que dans le privé, etc. Selon ta situation c'est quand même un avantage. Du coup les fonctionnaires ont souvent des salaires relativement modestes mais des bonnes retraites.

En nombre d'heures travaillés réellement par rapport au privé, c'est souvent difficile de faire moins.

Dans certains boulots de certaines administrations, au lieu de demander un seuil de productivité, on fait l'inverse : faut surtout pas trop en faire (sinon y'a plus de job pour les autres et ça se verra qu'on a pas besoin d'être une équipe de 10 pour le boulot de 2 ). Si tu es feignasse+lèche boule c'est un avantage, si t'es indépendant et travailleur ça ne l'est clairement pas.

Après y'a plein d'avantages très variés qui dépendent aussi du boulot, mais genre de l'âge de la retraite aux avantages quand tu a eu des gamins etc etc y'a pleins de tus très spécifiques (enfin je me souviens, je ne sais pas si ça marche encore, qu'à l'educNAt les profs femmes quia avaient eu 4 enfants pouvaient prendre leur retraite super méga tôt de la mort )
C'est surtout bien pour les glandeurs (peu de sanctions), mais pas terrible pour ceux qui bossent beaucoup (qui pourraient gagner mieux dans le privé et qui n'ont pas forcément de reconnaissance dans le public).

Mais au final, je pense que glandeurs et bosseurs s'équilibrent à peu près ^^
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
dépend des endroits je pense ^^
Pour les heures travaillées, ça reste une vision datée de la fonction publique. Comme dans tous les secteurs, il y a un serrage de ceinture drastique.
À part quelques anciens qui restent sur une notion fixe des horaires sans jamais changer d'un iota leurs habitudes, la grande majorité du personnel est flexible et fait bien plus que les heures demandées.
Par contre par rapport au privé, les heures sup sont récupérables un peu plus facilement, c'est sûr.

Quant aux régimes de retraites calculés sur les derniers semestres, c'est toujours vrai, mais les autres avantages (comme les enfants) commencent petit à petit à être minimiser à moyen terme ou à être supprimer sur le long terme.

EDIT : les "glandeurs" sont très vite repéré aujourd'hui. Ils sont très rarement viré, mais n'évolue plus et sont mis au placard. Après selon les caractères, certains arrivent bien à se cacher, mais c'est plus compliqué qu'à une époque et c'est loin d'être la majorité. J'ai personnellement vu la même chose dans le privé et si le gars mettait la même énergie dans son boulot il serait surement efficace...
very (./40) :

Par exemple sur les régimes de retraites, calculés sur les derniers semestres, etc. ( et donc une spéciale de certaines administrations c'est la formation+promotion 1 an avant la retraite top ). On vire difficilement les gens et on supporte 100X fois mieux l’absentéisme que dans le privé, etc. Selon ta situation c'est quand même un avantage. Du coup les fonctionnaires ont souvent des salaires relativement modestes mais des bonnes retraites.
C'est un avantage qui est aussi un désavantage : plus tu approches de l'âge de la retraite, et plus tu es susceptible d'être gravement malade et d'avoir un traitement réduit. Du coup, ta retraite est calculée sur les pires années de ta carrière ou presque (je parle en l'occurrence en connaissance de cause), puisqu'elle est calculée sur l'éventuelle pension que tu vas toucher de ton organisme de sécu.
Ce système de calcul différent public/privé apporte aussi une double peine pour les personnes ayant fait une partie de leur carrière dans le privé et une partie dans le public : on va prendre les périodes relatives à chaque statut au prorata des périodes réalisées dans icelles, ce qui fait que, dans la grande majorité des cas, il y a des pertes quant au montant de la retraite par rapport à une situation où on aurait pu avoir les deux périodes avec le même calcul (soit privé, soit public).

