3750

Pen^2 (./3748) :
YN_ (./3745) :
la drague de rue où malheureusement un refus fera l'objet d'insultes en retour.
, et même de viol et enfin d'homicide, gardons-nous de tout angélisme embarrassed
Le simple fait d'en rigoler montre que tu n'as pas encore le recul nécessaire pour comprendre la position de certaines.

3751

YN_ (./3749):
Pour le coup, c'est toi qui déformes, hein. Tu transformes ma réponse à Brunni et mon appréhension personnelle de la drague soulignée à grands renforts du pronom « je » en transformant ledit pronom en « on » pour pouvoir écrire ensuite que je sermonne tout le topic et que j'incite les autres à faire de même ? What. The. Fuck. C'est un strawman même pas subtil…
En fait ça sert à rien de converser avec toi. Tu accuses tout le monde de faire des strawman (c'est ton truc ça, tu le ramènes partout) pendant tu déformes ce qu'on dit.

Dire que tu ne penses pas avec ta bite donc que tu vas à des ateliers de dragues, c'est donc que le reste ne pense qu'avec sa bite.

3752

pencil

./3750 > non c'est ta caricature que je pointais. Tu es d'ailleurs d'accord, puisque tu as édité.

3753

Franchement YN, tu as conscience* que tu en es arrivé au même niveau de (non-)argumentation que ces complotistes du 11 septembre que tu pourfendais il y a quelques années ?

Tu t'excites tout seul en lisant des trucs ailleurs (Twitter, Reddit, que sais-je).
Tu débarques ici en clamant que tout le monde a tort, que c'est hallucinant, et tutti quanti.
Ton discours est dénué de faits objectifs et vérifiables.
Tu fais du manichéisme tellement outrancier que ça en devient absurde et trivialement réfutable (les gens qui draguent dans la rue sont tous des harceleurs, les femmes occidentales sont toutes opprimées par les hommes, etc.).
Ton raisonnement comporte des biais logiques (alors que tu étais le premier à les pointer dans le discours des autres).
Tu prétends maîtriser le sujet mieux que les autres, sur des bases dérisoires (participer à des ateliers machins ne fait pas de toi un expert en sociologie, comme lire un bouquin de physique de seconde ne rend pas expert en matériaux).

* oui, c'est fait exprès.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

3754

Arvi89 (./3751) :
Dire que tu ne penses pas avec ta bite donc que tu vas à des ateliers de dragues, c'est donc que le reste ne pense qu'avec sa bite.
Non, là, je… Je ne comprends pas. Mais alors vraiment pas. J'ai pas de mots. Je sais quoi pas répondre à cette conclusion à l'emporte-pièce. Je. Tu sais mieux les pensées intimes de ton interlocuteur mieux que l'interlocuteur lui-même, c'est cool. OK. Pourquoi pas hein. Tu sais quoi ? Je vais même pas te demander de me faire un dessin qui montre le cheminement logique pour arriver à cette conclusion. Je veux pas savoir. Je suis vraiment déconcerté. Je donne de forts indices suggérant que j'étais un de ces gros relous de la drague que je conspue maintenant, que j'ai été sensibilisé par des discours montrant que certaines femmes avaient peur, mais non, tu as décidé que je voulais dire autre chose.

Je vais faire comme Nil, me retirer de cette discussion absolument stérile pendant quelques jours vu que vous avez déjà décidé du sens des posts.

3755

Arvi89 (./3747) :

edit : et j'ai entendu beaucoup d'histoire de gens qui se sont rencontrés dans la rue, au supermarché ou autre. Faut arrêter de dire que c'est forcément mauvais, oui il y a des relous, mais pas que. Après moi je n'ai jamais vraiment dragué, je m'en fous, mais faut pas mettre tout le monde dans le même panier.
Il y a une différence (à mon avis fondamentale) entre
- rencontrer dans la rue
- draguer dans la rue
- être indélicat dans la rue
- harceler dans la rue

