2220

Ce n’est pas un débat qui mène nulle part je pense, les humains sont aussi imparfaits, et on a la même problématique avec les voitures autonomes (ou autant j’adorerais la mort de tesla et toutes ces saloperies ultra-libérales américaines, juste pour le principe, mais ça va vite être assez facile de prouver qu’une voiture autonome est capable de faire moins d’accidents qu’un humain) .
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

2221

Non ce n’est’ pas prouvable. En fait la situation risque d’être plutôt l’inverse au final. Les accidents seront juste différents.
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

2222

Malheureusement non, tant que tu te bases sur des faits scientifiques, des chiffres, « froids » et déshumanisés, tu ne peux absolument pas te battre contre ces arguments. C’est bien pour ça que l’économie et la société actuelle aime tant les faits (en n’ayant bien sûr absolument pas le réflexe de vérifier ou remettre en cause la méthodologie). On peut faire dire n’importe quoi à des chiffres.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

2223

Brunni (./2220) :
ou autant j’adorerais la mort de tesla et toutes ces saloperies ultra-libérales américaines, juste pour le principe
Heu comment dire, je vois pas en quoi les constructeurs automobiles européens sont moins libéraux que Tesla, juste moins exubérant dans la communication.
avatar

2224

Oui on peux faire dire ce qu’on veux à des chiffre, c’est bien avec ça que tesla cherche à dire que ses voiture sont plus « sûre » alors que ce n’est pas le cas.


Les voiture autonomes vont enlever les cas les plus courants d’accident: alcool, manque de vigilance et mauvais conducteurs. Ces 3 points sont probablement la resultante de 70-80% des accidents.

Les voitures autonomes vont elle ajouter des nouvelles catégories d’accident:
- bug software
- bug hardware
- incapacité de comprendre la situation. (Non par bug mais parce que ça ne réfléchis pas) et donc de réagir comme il faut
- hack des logiciels (par des gens tier ou le propriétaire voulant débrider ci ou ça)
- adversité volontaire de l’environnement (exemple maquiller un stop pour le faire passer pour un panneau de priorité par exemple)

Et plein d’autre cas
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

2225

Brunni (./2220) :
mais ça va vite être assez facile de prouver qu’une voiture autonome est capable de faire moins d’accidents qu’un humain) .
Bof, ça reste à prouver, comme dit Godzil.

Là, on a de belles stats « voiture autonome récente en conditions idéales » (autoroute…) comparées « ensemble des voitures dans n'importe quelle condition » (carrefours pourris en ville…). Forcément, ça aide.
avatar<<< Kernel Extremis©®™ >>> et Inventeur de la différence administratif/judiciaire ! (©Yoshi Noir)

<Vertyos> un poil plus mais elle suce bien quand même la mienne ^^
<Sabrina`> tinkiete flan c juste qu'ils sont jaloux que je te trouve aussi appétissant

2226

Uther (./2223) :
Brunni (./2220) :
ou autant j’adorerais la mort de tesla et toutes ces saloperies ultra-libérales américaines, juste pour le principe
Heu comment dire, je vois pas en quoi les constructeurs automobiles européens sont moins libéraux que Tesla, juste moins exubérant dans la communication.
Les européens se sont juste engouffrés dans le marché car ils n’ont pas le choix s’ils ne veulent pas voir une industrie de plus entièrement à la botte des USA dans dix ans. C’est juste qqch qui aurait du rester de la fiction, un point c’est tout.

flanker (./2225) :
Brunni (./2220) :
mais ça va vite être assez facile de prouver qu’une voiture autonome est capable de faire moins d’accidents qu’un humain) .
Bof, ça reste à prouver, comme dit Godzil.

