Yoshi Noir (./85) :
que sarko.gif et baarf.gif soient moins attachés à la culture du chiffre et du résultat, et qu'ils fassent des rapports mensuels aux préfets moins infects (car la tonalité de ces rapports est très cassante même quand les résultats sont bons). C'est générateur de stress et pas du tout motivant pour les forces de l'ordre.

Et le nombre de suicides tragiques dans la police, à cause de cette putain de pression.
iwannabeasushi (./86) :
Il dit à plusieurs reprises que les dérapages restent largement impunis, sous entendu : il y a au moins une complicité du reste de la police et de la justice.

Dans ce topics ? A la limite... y'a...
montreuillois (./21) :
J'espère qu'elle ne fera pas de cadeaux et de la prison ferme si c'est confirmé, comme pour n'importe quel quidam. Cela étant aggravé par leur statut de policiers.

Que j'espère qu'ils seront punis comme tout le monde, c'est tout. Hippo a ensuite dit...
Hippopotame (./22) :
Elle est beaucoup plus clémente avec les policiers.


What else ? A moins que tu parles d'un autre topic.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Message compris. Je vais aller faire un topic sur toutes les conneries, vols et agressions que font les immigrés en France. Et c'est pas les video qui manquent sur le sujet. Un simple coup de gueule, comme c'est mon droit. Ca sera tout aussi constructif. smile
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
vince (./88) :
C'est pas un sous entendu, c'est une interprétation de ta part : peut être que ça reste impuni à cause de gens qui (on va dire "comme toi" pour garder ton mode d'argumentation habituel) déculpabilisent ce type d'actes en répondant sans réfléchir que "la victime l'avait bien cherché" ou autres "si y'avait pas de délinquance on en serait pas là" et font que la justice se plie à la volonté du peuple pour esquiver l'opprobe...

pencil

./87 > J'ai jamais parlé d'étouffer... maintenant il est vrai que l'IGS est payé par le même ministère ? Si c'est le cas, on pourrait craindre confusion entre résultats et sanctions.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Folco (./91) :
Message compris. Je vais aller faire un topic sur toutes les conneries, vols et agressions que font les immigrés en France. Et c'est pas les video qui manquent sur le sujet. Un simple coup de gueule, comme c'est mon droit. Ca sera tout aussi constructif. smile.gif


C'est bien, on fera un échange d'image paninis du concours des plus cons grin
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
vince (./88) :
C'est pas un sous entendu, c'est une interprétation de ta part : peut être que ça reste impuni à cause de gens qui (on va dire "comme toi" pour garder ton mode d'argumentation habituel) déculpabilisent ce type d'actes en répondant sans réfléchir que "la victime l'avait bien cherché" ou autres "si y'avait pas de délinquance on en serait pas là" et font que la justice se plie à la volonté du peuple pour esquiver l'opprobe...


Folco et Nhut ont pourtant compris la même chose, et je n'ai pas le sentiment qu'ils comprennent moins bien le français que toi ou moi. Mais de toute façon les vrais racines du problèmes sont éludés par montreuillois et toi puisqu'on n'a apparemment pas le droit d'en parler ici pour apporter des éléments de contexte. Alors évidemment ça nuit à l'argumentation.

Enfin, je ne dit pas que la victime l'a cherché, et dans mon premier post je m'oppose à ce type de comportement. Mais on ne peut pas faire un procès à charge contre une institution où une personne tout en refusant de débattre du contexte qui explique (mais ne justifie pas) certaines actions.

Donc ./91 > pencil
montreuillois (./90) :
Et le nombre de suicides tragiques dans la police, à cause de cette putain de pression.


Et tu ne penses pas que ca vient plutôt des caillassages en règles et autres agressions quotidiennes auxquelles sont confrontés les forces de police dans tes belles banlieues citoyennes ?
iwannabeasushi (./94) :
Mais de toute façon les vrais racines du problèmes sont éludés par montreuillois et toi puisqu'on n'a apparemment pas le droit d'en parler ici pour apporter des éléments de contexte. Alors évidemment ça nuit à l'argumentation.


Belle ironie, limite fuyarde tout de même, permets-moi ce peu.
SZew

Tu parles de ce que tu veux, on a juste le droit et l'honnêteté intellectuelle de dire que c'est hors-propos ? Le lien d'un autre abus que je postais et ce policier qui se faisait sucer... il est assez éloigné le lien avec la banlieue, l'immigration ou les autres sujets évoqués ? Pourtant c'est bien le MEME sujet qu'évoqué en ./1
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Je trouve tout à fait étonnant cet angélisme (qu'on a pourtant trop subi) qui consiste à nier la responsabilité individuelle au prétexte des conditions de travail, ou en s'évadant dans tel ou tel sujet dilatoire.