Le point 1, aucun problème, mais rencontrer suppose que ça se fait à deux, même si c'est inopiné. C'est un geste de concert, mutuel, suite à un événement (même banal) qui se traduit par une communication (verbale ou pas) avec consentement tacite ou explicite. De cette rencontre peut naître un jeu de séduction si l'un, l'autre ou les deux en ont envie. Et ou l'un, l'autre (ou les deux) peut ne pas donner suite.
Le point 2 me pose déjà plus question. Ca présuppose quand-même qu'on part sur un terrain de chasse qui n'en est pas un. Qu'une rencontre (point 1) se mue en dragouille, pourquoi pas, mais sortir dans la rue "pour draguer", ça me paraît pas clair quelque part.
Les points 3 et 4 ne souffrent, j'espère, pas de commentaire et je crois qu'on est tous d'accord pour dire que ce n'est ni le lieu dans la rue, ni nulle part ailleurs.
avatar

3756

Ok. Pour le point 2, en fait la drague de rue je ne vois pas ça comme quelqu'un qui va dans la rue pour draguer, mais quelqu'un qui rencontre une autre personne et qui tente une approche suite à ça, ce qui serait plus proche de ton point 1 en fait.

Après je suis bien sûr d'accord avec toi pour les points 3 et 4 grin

3757

Zerosquare (./3753) :
Franchement YN, tu as conscience* que tu en es arrivé au même niveau de (non-)argumentation que ces complotistes du 11 septembre que tu pourfendais il y a quelques années ?
Tu t'excites tout seul en lisant des trucs ailleurs (Twitter, Reddit, que sais-je).
Ça s'appelle des témoignages certainement biaisés, je le reconnais. Sauf qu'au contraire du 11 septembre, la drague et les techniques de l'amûr ne sont pas des faits historiques exacts. En revanche, il y a bien une souffrance qui est exprimée et il m'arrive parfois d'avoir de l'empathie, ce qui est visiblement mal vu ici.

Tu débarques ici en clamant que tout le monde a tort, que c'est hallucinant, et tutti quanti.
Je dis que la peur de certaines femmes est minimisée au mieux, ignorée en temps normal, moquée au pire.

Ton discours est dénué de faits objectifs et vérifiables.
Les relations sociales ne sont pas des sciences exactes non plus.

Tu fais du manichéisme tellement outrancier que ça en devient absurde et trivialement réfutable (les gens qui draguent dans la rue sont tous des harceleurs, les femmes occidentales sont toutes opprimées par les hommes, etc.).
Je te laisse avec ces interprétations foireuses.

Zerosquare (./3753) :Ton raisonnement comporte des biais logiques (alors que tu étais le premier à les pointer dans le discours des autres).
Quand on déforme les messages, on en trouve forcément.

Tu prétends maîtriser le sujet mieux que les autres, sur des bases dérisoires (participer à des ateliers machins ne fait pas de toi un expert en sociologie, comme lire un bouquin de physique de seconde ne rend pas expert en matériaux).
Ça tombe bien, je n'ai jamais prétendu l'être. C'est vous qui avez subitement décidé que mon expérience perso était un prêche. Je vais pas me battre contre des moulins à vent, donc bye.

3758

Arvi89 (./3756) :
Ok. Pour le point 2, en fait la drague de rue je ne vois pas ça comme quelqu'un qui va dans la rue pour draguer, mais quelqu'un qui rencontre une autre personne et qui tente une approche suite à ça, ce qui serait plus proche de ton point 1 en fait.
Bah forcément, si vous ne lisez pas les témoignages... ce qui fait chier les femmes, ce ne sont pas les jolies rencontres (somme toutes exceptionnelles et rares), mais les chasseurs...
avatar

3759

YN_ (./3754) :
Je donne de forts indices suggérant que j'étais un de ces gros relous de la drague que je conspue maintenant
Ah, voilà. C'est l'élément-clé qui manquait.

C'est un schéma très classique. Exemples :
- celui qui s'empiffrait de fast-food, et qui désormais bassine son entourage avec son obsession du "bio", du "naturel", du "pas chimique"...
- l'ancien chauvin qui s'expatrie, et se met à descendre en flèche son ex-pays de résidence
- le capitaliste dans ce qu'il a de pire, qui se découvre un jour une vocation humanitaire et moralisatrice

Le point commun de tous ces individus ? Contrairement à ce qu'ils pensent, leur niveau de raisonnement ne s'est pas élevé : ils ont juste troqué un extrême contre un autre. Et ils sont énervés contre les gens "modérés", parce qu'en fait ils n'assument pas leur propre passé.