Là, on a de belles stats « voiture autonome récente en conditions idéales » (autoroute…) comparées « ensemble des voitures dans n'importe quelle condition » (carrefours pourris en ville…). Forcément, ça aide.
Oui, mais ce que tu dis est absolument impossible à mesurer concrètement et objectivement. Ça rejoint donc l’idée que tu peux faire dire quoi que ce soit aux chiffres. On a déjà pas mal de ces vidéos de propagande qui expliquent comment une tesla a fait des accidents dans des conditions que même humainement on aurait pas fait mieux par exemple. Martèle ça avec des chiffre bidons et d’ici dix ans on est tous des Arvi (avec tout le respect pour lui).

De toute façon ça ne sert même à rien d’en parler entre nous parce que la nouvelle génération qui aura été éduquée comme des bons toutous comme notre génération a la pensée positive par exemple (une vaste manipulation à dessein commercial et pourtant encore maintenant considérée comme scientifique et suivi par l’essentiel des intellectuels dans le monde), trouvera ringard de devoir apprendre à conduire et nous traitera de réacs contre le progrès et le bonheur évident que ça leur apporte.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

2227

Brunni (./2222) :
Malheureusement non, tant que tu te bases sur des faits scientifiques, des chiffres, « froids » et déshumanisés, tu ne peux absolument pas te battre contre ces arguments. C’est bien pour ça que l’économie et la société actuelle aime tant les faits (en n’ayant bien sûr absolument pas le réflexe de vérifier ou remettre en cause la méthodologie). On peut faire dire n’importe quoi à des chiffres.

En fait ils ont dénaturé le sens de fait, puisque ce qu'ils appellent "faits" relève de leurs stats, pas des choses observées.
De plus, c'est pas le fait le problème c'est son interprétation.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2228

Ben c’est ce qu’on choisit comme base pour quantifier, le problème. C’est souvent arbitraire, ethnocentré et idéologique (lire : trop simplet), comme affirmer que le peuple sera plus heureux s’il n’a plus à faire l’effort de conduire. Essayez de décortiquer la fallacie ; facile, mais maintenant cassez ça en plus petites affirmations (sécurité améliorée, coûts du permis enlevés pour la société et les conducteurs, possibilité de jouer avec l’iPhone au volant, etc.), et vous pouvez construire un raisonnement infondé qui passe comme une lettre à la poste.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

2229

C'est pas un fait ça c'est déjà une opinion.

Rien de ce que tu as présenté comme tel n'est un fait, de même qu'une stat/sondage est factuel(le) jusqu'à son interprétation.
À partir du moment où l'interprétation commence le factuel disparaît, puisqu'il y a un but.

Le factuel n'a aucun but, il est, c'est tout. Il part de l'observation descriptive (analytique dirait Kant) des étants et ne tire aucune autre conclusion qu'analytique (jamais synthétique).

Le fait c'est qu'une machine correctement programmée ne fait pas d'erreurs dans les tâches qu'elle exécute.

Le fait est qu'un humain peut faire des erreurs, y compris en voiture.

Mais le fait est également qu'un humain au volant ne va pas juste de A à B, il peut s'arrêter en route, changer d'itinéraire, faire un détour, aider quelqu'un avec sa voiture, et la liste est interminable.

Le fait est également que la machine, aussi bien programmée soit-elle, peut parfaitement tout détruire dans l'accomplissement de sa tâche, ou ignorer le reste, quitte à être en vérité plus dangereuse.

Maintenant, on nous pousse comme un fait que l'humanité sera heureuse quand elle sera maintenue dans un état larvaire de nourrisson infantilisé par toute la technique.
Mais c'est déjà idéologiquement tourné, parce que parallèlement à ça les gens qui nous poussent cette opinion sur le devant de la scène n'en veulent pas pour eux-mêmes.

Que l'école se numérise c'est un fait. Que les gens au pouvoir dans les GAFAM mettent leurs enfants dans des écoles non-numériques c'est aussi un fait.
Nous affirmer que l'avenir est dans le tout-numérique sachant ces deux faits, c'est une affirmation idéologique.