Un criminel en uniforme doit être puni, et d'autant plus sévèrement qu'il porte un uniforme.
iwannabeasushi => et d'après toi, si des "locaux" avaient été accusé de la même chose (avoir tabassé à coup de matraques un mec qui picolait sous un pont), tu penses vraiment qu'ils s'en tireraient avec la même sanction ? Elle est là l'indignation.
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
vince (./97) :
iwannabeasushi => et d'après toi, si des "locaux" avaient été accusé de la même chose (avoir tabassé à coup de matraques un mec qui picolait sous un pont), tu penses vraiment qu'ils s'en tireraient avec la même sanction ? Elle est là l'indignation.


Attention, tu ramènes le topic aux questions raciales. Montreuillois va te faire les gros yeux. fear
Hippopotame (./96) :
Je trouve tout à fait étonnant cet angélisme (qu'on a pourtant trop subi) qui consiste à nier la responsabilité individuelle au prétexte des conditions de travail, ou en s'évadant dans tel ou tel sujet dilatoire.


Bah, pour ce qui est du ressort des explications, pas dans le cas de lynchages, c'est à dire les coups de sang, les erreurs d'appréciation, on peut imaginer des raisons, mais pas de pardon. Les mecs sont payés pour évaluer les risques, les manager, ne pas utiliser leurs armes quand c'est requis et encore moins au dessus de la ceinture pour les flashball par exemple (comme normalement imposé).
C'est comme les assistantes sociales ou les profs, je pense qu'il faut savoir se reconvertir quand on se sait incapable.
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
iwannabeasushi (./98) :
Attention, tu ramènes le topic aux questions raciales. Montreuillois va te faire les gros yeux.


fondu
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Pfff, vous trollez vraiment trop vite sad
Folco (./52) :
Alors à moins qu'iwanna et moi soyons les deux seuls qui ayons pris ce que tu as dit dans un sens trop fort (au moins en première lecture dans mon cas), ce genre de post peut contribuer * à véhiculer des idées qui peuvent s'avérer bien mauvaises. Tu vois ce que je veux dire ? mod.gif

hehe bien sûr que je n'ai pas dit ce que j'ai dit de façon totalement innocente (la poétique du gratuit, ça va bien un instant cheeky). Cela dit, si j'ai écrit ça, c'était pour lancée une idée et faire réagir dessus (parce que je pense qu'il y a un fond de vérité, comme je l'ai développé par la suite).
Nhut (./53) :
Dans ce cas il faut s'interroger sur ce qui rend les gens violents et frustrés en Seine-Saint-Denis, au point qu'ils veulent s'engager dans la police dans le but de mater du basané.

Les policiers nationaux ne sont pas recrutés localement. Ce sont des fonctionnaires d'état qui sont recrutés au niveau national, ont un système de mutations etc.
Folco (./64) :
Tiens, par exemple, pourquoi ça arrive ça ? A la campagne, j'ai jamais vu ça. Dans certains "quartiers" avec des "banlieusards", c'est permanent. Le problème vient d'où ?

A la campagne, il y a une autre forme de délinquance. Quand on a un problème avec un voisin, on prend son fusil et on lui tire dessus. Vécu dans l'Aveyron et dans le Tarn, dans les deux villages où j'ai passé un peu de temps (d'ailleurs, dans le collège du Tarn où a bossé ma mère, il ne se passait pas une semaine sans qu'un élève soit rapatrié aux urgences après qu'un autre l'ait tabassé - en général, un ou deux os de cassé, on est entre jeunes qui font du rugby, ne l'oublions pas embarrassed).
En outre, la délinquance en bande organisée y existe (elle y existe moins du fait de la faible densité des campagnes, surtout depuis l'exode urbain) ; et Louis Pergaud la décrit plutôt très bien...
avatar
Faut pas non plus comparer les zones de non-droit (ie là où on est plus en France en pratique) avec ça, personne ne prétend que la criminalité soit de 0 partout en-dehors des banlieues tongue
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
Oh, je ne parle pas de zones de non-droit, mais de zones où il est question en général d'honneur à l'ancienne... en règle générale, ce sont aussi des zones où l'éducation est franchement laissée pour compte.
avatar
ouais et ce sont ces réacs racistes homophobes violents bouseux qui font des bébés futurs policiers voyous en chaine !!