En outre, pour "compenser" les faibles traitements, on file des primes bizarres, statutaires (ce qui est illégal dans le privé, mais totalement formalisé dans le public). Du coup, par exemple pour mon cas, ma retraite est calculée sur les 2/3 de ce que je perçois chaque mois.
very (./40) :
En nombre d'heures travaillés réellement par rapport au privé, c'est souvent difficile de faire moins.
Je veux bien le croire, je n'ai pas de statistiques, mais dans la pratique je n'ai pas tant l'impression que ce soit différent des très grosses boites du privé. C'est surtout inhérent à la taille des structures plus qu'au statut de fonctionnaire.
very (./40) :
Dans certains boulots de certaines administrations, au lieu de demander un seuil de productivité, on fait l'inverse : faut surtout pas trop en faire (sinon y'a plus de job pour les autres et ça se verra qu'on a pas besoin d'être une équipe de 10 pour le boulot de 2 ). Si tu es feignasse+lèche boule c'est un avantage, si t'es indépendant et travailleur ça ne l'est clairement pas.
On ne doit pas travailler aux mêmes endroits, alors. Faudrait que tu fasses un tour dans l'hospitalier ou l'enseignement (pour ce que je connais ; je connais beaucoup moins la territoriale ou l'armée/la police), parce que je vois mal comment un enseignant peut "ne pas trop en faire", surtout dans le primaire et le secondaire.
very (./40) :
Après y'a plein d'avantages très variés qui dépendent aussi du boulot, mais genre de l'âge de la retraite aux avantages quand tu a eu des gamins etc etc y'a pleins de tus très spécifiques (enfin je me souviens, je ne sais pas si ça marche encore, qu'à l'educNAt les profs femmes quia avaient eu 4 enfants pouvaient prendre leur retraite super méga tôt de la mort )
Oulah, les spécificités de l'éduc nat ont bien changé... plus de CPA, et un bon paquet des "avantages" ont disparu.
flanker (./41) :
C'est surtout bien pour les glandeurs (peu de sanctions), mais pas terrible pour ceux qui bossent beaucoup (qui pourraient gagner mieux dans le privé et qui n'ont pas forcément de reconnaissance dans le public).
Oui, enfin, j'ai connu des fonctionnaires éjectés de la fonction publique (pas beaucoup, mais une poignée), et c'est pire que tout : droit à aucune aide (puisque les fonctionnaires ne cotisent à aucune caisse...). Les RCE dans les établissements ont rendu les directeurs et présidents très puissants à ce niveau, et certains ne se privent pas de brandir la menace...
avatar
Accès au crédit aussi ? (cela dit je sais pas si c'est une bonne chose cheeky)
Lors de ma recherche d'un crédit immo (il y a 4 ans), les banques m'ont rétorqué que ce n'était plus pris en considération. J'y crois moyen, mais ils ont été plusieurs à me l'annoncer.
Ah ? Étrange.
Pen^2 (./45) :
Accès au crédit aussi ? (cela dit je sais pas si c'est une bonne chose cheeky)
Ah ça, je dois avouer que c'est un plus non négligeable, en effet. Par contre, toujours ce souci avec les "primes" dont je parlais : les banques les excluent du traitement (donc de la capacité d'emprunt) même si elles sont statutaires, simplement parce qu'elles sont étiquetées "primes".
Après, la situation du crédit immobilier actuellement est telle que j'ai l'impression que ça ne joue pas tant que ça (mais c'est très conjoncturel, il y a 10 ans, c'était un élément fortement positif aux yeux des banquiers) : j'ai pas mal d'amis avec des statuts très précaires (couple d'intermittents, ou couple intermittent+chômage) qui se sont vus octroyer des prêts à des taux plus avantageux que ce qu'on avait réussi à avoir de notre côté (par contre, c'est au niveau de l'assurance qu'il y a une différence, ce qui fait que sur le taux global, c'est équivalent).
avatar
Nil (./44) :
On ne doit pas travailler aux mêmes endroits, alors. Faudrait que tu fasses un tour dans l'hospitalier ou l'enseignement (pour ce que je connais ; je connais beaucoup moins la territoriale ou l'armée/la police), parce que je vois mal comment un enseignant peut "ne pas trop en faire", surtout dans le primaire et le secondaire.

dépend des poste et des métiers.... mais j'ai connaissance de quelques cas assez pittoresques dans les secrétariats de certaines administrations publiques... par exemple un cas où la nouvelle se faisait engueuler par sa supérieur parce qu'elle avait traité X dossiers en une journée, alors qu'elle devait en traiter X/5... pour avoir fréquenté de loin ce genre d’endroits, y'en a où ça passe plus de temps à la pause café que devant l'écran ^^

Ou autre exemple gamin j'avais fait des travaux d'intérêts généraux au bahut... (une sombre histoire de dirlo attardé mental)... les femmes de ménages faisaient à peu près leur boulot sans trop se fatiguer, vite-fait mal-fait, et une heure de pause café le matin et l'aprèm... mais ça c'était la partie qui bossait ! à coté il y avait 2-3 super-glandus bricoleurs-hommes-à-tout-faire qui étaient extraordinaires, le mec avait changé une ampoule de l'après-midi.... et là il croise l'intendante... elle lui demande s'il a le temps pour faire une bricole.. réponse : "ha non je peux pas Mme X je suis absolument débordé !".
Après coup il était tout fier de m'expliquer que ça tu vois gamin, c'est le métier ! l'expérience !
Véridique.

évidemment pour les profs, fonctions hospitalière, etc c'est différent.