Tu veux encore un fait? Il a fallu que quelqu'un(s) décide(nt) qu'il fallait numériser l'école, mais aucun acte humain n'est une fatalité, la technique et ses transformations et évolutions n'est pas non plus une fatalité.
C'est l'homme qui crée les machines, c'est à lui de décider ce qu'il vaut en faire, dire comme un fait que l'homme veut que le monde des machines tourne et qu'il n'y soit qu'une pièce décorative, c'est de la frénésie, c'est une erreur anthropologique et ontologique profonde, c'est un choix humain de se débarrasser de l'homme parce qu'il est inférieur à la machine en invoquant la fatalité de la technique (Bergson, Les deux sources de la morale et de la religion + Günther Anders, L'obsolescence de l'homme). Mais il n'y a aucune fatalité, il n'y a que des choix, qu'on a le droit de corriger.
Simplement comme il y a des milliards d'argent public à brasser dans les mains du privé en technicisant tout, on nous fournit de la rhétorique creuse mais indiscutable via la magie de la langue de bois.

C'est la grande puissance du discours moderne, qui est complètement délirant: les mots ont perdu leur sens et seul celui qui a le pouvoir a le droit de leur en attribuer un.
Si quelqu'un d'inférieur s'y risque on lui tombe dessus.
Le discours soi-disant factuel qu'on nous assène ne l'est pas, c'est une idéologie.

PS: Et voilà pourquoi j'emmerde le monde et mes classes à faire de la philo du langage, mais avec l'enseignement du français aujourd'hui c'est de plus en plus dur.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2230

J'ai personnellement bien peur qu'un avenir a la matrix/terminator/blade runner/autres soit pas si déconnant en fait.

(j'ai dit a la, hein, pas plus)

2231

C'est la conclusion logique du pouvoir absolu qu'on donne à la technologie, mais j'ai jamais dit le contraire.
Et même comme ça c'est pas une évolution naturelle, la technique n'a jamais rien eu de naturel, hormis notre propension à s'en servir parce que nous ne sommes pas pré-équipés et le fait qu'elle imite la nature pour en utiliser les forces.
Tout le reste y a rien de naturel parce que c'est fabriqué par la main, imaginé, et non conçu selon des procédés qui nous échappent encore, autant à notre compréhension qu'à notre contrôle (on ne sait pas encore tout).

Le discours délirant est capable de logique, voire se construit logiquement, le délire en psychologie c'est maintenir des idées erronées même en présence de contre-preuves.

Or le discours actuel sur la technologie, comme le discours sur l'art contemporain, relève du délirant. Vouloir que l'ordinateur contrôle nos vies au nom de la liberté en présence de preuves que c'est du totalitarisme est soit délirant, soit de la mauvaise foi parce qu'en réalité c'est la voie vers laquelle on veut nous mener.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2232

Je me demande si cette dérive totalitaire est réellement consciente, ou simplement la conséquence d'intérets commerciaux.

2233

Complètement, même question ^^
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !

2234

C'est les deux, parce que la caste politique et la caste des affaires ne font qu'une seule en vérité, c'est flagrant depuis environ la fin du quinquennat Pompidou en France, ça a commencé avant Wilson (années 1820) aux USA.

De cette manière les pouvoirs publics ont les outils de contrôle qui permettent de forcer la population à se taire et à consommer égoïstement tout en siphonnant l'argent public vers leurs réels électeurs : les multinationales et la Silicon Valley.

Les pouvoirs ne sont pas stupides, monstrueux, cyniques et incompétents oui, mais stupides non (bien que leur incompétence joue contre eux, cf. Trudeau, "Manu le Macaron", Trump ou Johnson). Ils savent très bien vers quoi ils nous guident, simplement ils ne font plus d'efforts pour mentir parce qu'ils croient que le combat est déjà gagné pour toujours parce qu'ils ont réussi à truquer les cartes une fois de plus alors que ça semblait très compromis. Nôt'Président croit avoir bien gagné parce qu'il a réussi un coup de poker, mais si j'en crois les indiscrétions de cour du Canard, il a très bien pigé que c'est bien plus dur que prévu de se faire réélire.