Tiens Nil j'ai lu il y a quelques temps une étude sur l'évolution du "racisme" des urbains envers les campagnards, c'est édifiant et tu rentre 100% dans le profil sociologique type de ce raciste-là. [ De mémoire ce sentiment atteint son apogée au début du XX ]. Faudrait que je remette la main dessus.

Sinon : ni racaille ni flicaille, la campagne profonde et la Corse me plaisent bien à moi. Quelle belle mentalité, absolument antique ! Je préfère les paysans qui se tirent dessus à l'occasion que les bobos urbains qui remettent en totalité la charge de la défense physique à l'exclusivité de l'état, donc à ses milices.

Ni racaille ni flicaille : des hommes libres, voilà le slogan de toute époque estimable. On en est loin, bien loin, on est à l'exact opposé...
very (./104) :
Ni racaille ni flicaille : des hommes libres, voilà le slogan de toute époque estimable. On en est loin, bien loin, on est à l'exact opposé...


Que veux tu qu'on te dise ? Va vivre au Texas...
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
happy oui y'a exactement de ça dans le premier esprit américain, celui du far west, des fermiers indépendants et libres, etc...
On retrouve aussi une subsistance de cet esprit dans ce magnifique pays de Suisse. ( armée de milice, service chaque année, mitrailleuse à la maison, principe de subsidiarité respecté, etc. )

Mais la Corse est peut-être un plus bel exemple.
very (./104) :
Tiens Nil j'ai lu il y a quelques temps une étude sur l'évolution du "racisme" des urbains envers les campagnards, c'est édifiant et tu rentre 100% dans le profil sociologique type de ce raciste-là. [ De mémoire ce sentiment atteint son apogée au début du XX ]. Faudrait que je remette la main dessus.

triso c'est amusant de me dire ça, alors que si je connais justement la situation, c'est parce que je suis pour partie campagnard (né et grandi en zone rurale, jusqu'à mes 21 ans, et ce que j'ai dit là, je l'aurais dit bien avant...).
avatar
oui et ? le fait est que tu ne dis du mal que des campagnards ( avec l'ardeur du nouveau converti ^^), presque jamais des urbains. (sur qui on peut en foutre plein la gueule aussi smile ). Ne voir que le cotés positifs d'un coté et négatifs de l'autre, ça suffit pour faire de toi un campagnarophobe wink
very (./108) :

oui et ? le fait est que tu ne dis du mal que des campagnards ( avec l'ardeur du nouveau converti ^^), presque jamais des urbains. (sur qui on peut en foutre plein la gueule aussi smile.gif ). Ne voir que le cotés positifs d'un coté et négatifs de l'autre, ça suffit pour faire de toi un campagnarophobe wink.gif


Euuuh tu le fais exprès ou quoi trifus
La seule chose que je dis, c'est que stigmatiser la violence urbaine en disant que c'est nouveau est ridicule : de la violence, il y en a toujours eu, partout, même là où on a oublié qu'il y en avait (justement par égocentrisme pro-urbain). Il serait plus intéressant de se pencher sur le pourquoi de cette violence (éducation, culture, âge des protagonistes, projection de la construction d'une entité ennemie dans l'autre qui est soi-même, etc.) de façon globale, plutôt que de dire "de toutes façons, s'il y a des problèmes dans les banlieues, c'est la faute des immigrés). C'est aussi con de dire ça que de dire "de toutes façons, s'il y a de la violence dans les campagnes, c'est la faute des paysans"...).
avatar
Surtout qu'il y a cet irrésistible rappel vers la violence urbaine alors qu'il est bel et bien question des violences policières dans le sujet, en dehors du cadre géographique, sociologique, d'où mon ./82
avatarSlammeur (qu'on voit danser, le long des golfes clairs).
Mon blog qui parle de jeux-vidéo
Nil (./109) :
Il serait plus intéressant de se pencher sur le pourquoi de cette violence (éducation, culture, âge des protagonistes, projection de la construction d'une entité ennemie dans l'autre qui est soi-même, etc.) de façon globale, plutôt que de dire "de toutes façons, s'il y a des problèmes dans les banlieues, c'est la faute des immigrés