J'ajouterai que quand plusieurs personnes d'une intelligence normale comprenne de travers ce qu'on dit, avant de dire que sont ceux elles qui déforment nos propos, c'est une bonne idée de se demander si le problème ne vient pas de nous.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

3760

Nil (./3758):
Arvi89 (./3756) :
Ok. Pour le point 2, en fait la drague de rue je ne vois pas ça comme quelqu'un qui va dans la rue pour draguer, mais quelqu'un qui rencontre une autre personne et qui tente une approche suite à ça, ce qui serait plus proche de ton point 1 en fait.
Bah forcément, si vous ne lisez pas les témoignages... ce qui fait chier les femmes, ce ne sont pas les jolies rencontres (somme toutes exceptionnelles et rares), mais les chasseurs...
Non, ce que je veux dire c'est que je n'avais pas la même classification pour drague de rue smile

YN_(./3754):
Je donne de forts indices suggérant que j'étais un de ces gros relous de la drague que je conspue maintenant
En fait je n'avais même pas compris perso.

3761

Je sais que ce sujet peut tenir à cœur à beaucoup. On est tous devant un clavier, derrière un écran et ça peut biaiser l'interprétation du message des autres aussi bien que la fidélité de vos propres propos.

Respirez un coup, c'est pas la peine de se foutre en rogne pour autant. On est nombreux à penser être au dessus du niveau des kikoolol, alors prouvons le en essayant de se calmer un peu.

Inspirez

Expirez

Ca va mieux ? Ok, on peut reprendre smile

3762

Zerosquare (./3759) :
J'ajouterai que quand plusieurs personnes d'une intelligence normale comprenne de travers ce qu'on dit, avant de dire que sont ceux elles qui déforment nos propos, c'est une bonne idée de se demander si le problème ne vient pas de nous.

YN_ (./3749) :
(A) J'appris à penser avec le cerveau, et pas avec ma bite. (B) Si je veux draguer, je m'inscris à des ateliers prévus pour ça.

Arvi89 (./3751) :
Dire que tu ne penses pas avec ta bite donc que tu vas à des ateliers de dragues, c'est donc que le reste ne pense qu'avec sa bite.

Donc quand je dis (A) U (B), c'est normal de comprendre ((A) → (B)) → ((¬A) → (¬B)). Why not…
(cross, mais je reste quand même en mode WTF)

3763

./3760
pencil, pencil

Arvi89 (./3756) :
Ok. Pour le point 2, en fait la drague de rue je ne vois pas ça comme quelqu'un qui va dans la rue pour draguer, mais quelqu'un qui rencontre une autre personne et qui tente une approche suite à ça, ce qui serait plus proche de ton point 1 en fait.
pencil aussi
Nil (./3758) :Bah forcément, si vous ne lisez pas les témoignages... ce qui fait chier les femmes, ce ne sont pas les jolies rencontres (somme toutes exceptionnelles et rares), mais les chasseurs...
Pas spécialement lu les témoignages, mais ce qui est important et regrettable, c'est qu'au contraire il y a une assimilation des deux dans l'opinion publique.
Par exemple, un homme politique anglais qui avait invité une femme dans un bar, posé la main sur le genou et envoyé un sms s'est retrouvé à devoir démissionner en étant assimilé aux harceleurs (http://www.europe1.fr/international/gb-accuse-de-harcelement-sexuel-le-ministre-de-la-defense-demissionne-3480848)
NB : que ce soit la vraie raison ou qu'il soit parti pour autre chose ne change rien à la perception du public : le gars a démissionné parce qu'il était intéressé par une femme et qu'il l'a invitée au restaurant cheeky

3764

Pen^2 (./3763) :
Par exemple, un homme politique anglais qui avait invité une femme dans un bar, posé la main sur le genou et envoyé un sms s'est retrouvé à devoir démissionner en étant assimilé aux harceleurs (http://www.europe1.fr/international/gb-accuse-de-harcelement-sexuel-le-ministre-de-la-defense-demissionne-3480848 )
Je n'étais pas sur place et je ne connais pas le dossier, mais oui, je suis d'accord qu'il y a un problème (je ne vais pas me prononcer sur le cas en question, c'est vraiment d'ordre plus général) et ça me pose question. C'est aussi pour ça que je suis contre le balanceTonPorc (mais pitié, on ne va pas refaire ce débat stérile). Parce que #metoo permettait de faire lever une parole pas entendue ou silencieuse, mais le bTP est typique des situations de chasses aux sorcières (purges, terreur, et ali.).
Mon côté monbonnil fait que je suis toujours désolé et attristé de voir que les équilibres ne se font généralement qu'en faisant s'opposer des extrêmes. Pour avoir connu des femmes ayant subi des attouchements sexuels se faire déconseiller en commissariat de déposer plainte (ou même une simple main courante), c'est qu'il y a(vait) un problème quelque part. Et quand le système judiciaire ne permet plus un débat contradictoire équitable et qu'on en vient à utiliser la vindicte populaire, ça finit toujours mal, dans un sens comme dans l'autre.
Bref toute cette situation m'attriste beaucoup.
avatar