Trump, l'establishment financier américain a droppé Hillary quand ils ont réalisé qu'elle ne vendait pas assez de rêve, tandis que Trump, à la fois plouc et complètement polarisant, leur permet de détourner l'attention. Pendant qu'on s'engueule sur ses conneries sur Twatter, on ignore globalement ce qui se passe réellement, et pour son électorat moyen, c'est enfin un président "sévèrement burné" et les coïnidences sous son mandat sont ajoutées à son crédit.

Et pendant ce temps-là les droits civiques régressent pour être remplacés par des drones et de la surveillance totale, ainsi que par de la domotique qui marche mal (et ta maison n'est plus tienne, son accès appartient en fait à la boîte de télésurveillance et au serveur de ta serrure "intelligente", donc même les proprios doivent payer des loyers désormais, je vais pas continuer le tableau, vous avez pigé).
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2235

Oui pour le ./2229 parfaitement. C'est l'intérêt de faire de la philo.

Des fois je me dis que dans leurs dîner internationaux ils doivent quand même se marrer quand il n'y a pas de caméra, comme ils arrivent à jouer avec le monde entier. C'est tellement facile, il n'y a même pas de challenge. Au final tout ce bazar, c'est une gigantesque expérience sociale, et comme tu l'as dit ceux qui ont le pouvoir eux s'assurent juste de pouvoir rester bien à l'abri. Ils construisent la compagnie la plus liberticide mais mettent un sparadrap sur la caméra et le micro de leur laptop.

En rapport à la fatalité du développement de la technologie "parce que c'est possible", en pratique ceux qui pensent ça ont raison. La technologie et ses effets pervers sont inéluctables, indépendamment de la cause. Maintenant pour des raisons commerciales, plus tard pour des raisons totalitaires, mais en pratique ça ne change rien qu'on discute d'où ça vient. La seule chose, c'est que si on sait d'où ça vient (comme tu l'as bien décrit), ça signifie que le système pourrait vaciller dans le cas de la multiplication de guerres civiles comme à HK, combiné avec une baisse de la consommation (une sorte de boycott populaire hippie). Mais tant qu'il y a l'un ou l'autre, le système est inébranlable (et la mauvaise éducation aide à maintenir le besoin de consommation, car les gens ne savent juste plus se débrouiller pour les choses basiques de la vie, et ils sont convaincus que la norme est de vivre une vie très compliquée et impossible à gérer soi-même, à un point notamment que de nos jours il est nécessaire d'avoir un coach de vie !). Typiquement en France si vraiment ça devenait pourri, ils pourraient probablement se débrouiller pour filer un peu d'argent et faire taire tout le monde, car l'argent est pouvoir ultime et la population veut toujours plus que tout consommer (c'est même d'ailleurs l'origine du conflit, une taxe, donc un manque à la consommation).
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

2236

Juste pour revenir sur un point annexe :
The_CUrE (./2229) :
Le fait c'est qu'une machine correctement programmée ne fait pas d'erreurs dans les tâches qu'elle exécute.
Même ça, c'est faux en fait. Même si on était capable de concevoir des machines parfaites sur le papier (ce qui déjà est très difficile, voire concrètement impossible dès que tu dépasses un certain niveau de complexité), elle ne le serait pas parfaites une fois fabriquées, parce qu'on ne contrôle jamais complètement le processus de fabrication ; pire, certaines lois physiques sont probabilistes, ce qui fait qu'il est impossible de garantir qu'un phénomène parasite ne se produira jamais.

C'est moins anecdotique qu'il n'y paraît : ça veut dire concrètement que les discours "zéro défaut" sont intrinsèquement des mensonges, car c'est un objectif qui est fondamentalement impossible à atteindre. Tout ce qu'on sait faire en pratique, c'est estimer la probabilité d'un défaut, et la diminuer dans une certaine mesure au prix d'efforts supplémentaires.