Personne n'a fait d'affirmation aussi sèche. D'ailleurs il conviendrait de distinguer les différentes immigrations. Mais force est de constater que certaines cultures refusent l'intégration, ce qui évidemment les conduit à une forme de marginalisation (volontaire).
Enfin tu te bases sur des postulats tels que "l'autre qui est soi-même" qui ne reflètent rien si ce n'est de la candeur et entrainent ta réflexion dans un relativisme sans fond (si l'autre est moi même, alors tout se vaut, rien n'a donc de valeur)
iwannabeasushi (./111) :
Enfin tu te bases sur des postulats tels que "l'autre qui est soi-même" qui ne reflètent rien si ce n'est de la candeur et entrainent ta réflexion dans un relativisme sans fond (si l'autre est moi même, alors tout se vaut, rien n'a donc de valeur)

C'est un exemple de piste à approfondir, par un postulat (soit je n'écris pas en français, soit vous avez encore plus envie de troller que moi O_o) (ce que je trouve intéressant dans le concept de violences inter-bandes, c'est la ressemblance évidente entre leurs membres ; il y a comme un désir d'auto-destruction... on remarque d'ailleurs que ces bandes organisées regroupent principalement ados et jeunes adultes - je ne parle que des bandes qui sont en guerre entre elles, donc bien évidemment, hors violences policières, même si ça peut expliquer le départ de la violence qui, une fois amorcée, peut dégénérer - donc des individus qui, déjà, ont une forte propension à l'auto-destruction).
iwannabeasushi (./111) :
Personne n'a fait d'affirmation aussi sèche.

Non (enfin, je crois que Martial a commencé une argumentation dans ce sens, et que c'est là-dessus que j'ai commencé à réagir), mais je trouve étonnant qu'on ne fasse jamais état de ce fait, donc je prends la liberté de le souligner.
avatar
Nil (./112) :
ce que je trouve intéressant dans le concept de violences inter-bandes, c'est la ressemblance évidente entre leurs membres


C'est pas pour rien que les signes distinctifs soient vraiment vraiment vraiment visible... (le sigle ceci, le logo cela, tel façon de porter ses fringues, telle ou telle scarification...etc)
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
Oui, mais c'est d'autant plus intéressant à étudier, à mon avis... pourquoi aller taper sur quelqu'un qui, finalement, n'est que le reflet de soi-même au lieu d'aller taper sur ceux qui sont fondamentalement différents et qui créent un réel sentiment d'oppression ?

Bon, cela dit, on dévie largement du sujet initial qui est, justement, plus vis-à-vis d'une violence vers "l'autre" (dans le sens "celui qui représente la différence").
Je suis persuadé qu'il y aurait un travail très intéressant de "psychanalyse de la violence ordinaire en France"...
avatar
Nil (./114) :
Je suis persuadé qu'il y aurait un travail très intéressant de "psychanalyse de la violence ordinaire en France"...

Il y en a déjà... de nos jours, rien que les tags (je ne parle pas des grafs qui sont artistiques) sont en fait là pour marquer le territoire et ils sont répertoriés dans les grandes villes (lors du nettoyage il y a quasi systématiquement une photo (transmises aux services des forces de l'ordre))

Dsl pour le HS
avatarWebmaster du site Ti-FRv3 (et aussi de DevLynx)
Si moins de monde enculait le système, alors celui ci aurait plus de mal à nous sortir de si grosses merdes !
"L'erreur humaine est humaine"©Nil (2006) // topics/6238-moved-jamais-jaurais-pense-faire-ca
Nil (./114) :
pourquoi aller taper sur quelqu'un qui, finalement, n'est que le reflet de soi-même au lieu d'aller taper sur ceux qui sont fondamentalement différents
Et pourquoi les nostubiens tapent les kerneleux et réciproquement, au lieu d'aller taper sur les casioïstes ?

avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo
Parce que ça serait lâche de s'attaquer à aussi faible. embarrassed
avatar<<< Kernel Extremist©®™ >>>
Feel the power of (int16) !
Folco (./117) :
Parce que ça serait lâche de s'attaquer à aussi faible. redface.gif

J'ai ri grin
avatar
montreuillois (./110) :
Surtout qu'il y a cet irrésistible rappel vers la violence urbaine alors qu'il est bel et bien question des violences policières dans le sujet, en dehors du cadre géographique, sociologique, d'où mon ./82