3765

YN_ (./3762) :
Donc quand je dis (A) U (B), c'est normal de comprendre ((A) → (B)) → ((¬A) → (¬B)). Why not…
Les être humains ne sont pas de simples parseurs syntaxiques. Juxtaposer deux propositions pour en suggérer une troisième (sans l'énoncer explicitement) est une figure de style courante.

Si tu ne l'as réellement pas fait exprès, ça confirme ce qu'on te dit : tu as un problème de communication.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

3766

YN_ (./3762) :

YN_ (./3749) :
(A) J'appris à penser avec le cerveau, et pas avec ma bite. (B) Si je veux draguer, je m'inscris à des ateliers prévus pour ça.
Arvi89 (./3751) :
Dire que tu ne penses pas avec ta bite donc que tu vas à des ateliers de dragues, c'est donc que le reste ne pense qu'avec sa bite.
Donc quand je dis (A) U (B), c'est normal de comprendre ((A) → (B)) → ((¬A) → (¬B)). Why not…
(cross, mais je reste quand même en mode WTF)
En fait, là ce serait plutôt (¬B) → (¬A), ce qui est correct puisqu'on peut comprendre ce que tu écris comme (A) → (B). Étant donné que le lecteur de ton énoncé ne s'est pas inscrit à des ateliers prévus pour draguer, alors cela implique qu'il continue à penser avec sa bite.
avatar

3767

YN_ (./3762):
Zerosquare (./3759) :
J'ajouterai que quand plusieurs personnes d'une intelligence normale comprenne de travers ce qu'on dit, avant de dire que sont ceux elles qui déforment nos propos, c'est une bonne idée de se demander si le problème ne vient pas de nous.

YN_ (./3749) :
(A) J'appris à penser avec le cerveau, et pas avec ma bite. (B) Si je veux draguer, je m'inscris à des ateliers prévus pour ça.

Arvi89 (./3751) :
Dire que tu ne penses pas avec ta bite donc que tu vas à des ateliers de dragues, c'est donc que le reste ne pense qu'avec sa bite.

Donc quand je dis (A) U (B), c'est normal de comprendre ((A) → (B)) → ((¬A) → (¬B)). Why not…
(cross, mais je reste quand même en mode WTF)
Je suis désolé si ce n'est pas ce que tu as voulu dire (ce qui a l'air évident là) et que j'ai mal compris, mais je me suis même relu la phrase, et je n'ai pas pu en voir un autre sens (mais j'ai bien compris maintenant que j'avais mal compris).

3768

RHJPP (./3766) :
En fait, là ce serait plutôt (¬B) → (¬A), ce qui est correct. Étant donné que le lecteur de ton énoncé ne s'est pas inscrit à des ateliers prévus pour draguer, alors cela implique qu'il continue à penser avec sa bite.
OK, c'est là où je ne comprends pas ; je réponds à une question de Brunni qui m'était directement adressée au départ avec plusieurs jours de retard, je lui réponds avec mon expérience et mon feeling persos. Je ne comprends vraiment pas en quoi ce que j'ai écrit est une dichotomie qui implique les lecteurs du topic et je ne comprends pas les tombereaux d'attaques persos qui me sont tombées sur la gueule…

3769

Je ne sais pas. Tu semblais ne pas comprendre la réaction et tu la reformulais avec des relations logiques erronées qui ne sont donc pas logiques. En fait, la lecture des deux phrases juxtaposées peut s'interpréter comme une implication (A) → (B), même si ce n'était pas ton intention, et donc la réaction est en fait logique.
avatar

3770

Deux phrases affirmatives séparées par un point sont équivalentes à deux propositions reliées par un « donc » ? Je vois. Si j'avais voulu faire le lien entre ces deux phrases, j'aurais écrit le mot en en toutes lettres. D'autant plus que mes posts ne se limitaient pas à ces deux phrases et qu'à aucun moment j'ai écrit « j'ai fait ça, faites-le tous ».