C'est pour ça que pour vérifier la fiabilité d'un système critique (comme un train par exemple), on liste les défauts possibles, leur impact (de "désagrément temporaire" à "mort de plusieurs personnes") et leur probabilité d'occurrence estimée (une fois par jour, une fois par an, une fois tous les 100 ans...). Le but est qu'il n'y ait aucun produit impact * probabilité qui soit trop élevé. Évidemment, toute la question est "comment choisit-on la limite ?", mais là ce n'est plus de la technique, c'est la philo.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

2237

Zerosquare (./2236) :
Juste pour revenir sur un point annexe :
The_CUrE (./2229) :
Le fait c'est qu'une machine correctement programmée ne fait pas d'erreurs dans les tâches qu'elle exécute.
Même ça, c'est faux en fait. Même si on était capable de concevoir des machines parfaites sur le papier (ce qui déjà est très difficile, voire concrètement impossible dès que tu dépasses un certain niveau de complexité), elle ne le serait pas parfaites une fois fabriquées, parce qu'on ne contrôle jamais complètement le processus de fabrication ; pire, certaines lois physiques sont probabilistes, ce qui fait qu'il est impossible de garantir qu'un phénomène parasite ne se produira jamais.

C'est moins anecdotique qu'il n'y paraît : ça veut dire concrètement que les discours "zéro défaut" sont intrinsèquement des mensonges, car c'est un objectif qui est fondamentalement impossible à atteindre. Tout ce qu'on sait faire en pratique, c'est estimer la probabilité d'un défaut, et la diminuer dans une certaine mesure au prix d'efforts supplémentaires.

C'est pour ça que pour vérifier la fiabilité d'un système critique (comme un train par exemple), on liste les défauts possibles, leur impact (de "désagrément temporaire" à "mort de plusieurs personnes") et leur probabilité d'occurrence estimée (une fois par jour, une fois par an, une fois tous les 100 ans...). Le but est qu'il n'y ait aucun produit impact * probabilité qui soit trop élevé. Évidemment, toute la question est "comment choisit-on la limite ?", mais là ce n'est plus de la technique, c'est la philo.

Je suis entièrement d'accord avec toi, je ne parlais qu'en général.
La machine a en effet ses limites physiques dues à la nature même (chauffe, usure, matériaux et j'en oublie), mais tu m'accorderas qu'un bras de peinture de voiture bien programmé peint plus vite et mieux qu'un humain avec un pistolet sur la chaîne de montage. Autrement dit, une fois l'appareil produit, techniquement parlant, il exécute sa tâche très bien, et ça seulement (c'était pour revenir sur la comparaison homme<machine, ce n'est vrai que dans un contexte immensément limité).
C'est le contexte dans lequel je parlais. Je n'ai que brièvement dit que les machines n'étaient pas "naturelles", mais en effet ça ouvre une armée de limites qui les rendent inférieures au monde qui nous entoure.
C'est ce que rappelle à mes élèves en classe: je simplifie, mais quelque part on est dans une forme de stagnation technique; on met plus de cœurs et on grave plus petit, mais quelque part ça ne bouge pas tant que ça par rapport aux sauts des années 90/2000 (sans doute que c'est pas parfaitement exact, mais vous m'avez compris).
Si on ne trouve pas de nouveaux matériaux pour remplacer, on court à la pénurie d'électronique, et avant ça, à l'arrêt absolu du dévloppement de la puissance (cela prouvera-t-il enfin que c'était pas le but à poursuivre en priorité?).

De même en effet qu'un système en ligne n'est jamais sûr, qu'un ventilo d'une série réputée peut venir du batch défectueux (comme les batteries IT'S A SONY qui asplodaient), les trucs Apple qui prenaient feu en 99 et j'en oublie.