De loin mon impression c'est qu'en gros les "métiers" (profs etc) font à peu près le boulot, bien-sûr avec des différences individuelles, mais que toute la partie administration, petit personnel, entretient, secrétariats, greffes, etc, etc, glandouille quand même un max.

Dans la territoriale ça a vaguement l'air d'être des bons glandeurs aussi, même chez les cadres. (sans même parler des très très nombreux emplois plus ou moins fictifs liés à la politique )
Nil (./48) :
Par contre, toujours ce souci avec les "primes" dont je parlais : les banques les excluent du traitement (donc de la capacité d'emprunt) même si elles sont statutaires, simplement parce qu'elles sont étiquetées "primes".
oui mais les mêmes banques attribuent un énorme bonus "stabilité de l'emploi" dans l'étude de ton dossier quand t'es fonctionnaire...

Et de toutes manières, faut savoir que même si la loi essaye de les en empêcher, c'est plus rentable pour un établissement financier de prêter de l'argent à qqn qui n'est pas en mesure de rembourser "normalement"...
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
vince (./50) :
oui mais les mêmes banques attribuent un énorme bonus "stabilité de l'emploi" dans l'étude de ton dossier quand t'es fonctionnaire...
Oui, oui, c'est ce que je dis plus haut.
avatar
Nil (./48) :
Après, la situation du crédit immobilier actuellement est telle que j'ai l'impression que ça ne joue pas tant que ça (mais c'est très conjoncturel, il y a 10 ans, c'était un élément fortement positif aux yeux des banquiers) : j'ai pas mal d'amis avec des statuts très précaires (couple d'intermittents, ou couple intermittent+chômage) qui se sont vus octroyer des prêts à des taux plus avantageux que ce qu'on avait réussi à avoir de notre côté (par contre, c'est au niveau de l'assurance qu'il y a une différence, ce qui fait que sur le taux global, c'est équivalent).
Récemment ?
Un copain a pu emprunter sans souci il y a 10 ans : il avait alors un CDD (thésard) et sa copine était étudiante (en médecine).
Il a voulu faire un nouveau prêt pour déménager l'an dernier : lui était en CDD (dans un grand ministère avec un CDI en cours de finalisation et dans une des spécialités informatiques les plus porteuses actuellement) et elle médecin généraliste. Bah impossible d'avoir un prêt.
very (./42) :
dépend des endroits je pense ^^
Des corps, surtout !
Certains grands corps d'État sont beaucoup trop favorisés à mes yeux, avec surtout une totale absence de sanction alors qu'un petit catégorie C pourra se faire virer pour pas grand-chose.
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
flanker (./52) :
Récemment ?
Oui, l'an dernier (mais ce n'était pas sur Paris, pour les deux exemples c'est en Midi-Pyrénées).
avatar
J'ai un exemple en novembre dans ma famille (en bretagne) et un autre en IdF en janvier (amis d'amis)
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
flanker (./52) :
Bah impossible d'avoir un prêt.
C'est quand même curieux, mais faut voir aussi de combien était le prêt demandé pour quels revenus, etc. Difficile de juger sinon.
Pen^2 (./55) :
flanker (./52) :
Bah impossible d'avoir un prêt.
C'est quand même curieux, mais faut voir aussi de combien était le prêt demandé pour quels revenus, etc. Difficile de juger sinon.
Revenus classiques d'un ingé (enfin, docteur) en informatique + médecin généraliste, donc plutôt corrects ^^
Le prêt était pour compléter la vente d'un appart (ça devait faire prêt-relais en plus) pour passer à un peu plus grand (donc de l'ordre de 100k, je pense).
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
very (./40) :
Y'a plein d'avantages dont on se rend pas bien compte au début. (alors que les désavantages, ie la paye relativement basse pour la même qualification, on les voit dès le début )

houlà
Par exemple sur les régimes de retraites, calculés sur les derniers semestres, etc. ( et donc une spéciale de certaines administrations c'est la formation+promotion 1 an avant la retraite top ). On vire difficilement les gens et on supporte 100X fois mieux l’absentéisme que dans le privé, etc. Selon ta situation c'est quand même un avantage. Du coup les fonctionnaires ont souvent des salaires relativement modestes mais des bonnes retraites.

Il me semble que
- c'est sur les meilleurs semestres (comme dans le privé)
- c'est effectivement sur moins de semestre
- dans la mesure où les revenus sont moindres, les cotisations sont moindres, bon an mal an, ils doivent retomber sur du sensiblement pareil à la fin (pour la petite histoire, ma mère qui a fait toute sa carrière dans la fonction publique aura le minimum vieillesse quand elle pourra s'arrêter... même dans le privé, on ne peut plus faire moins)

En nombre d'heures travaillés réellement par rapport au privé, c'est souvent difficile de faire moins.