Zerosquare (./3765) :
Si tu ne l'as réellement pas fait exprès, ça confirme ce qu'on te dit : tu as un problème de communication.
Je vais te faire un bref résumé de la discussion des deux dernières pages :

B : « T'as déjà dragué ? »
Y : « Non, je fais plus ça, ça me répugne. Je le fais dans un autre contexte à côté cela dit. »
Tous : « MORALISATEUR ! FÉMINISTE À 2 BALLES ! »

Quand je lis une réaction aussi épidermique, je ne peux être que WTF. Et Nil avait compris, au passage.

3771

Le gros du probleme ici dans la discussion, c'est que tout le monde a tord et raison en meme temps, parce que personne ne parle vraiment de la meme chose. C'est un sujet complexe et un simple variation peux completement en changer le sens...
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

3772

YN_ (./3770):
B : « T'as déjà dragué ? »
Y : « Non, je fais plus ça, ça me répugne. Je le fais dans un autre contexte à côté cela dit. »
Tous : « MORALISATEUR ! FÉMINISTE À 2 BALLES ! »
Si tu avais dit ça comme ça, je n'aurais pas compris comme je l'ai compris plus haut.

Et ma réponse n'est pas du tout ce que tu décris. Enfin bon.

3773

YN_ (./3770) :
Quand je lis une réaction aussi épidermique, je ne peux être que WTF. Et Nil avait compris, au passage.
Mais Nil est quelqu'un qui prend un malin plaisir à tout regarder par le petit bout de la lorgnette et à ne pas être représentatif de l'avis général (et il le reconnaît lui-même, d'ailleurs).

Les gens ne lisent pas tes pensées, ils lisent ce que tu écris. Et ce n'est pas la première fois que tu t'énerves parce que es mal compris, ou que tu comprends mal les posts des autres. À ce stade, tu devrais vraiment essayer de progresser sur ce point, au lieu de rejeter la faute sur les autres.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

3774

Zerosquare (./3773) :
Les gens ne lisent pas tes pensées, ils lisent ce que tu écris. Et ce n'est pas la première fois que tu t'énerves parce que es mal compris, ou que tu comprends mal les posts des autres. À ce stade, tu devrais vraiment essayer de progresser sur ce point, au lieu de rejeter la faute sur les autres.
J'ai explicité mon point de vue et j'ai demandé des explications :

flanker (./3735) :
Ça devient complètement délirant, là couic

C'est quoi qui est « bizarre » et « délirant » ? C'est le fait que j'aille à des ateliers où les femmes sont censées être plus réceptives et plus ouvertes à la gent masculine ? Vous êtes choqués que je pré-suppose qu'une femme dans la rue n'est pas ouverte aux propositions amoureuses ? Prenons le problème à l'envers : qu'est-ce qui vous fait croire qu'une femme dans la rue serait systématiquement flattée par les éventuelles propositions qu'on lui ferait, mêmes les plus légères ?

flanker (./3739) :
C'est le fait de dire que ce sont les seuls lieux viables.
Mais WTF quoi !!!!? Mais d'où tu arrives à conclure ça avec ce que j'ai écrit !? Tu extrapoles.

Personne n'a répondu à ces questions, tout le monde a fait une fixette sur ces deux phrases et vous vous êtes mis à me cracher dessus sur l'interprétation erronée d'Arvi. Alors, mon manque de communication, il a bon dos.

[edit] : je vais radoter mais j'ai jamais écrit « j'ai fait ça, c'est la seule solution viable et je vous encourage à le faire ». Ou alors vous me montrez les éléments de mes posts qui vous ont fait penser que j'ai dit que « les ateliers de drague sont les seuls lieux viables ».

3775

Bon, on va prendre un exemple. Imaginons qu'en plein débat sur les prières de rue, un homme politique déclare : "Je suis quelqu'un qui sait ce que le mot laïcité veut dire. Quand je veux prier, je me rends dans un lieu de culte.".
Par ailleurs, le reste de son discours laisse clairement entendre qu'il est hostile aux prières de rue.

Imagine que cet homme politique, suite aux vives réactions provoquées par le débat, réponde : "C'est inacceptable, on m'attribue des propos qui ne sont pas les miens : je n'ai jamais dit que les partisans de la prière de rue ne respectaient pas la laïcité !"