Sur la question de la limite, c'est pour ça que la FDA américaine (et peut-être les administrations européennes) ont un seuil de crottes de rat/souris et ailes de mouches dans la bouffe industrielle.
Oui ça paraît grotesque, mais vous pensiez sincèrement que vos gâteaux Brossard de supermarché étaient produits dans des usines aseptisées?
Vous rêvez, et je ne parle même pas des pâtées pour animaux...
Curieusement, les produits artisanaux ont eu de plus gros défauts (charcuterie artisanale pas assez cuite qui refilait le botulisme) mais aujourd'hui, l'un dans l'autre, c'est plus sûr (vous vous rappelez les canards massacrés lors de l'épidémie de grippe aviaire de 96? Seuls les canetons industriels, éclos à un endroit, gavés ailleurs et ainsi de suite jusqu'à l'abattoir, transbahutés en camion d'un point à l'autre comme un film d'Indy, sont tombés malade à cause de la route, les canards artisanaux élevés à la ferme étaient sains et on les a quand même butés et peu compensés puisque sur la base des bas tarifs industriels -je vous épargne mon couplet habituel sur la technocratie, l'UE et l'industrialisme hystérique, ça fait facile 10 ans que je le serine, si vous ne le connaissez toujours pas je peux plus rien pour vous).

Et, à propos, je te suis éternellement reconnaissant pour ta dernière phrase, permets-moi de la prendre comme un hommage.

Brunni> Quand tu parles de méséducation et de fric, ça va ensemble en effet, en accroissant la part d'individuel dans le social au point de lui donner la priorité, les gens sont prêts à sacrifier père et mère pour une subvention personnelle. Quand les PS de Mitterrand grâce à Delors a désindexé le SMIC des prix (ce qui a fait stagner les salaires et appauvri tout le monde), ils ont lancé le jeu ensuite des "coups de pouce de reprise/relance" pour noyer le poisson, et quand on a fait passer les 3( heures on a aggravé, mais comme on a promis après les heures sup' pour "travailler plus pour gagner plus", idem on a fait gober que ça allait aller mieux. Tu le vois dans les gens qui jubilent à perspective de voir la SNCF et la RATP se faire niquer jusqu'au trognon par la réforme des retraites, aveugles à leur propre future misère, trop occupés à se dire "bien fait, au moins je coule pas tout seul".
Et pour y arriver, il faut bousiller l'école, ce qu'on fait depuis au moins les années 30, et le néo-pédagogisme en France a commencé longtemps avant 68 (quelque chose comme 56 de mémoire, je peux vérifier mes sources). Simplement c'était encore expérimental, donc pas à grande échelle.
Si l'école fabrique des cons incultes qui ne pensent qu'à leur gueule et sont prêts à faire bêtement où on leur dit de faire quand on leur dit de faire sans comprendre ce qu'ils font, bref des exécutants parfaits, des machines humaines, c'est bien pour disposer d'une réserve immense de bétail de travail, de bétail social, de bétail de consommation et, ultimement, parce que ça sert à organiser le reste, de bétail électoral qui vote "extrême-centre" parce qu'on brandit l'épouvantail rouge-brun, sans le discuter (je rappelle que le fond du programme du FN était un repli keynésien analogue à celui de LFI, donc pas d'extrémisme économique, seulement un refus radical des fausses ouvertures sauvages de marché -ça ne veut pas dire que je les défends, ça veut dire qu'il faut appeler un chat un chat).
Le boycott, je te rappelle qu'en France (et sans doute le reste de l'Europe mais les Helvètes y échappent et je parie que les Polaks et Magyars s'en branlent), boycotter les produits israéliens pour protester contre les colonies et la brutalité gratuite et sadique de Tsahal est condamné pénalement, donc boycotter devient un crime, ça c'est le totalitarisme capitaliste, refuser d'acheter relève du terrorisme...
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2238

The_CUrE (./2237) :
Autrement dit, une fois l'appareil produit, techniquement parlant, il exécute sa tâche très bien, et ça seulement (c'était pour revenir sur la comparaison homme<machine, ce n'est vrai que dans un contexte immensément limité).
On est d'accord, il y a plein de tâches pour lesquelles une machine, sans être parfaite, est nettement plus fiable qu'un être humain.