Là, je ne peux que crayonner Nil : va chez Danone, Total, ou autre crèmerie un peu géante et regarde les rois de l'entubage de pointeuse à l'oeuvre... c'est plus une question de taille de la structure.
Dans certains boulots de certaines administrations, au lieu de demander un seuil de productivité, on fait l'inverse : faut surtout pas trop en faire (sinon y'a plus de job pour les autres et ça se verra qu'on a pas besoin d'être une équipe de 10 pour le boulot de 2 ). Si tu es feignasse+lèche boule c'est un avantage, si t'es indépendant et travailleur ça ne l'est clairement pas.

Là, c'est triste à dire, mais encore une fois, c'est lié à la taille des services, plus que la notion de service publique : le cheffaillon a sa prime "spécial cheffaillon svc 10 personnes" sur sa feuille de paie, s'il perd un membre de son service, sa prime réduit comme une peau de chagrin. C'est donc humain de la part du chef de vouloir garder son gros service. Mais, ça aussi, je l'ai vu dans le privé, dans certains services comme la maintenance de sites industriels. Il faut noter que dans le public comme dans le privé, ça a tendance à disparaître, les cheffaillons de cette catégorie arrivant à la retraite, et les nouveaux n'ayant plus forcément la même culture.
Après y'a plein d'avantages très variés qui dépendent aussi du boulot, mais genre de l'âge de la retraite aux avantages quand tu a eu des gamins etc etc y'a pleins de tus très spécifiques (enfin je me souviens, je ne sais pas si ça marche encore, qu'à l'educNAt les profs femmes quia avaient eu 4 enfants pouvaient prendre leur retraite super méga tôt de la mort )

L'âge de la retraite, effectivement, c'est la "pénibilité au travail" qui fera la différence.
Les gamins, dans le public, c'est un an de cotisations, dans le privé, c'est deux ans... pas vraiment à l'avantage du public

Bref, le clivage public/privé est plus une création politique pour se mettre la majorité des citoyens dans la poche quand on veut faire un gros dégraissage (on ne parle pas de plans sociaux dans la fonction publique) qu'un décalage gigantesque. Et puis, si c'était si avantageux, je pense qu'il y aurait la queue pour passer les concours d'entrée autrement plus qu'aujourd'hui, et que par conséquent, on aurait pas autant de fonctionnaires avec si peu de talent pour accomplir leur tâche.
avatarpedrolane stoppe la chute des chevaux

La DNC-Team : un club plein de mystères
J'ai vu des endroits où y'avait le queue et ils prenaient exprès les moins compétents moins formés etc mais qui avaient la bonne tête (mari à la poste etc.)

C'est vrai que y'a des phénomènes courants dans les administrations qui se retrouvent aussi dans le privé.

Sinon pour les retraites c'est très différent, car comme disait Nil on ne prend pas du tout en compte le même nombre de semestres.

Ensuite bon j'ai la flemme de continuer le topic car ça dépend de chaque corps et fonction dans le public etc mais y'a souvent des avantages en nature type vacances etc ( genre à La Poste tu avais N journées par an "maladie / maladie enfants" posable sans préavis ni justification, et qui ne déduisait pas des vacances etc, je ne sais pas si ça a encore cours. )
(pedrolane > on écrit « bon an, mal an », avec an comme année)
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant
flanker (./59) :
(pedrolane > on écrit « bon an, mal an », avec an comme année)
je ne trouvais plus, merci ^^'
very (./58) :
Ensuite bon j'ai la flemme de continuer le topic car ça dépend de chaque corps et fonction dans le public etc mais y'a souvent des avantages en nature type vacances etc ( genre à La Poste tu avais N journées par an "maladie / maladie enfants" posable sans préavis ni justification, et qui ne déduisait pas des vacances etc, je ne sais pas si ça a encore cours. )
ça a certainement encore cours, et si tu lisais ta convention collective, tu en trouverais certainement une trace : dans la mienne (gros et commerce de gros), c'est 1 jour/an (je ne sais plus si c'est par enfant), doublé si ton conjoint a une attestation de son employeur comme quoi tu ne le prends pas. Pour le coup, ma chère et tendre, c'est 7 jours. 7 jours, en 2 bronchiolites, c'est largement bouffé, et un bon hiver, tu en as 4 ou 5, alors oui, comme partout, quand il y a quelque chose à prendre, il y a de l'abus, mais je ne pense pas qu'à la poste, ça allait "beaucoup" plus loin que ce qui peut s'avérer nécessaire. Et enfin, heureusement que ce type de "congé" peut se poser à la dernière seconde, mon fils ne m'a jamais prévenu avant ses bronchiolites
avatarpedrolane stoppe la chute des chevaux

La DNC-Team : un club plein de mystères