Tu en penserais quoi, honnêtement ?

La différence c'est qu'un politique est censé être un professionnel de la communication. Toi non, donc on peut supposer que tu ne l'as pas fait volontairement. Mais ça ne change rien au fait que plusieurs personnes (Arvi, Pen², Flanker et moi-même, au minimum) aient interprété tes propos de la même façon. Rien que ça, ça devrait te faire prendre un peu de recul.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

3776

Tiens tout à l'heure j'ai vu au resto diététique (on se moque pas, j'accompagnais quelqu'un embarrassed) une fille avec de jolis cheveux teints en bleu clair. J'aurais bien été la complimenter sincèrement sur sa toilette mais comme elle était en train de manger j'ai préféré la laisser tranquille. Et puis elle était accompagnée aussi cheeky Maintenant si elle avait été toute seule et moi aussi ça aurait pu déboucher sur quelque chose de sympa parce que je pense pas être un gros lourdeau insistant. Enfin tant pis hein grin

YN_ (./3757) :
Les relations sociales ne sont pas des sciences exactes non plus.
C'est bien là le noeud (si j'ose dire) du problème.

Les situations ne sont pas reproductibles à 100% et sont soumises à une quantité phénoménale de variables qui font qu'une situation ne sera jamais une autre. Une femme ne réagit pas comme une autre et une même femme peut réagir différemment suivant le contexte.

Mon point de vue: il est possible de draguer dans la rue, mais il faut le faire bien. ça veut dire ne pas insulter sans raison ou demander directement pour coucher puis insister pour insulter après.

Le coup de l'homme politique c'est clairement un coup monté. Vous avez remarqué comme des hommes puissants, riches ou célèbres sont souvent piégés à cause d'une femme? Clinton, Ribéry, DSK... Et plus récemment l'autre acteur Aziz Ansari là.
avatarSpartine, la fille que ce soir elle dîne en enfer: http://www.spartine.com

Pockett Videogames, le site de toutes les consoles portables!: http://www.pockett.net

J'aime beaucoup faire des dessins aux petites filles! C'est ma passion.

3777

Nhut (./3776) :
Le coup de l'homme politique c'est clairement un coup monté.
Bof, ça remonte à 2002 cheeky

3778

Nhut (./3776) :
Le coup de l'homme politique c'est clairement un coup monté. Vous avez remarqué comme des hommes puissants, riches ou célèbres sont souvent piégés à cause d'une femme? Clinton, Ribéry, DSK... Et plus récemment l'autre acteur Aziz Ansari là.
Bof, c'est juste que quand ça se sait, ça fait les gros titres, mais il y a tout plein de situations où ça ne se sait pas autour de toi de gens qui se retrouvent dans des affaires de moeurs et/ou de violence domestique. (mais c'était peut-être du second degré ? cheeky)
avatar

3779

Tu en penserais quoi, honnêtement ?
Qu'il n'a rien compris au concept de laïcité. Mais là encore c'est une analogie que toi seul fais en mélangeant religion et drague (!). Au passage, j'attends toujours une réponse à mes questions, ça va se voir les esquives...

Maintenant, je me suis expliqué, je suis hostile à la drague dans la rue pour des raisons de consentement, deal with it.
Ça ne veut pas dire que je défends des positions extrêmes comme changer de trottoir dès qu'on se trouve sur le meme qu'une femme.

Si tu veux des explications plus précises, tu demandes. Rien ne justifie le tombereau de merde que toi et les autres m'avez envoyé parce que ça vous a froissé dans votre vision d'homme de la société (parce qu'on va pas se mentir, tous les participants de ce topic sont des hommes et les rares femmes qui ont posté se sont barrées).

3780

le problème YN c'est que ta phrase disait: moi quand je X, alors Y. et ca a directement été interprété comme moi quand je X, alors je pense qu'on doit faire Y. c'est inévitable et c'est la tournure qui l'implique.

Toute ta défense n'est que de la mauvaise foi qui nie cette interprétation très courante en te cachant derrière une pseudo logique froide.

OUI tu as dit ca innocemment, mais tout le monde (bon allez au moins 3 personnes dont moi) ont compris autrement.

Il serait temps de réaliser que tu t'es mal exprimé, que c'est pas grave, et qu'il vaudrait mieux assumer avec une blagounette que résister contre vents et marées, ce qui est ridicule et provoque toute la fixette qui a suivi.