Mais ça marche surtout pour résoudre des problèmes bien définis. La chaîne de montage dont tu parles est un bon exemple : c'est quelque chose qui peut être très complexe si on regarde l'ensemble, mais ce sont néanmoins des opérations répétitives dans un environnement raisonnablement contrôlé. Et même les systèmes industriels qui sont conçus pour pouvoir fonctionner sans intervention humaine nécessitent en pratique un minimum de supervision, ne serait-ce qu'à cause des obligations légales.

À l'opposé, "conduire une voiture dans un environnement urbain", c'est un problème beaucoup plus difficile à formaliser, qui amène plein de questions non seulement techniques, mais aussi éthiques (on en avait parlé il y a quelques mois : si un accident est inévitable et qu'on ne peut sauver qu'une partie des victimes, comment choisit-on celles à sauver ?).

The_CUrE (./2237) :
Et, à propos, je te suis éternellement reconnaissant pour ta dernière phrase, permets-moi de la prendre comme un hommage.
C'était un clin d'œil pour toi, en effet wink
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

2239

Brunni (./2226):
Martèle ça avec des chiffre bidons et d’ici dix ans on est tous des Arvi (avec tout le respect pour lui).
Excuse moi ? Balancer une insulte tout en mettant "avec tout le respect" ça passe pas non.
(et surtout de quoi tu parles ?)
Tout le monde se permet de balancer des jugement là sans aucun chiffre, mais là c'est bon ? C'est pas la première fois que je vois ça ici, hypocrisie quand tu nous tiens.

edit : ah oui aussi, les stats de Tesla sur l'autopilot, ce sont des données uniquement sur leurs voitures des accidents lorsque l'AP est engagé VS lorsqu'il ne l'est pas.
(et les gens avec l'AP font aussi n'importe quoi en l'utilisant lorsque ce n'est pas recommandé non plus, donc ça reste des stats valables)

2240

C’est pas une insulte c’est juste que tu es l’exemple du type qui prône la technologie avec les arguments dont je parlais.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

2241

On pourrait revenir à Facebook s'il-vous-plait ?

2242

Non
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

2243

J'ai pas envie d'utiliser leur service à nouveau, juste de recentrer le sujet sur ce qu'il doit couvrir.
Là on dirait plus quelque chose digne du sujet "les fous du volant".

2244

zikzak> T'as pas le sentiment que ça fait un moment que le sujet s'épuise et que Fb on en fait le tour? Eux-mêmes se répètent, c'est toujours le même type de plans pour faire la même chose que chaque soir, Minus...

Zerosquare (./2238) :
The_CUrE (./2237) :
Autrement dit, une fois l'appareil produit, techniquement parlant, il exécute sa tâche très bien, et ça seulement (c'était pour revenir sur la comparaison homme<machine, ce n'est vrai que dans un contexte immensément limité).
On est d'accord, il y a plein de tâches pour lesquelles une machine, sans être parfaite, est nettement plus fiable qu'un être humain.

Mais ça marche surtout pour résoudre des problèmes bien définis. La chaîne de montage dont tu parles est un bon exemple : c'est quelque chose qui peut être très complexe si on regarde l'ensemble, mais ce sont néanmoins des opérations répétitives dans un environnement raisonnablement contrôlé. Et même les systèmes industriels qui sont conçus pour pouvoir fonctionner sans intervention humaine nécessitent en pratique un minimum de supervision, ne serait-ce qu'à cause des obligations légales.

À l'opposé, "conduire une voiture dans un environnement urbain", c'est un problème beaucoup plus difficile à formaliser, qui amène plein de questions non seulement techniques, mais aussi éthiques (on en avait parlé il y a quelques mois : si un accident est inévitable et qu'on ne peut sauver qu'une partie des victimes, comment choisit-on celles à sauver ?).