Mais enfin si tu veux que l'on discute des violences policières, bha il faut bien que l'on parle des zones populaires urbaines et suburbaines, qui sont les lieux privilégiés de cette violence, (et depuis au moins deux siècles ^^ ) souvent générée par une tension entre flics et population.
Ou alors on se restreint au caniveau-journalisme et l'on doit seulement évoquer une suite de faits divers sans aucune idée générale sans aucune explication ou compréhension possible du phénomène ?
Nil (./109) :
La seule chose que je dis, c'est que stigmatiser la violence urbaine en disant que c'est nouveau est ridicule : de la violence, il y en a toujours eu, partout, même là où on a oublié qu'il y en avait (justement par égocentrisme pro-urbain). Il serait plus intéressant de se pencher sur le pourquoi de cette violence (éducation, culture, âge des protagonistes, projection de la construction d'une entité ennemie dans l'autre qui est soi-même, etc.) de façon globale, plutôt que de dire "de toutes façons, s'il y a des problèmes dans les banlieues, c'est la faute des immigrés). C'est aussi con de dire ça que de dire "de toutes façons, s'il y a de la violence dans les campagnes, c'est la faute des paysans"...).

Mais c'est une question beaucoup trop vague Nil : pour traiter d'un sujet genre "l'Homme et la violence", aucun livre ou colloque ne pourrait suffire -- sauf peut-être la Bible / un colloque de neurosciences, et encore... bref se ramener philosophe à l'éternel problème de la nature humaine, c'est bien et c'est beau, mais ça permet surtout de zapper les "petites préoccupations quotidiennes ( et politiques)" de beaucoup de gens.

Ton analogie sinon est fort insidieuse : à ma connaissance rien de plus normal, légitime et ancien que la présence des paysans à la campagne, alors que la présence des (issus d') immigrés en banlieues c'est une toute autre affaire, qui résulte de décisions politiques et d'un histoire bien précise. (et donc qqun qui se dit que l'immigration n'a pas apporté que de bonnes choses à tout-à-fait raison formellement sur ce point-là, ne t'en déplaise... )
Sinon l'autre grande différence que tu feignes d'ignorer c'est la nature des violences. Voilà tout le sujet. Les bourgeois se sont toujours peu inquiétés quand les pauvres se tapaient entre-eux dans leurs quartiers. Mais quand cette violence prend d'autres cibles sur d'autres lieux, alors là ils ne voient pas du tout la chose du même œil !
Après il faudrait distinguer dans le détail. Q'un paysan flingue son voisin pour une question d'honneur entre-eux, c'est une chose et c'est aussi souvent un code comportemental partagé par cette population. Quand une racaille agresse une jaune fille bourgeoise en centre-ville, là la situation est très différente. (code culturel non partagé -- donc violence non acceptée par "les gens" victimes ; aspect social et politique ; défaut de la police donc le rôle historique est de protéger la bourgeoisie, etc, etc. )

Nous vivons une époque très amusante. La police n'ose plus défendre les petits-bourgeois par peur des... grand bourgeois politicards-journalopes qui élèveront le moindre "dérapage" ou la moindre "bavure" en une affaire d'état via la grandeur terroriste de leurs idéaux moraux. ( or tout ordre assuré par la police implique sa dose de "bavures", c'est malheureusement statistique. D'où les consignes données au flics pour les situations compliqués : "ne faites rien; surtout pas de bavure"... ). Bref, c'est l'ordre moral, idéologique (de gauche) qui ruine l'ordre physique, pragmatique (sécurité, typé de droite).

very (./119) :
Ton analogie sinon est fort insidieuse : à ma connaissance rien de plus normal, légitime et ancien que la présence des paysans à la campagne, alors que la présence des (issus d') immigrés en banlieues c'est une toute autre affaire, qui résulte de décisions politiques et d'un histoire bien précise. (et donc qqun qui se dit que l'immigration n'a pas apporté que de bonnes choses à tout-à-fait raison formellement sur ce point-là, ne t'en déplaise... )


Heureux de voir qui tu aies compris mon message, et que tu l'aies justement interprété (pour une fois) ; l'aspect insidieux était totalement voulu ^^
very (./119) :
Sinon l'autre grande différence que tu feignes d'ignorer c'est la nature des violences.

Sincèrement, à une minorité près (qui se rapproche alors plutôt du grand banditisme et du trafic organisé, ce qui est sensiblement différent), je pense que la nature des violences est très proche. Si on regarde l'âge des fauteurs de troubles, quels qu'ils soient, on se rend compte (je l'ai déjà dit, non ? oui, on me confirme dans l'oreillette que je ne fais que me répéter) qu'on est face à des adolescents et des jeunes adultes, qui sont en rébellion avec la société. OMFG, juste comme toi en fait !
avatar