C'était un clin d'œil pour toi, en effet wink

À nouveau nous sommes d'accord sur le contexte.
Pour le problème éthique y a pas que le fait que ça reproduit le dilemme du train (qui est lui-même un exercice faussé) mais y a aussi le problème juridique: si ma voiture conduit sans que je n'ai à la toucher, s'il m'est impossible de rebasculer en manuel, suis-je responsable si elle écrase quelqu'un? Pourquoi? Parce que je suis à la place du "volant"? Parce que j'ai le permis? Parce que j'ai acheté cette bagnole?
Et pas la fabricant parce que lui sa responsabilité c'est de les vendre pour enrichir les actionnaires?
Même si c'est lui qui a conçu l'appareil qui déconne c'est ma faute si ça a déconné parce que j'en suis le détenteur actuel (non je ne dis pas propriétaire parce que le système actuel met tout en leasing, tout n'est qu'une licence temporaire révocable, tout est à louer). Ce qui se fait déjà avec les objets connectés, soit dit en passant, c'est ta faute si le cloud du four connecté est tombé en panne et que ton four s'est changé en risque incendie.
Est-ce vraiment justifiable?

Une "machine" juridique" fera un select dans des tables de données pour vérifier que les textes disent que c'est le proprio le responsable, et bingo c'est réglé.
Un juge humain va re-discuter ça.

./2239> Brunni a raison, tu parles et penses comme un technocrate, les stats Tesla ne nous avancent pas plus sur le reste de ce qu'une voiture autopilotée implique. Tout l'aspect éthique c'est pas la première fois que je te vois en faire l'économie.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2245

Oui l'aspect juridique est un des plus gros probleme a vrai dire.

Et si on part sur c'est le fabricant qui a la responsabilité, ça soulève un autre point: Pourquoi devrait-je assurer le véhicule vu que si il y a accident ce n'est pas de ma faute?
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

2246

The_CUrE (./2244):
./2239> Brunni a raison, tu parles et penses comme un technocrate, les stats Tesla ne nous avancent pas plus sur le reste de ce qu'une voiture autopilotée implique. Tout l'aspect éthique c'est pas la première fois que je te vois en faire l'économie.
Parce que ce n'était pas la question en fait, vous êtes fatigant.
Et calmez vous avec les étiquettes que vous collez aux gens sinon on peut faire ça avec tout le monde (et j'ai envie de dire pour certains ce serait facile) ça va pas améliorer l'ambiance ici.

2247

"Parce que c'était pas la question", mais quand ça le sera à ce moment-là?
Après coup? Quand ça sera trop tard et qu'on se contentera de le régler via du droit contractuel?

Godzil> Parce qu'il faut faire consommer, c'est la seule explication aux paradoxes. Cela dit le juridique c'est un faux ami, comme tout relève du contractuel aujourd'hui, il faut d'abord parler éthique avant de parler juridique, sinon on poursuit l'atomisation du problème.
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2248

The_CUrE (./2247):
"Parce que c'était pas la question", mais quand ça le sera à ce moment-là?
Après coup? Quand ça sera trop tard et qu'on se contentera de le régler via du droit contractuel?
C'était pas la question ici, où je n'étais même pas engagé avant qu'on parle de moi d'ailleurs, c'est génial ça.
Bien sûr qu'IRL ce sera la question.

2249

Je maintiens, "quand sera-ce la question?"
avatar"- Nigga you know what the fuck I want, nigga: I want your motherfuckin' Daytons, and your motherfuckin' stereo! And I'll take a double burger with cheese!
- WHUT?"
I LOVE TO HATE/I HATE YOUR LOVE -AND I CAN'T FEEL AFFECTION FOR PEOPLE LIKE YOU!
CAALGOOONNNNN [TELLMESOMETHINGIDONTKNOWSHOWMESOMETHINGICANTUSEPUSHTHEBUTTONSCONNECTTHEGODDAMNDOTS] (Si Dieu existe il doit me détester...)

2250

Quand on veut, mais qu'on ne me fasse pas dire des choses sur une discussion où je n'étais même pas présent.