6480

(Et je ne veux aussi pas trop juger du comportement masculin sur les SdR, car les filles n'y prennent absolument aucun risque, elles parlent le minimum et se laissent porter par le flot, donc c'est normal que les connards soient les hommes.)

Nil (./6473) :
le nombre de femmes célibataires dans mon entourage qui n'arrivent pas à trouver quelqu'un de simplement respectueux, curieux, attentionné est assez hallucinant]).
Ça c'est le même biais que je dénonce. Ce n'est pas difficile DU TOUT de trouver un mec curieux, attentionné ou quoi. Mais les femmes ignorent entièrement tout homme hors des 10% qui correspond à leur statut idéalisé, sans même s’en rendre compte. C’est normal car c'est à elles que revient le rôle de filtrer. Et de nombreuses femmes n'auront jamais à vivre de rejet dans leur vie, mais pour les autres il faudra le mettre à jour ou l'enlever, ce filtre. Je n'ai aucune empathie pour une femme qui invoque de près ou de loin l'idée que c'est impossible de trouver un mec respectueux et attentionné, et je suis assez atterré que tu gobes ça. Quelle estime pour soi & les autres !

Arvi89 (./6476) :
Parce que juste le fait d'évoquer oui peut poser problème avec certaines personnes si on ne va pas dans le même sens.
Voilà. Les jeunes femmes sont généralement dénuées de contrôle émotionnel, et extrêmement exigeantes. Ainsi le simple fait d’évoquer qui va payer le resto peut la faire sur-réfléchir et provoquer un bilan émotionnel négatif (résultant de l’énergie prise par la réflexion), lui laissant penser que ce n’est pas assez positif d’être avec toi. Donc à moins d'être un dieu grec, tu veux éviter de perdre des points pour des choses "bêtes" comme ça, tu paies (enfin pas moi parce que je suis un warrior, mais j'ai déjà eu des scènes côcasses avec certaines femmes au moment de payer, dont certaines que j'ai contées ici…).

Arvi89 (./6478) :
Nil (./6477):
Mais du coup, c'est pas mieux si on est au courant que ça ne colle pas dès le début ?
Ah si c'est pour quelque chose de sérieux si, ce qui n'était pas mon cas quand j'étais sur ces sites.
La majorité des problèmes dont je parle concernent aussi les relations sans recherche de sérieux. C'est dans cette configuration que le déséquilibre de "valeur" h/f est si énorme (car les filles ne s’offrent justement qu’à ce 10% idéalisé, et elles PEUVENT l’avoir). Pour les relations sérieuses, on se rapproche du 1 homme veut se marier avec 1 femme et c'est plus sain. Mais les relations "non-sérieuses", bien que réprimées par la société, restent selon moi essentielles car formatrices, elles permettent de savoir ce que tu cherches. Ce n'est pas égoïste de ne pas souhaiter donner sa main à la première femme qui en voudrait. Ça peut occasionner de la souffrance et il faut en être conscient oui, mais se caser pour faire plaisir à l'autre n'est pas mieux -- et surtout, s'y engager dès les premiers stades de la relation, voire avant même que la relation ait commencé, est une pression contre-productive selon moi.

Et mon argument initial concernait aussi comment certaines femmes jouent de cet avantage sexuel pour obtenir des faveurs dans le monde du travail (on parle pas de coucher avec le chef hein, mais de trucs en apparence innocents), ou pour échapper au travail entièrement car elle a le pouvoir d’exiger à son mari qu’il la prenne en charge.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6481

Fletsh (./6474) :
J'ai lu en TRES diagonale, mais histoire d'apporter mon POV féminin: perso quand j'ai rencard je propose qu'on divise en deux. Et généralement le mec paye quand même cheeky
Mais je crois qu'on a déjà eu cette discussion ^^
Oui mais toi, on sait tous que t'es une fille bien hehe

(je lis le reste)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6482

Nil: tu es sur de ne pas etre resté sur la version smartphone de OKC? La version web est sensiblement différente.
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

6483

-
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6484

Brunni (./6467) :
la misère sexuelle étant un des arguments les plus souvent utilisés par les violeurs pour justifier leur acte
Tout comme la pauvreté, le contexte social défavorable, etc. sont les arguments les plus utilisés par les délinquants pour justifier leurs actes. En suivant ta logique, ça veut dire que ces concepts n'existent pas non plus grin

Nil (./6473) :
Tout simplement parce que si tu as une pulsion sexuelle inassouvie, tu prends ta main/tes doigts et tu la soulages.
Et si tu es en manque d'affection, tu n'as qu'à te parler à toi-même smile
On se demande bien pourquoi les gens se prennent autant la tête !

Tu nous avais habitués à mieux en matière d'argumentation...

D'autre part, je trouve ton discours sur les femmes sexiste : prétendre qu'en France en 2020, ce ne sont que des victimes de hommes, c'est leur ôter toute forme de pouvoir et de responsabilité de leurs actes. Ça revient à les infantiliser.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6485

Nil (./6477) :
Mais du coup, c'est pas mieux si on est au courant que ça ne colle pas dès le début ?
Non. Il est très difficile d'en parler, car jusqu'à ce qu'elles soient disposées à faire des compromis (30 ans, ou quand elle est attachée à toi), les filles n'ont aucun contrôle émotionnel, elles délèguent ça aux autres (leur homme, ou leurs copines/famille), pensant qu'il est normal et souhaitable d'expérimenter un large spectre d'émotions (ce sont des choses qui ont vraiment été étudiées !).

Ainsi, évoquer n'importe élément pas entièrement positif, peut la faire partir dans une spirale d'émotions résultant de l'inquiétude, peur, etc. qui vont lui faire simplement conclure que ce n'est pas bien d'être avec toi. Si tu dis que tu cherches une relation ouverte à une fille "normale", il y a 99% de chance qu'elle ne soit pas capable de réguler les émotions liées au risque (qu'est-ce qu'il arrive si je tombe amoureux et qu'il ne veut pas devenir exclusif ?) et se retrouve avec un bilan négatif => conclusion après date 1 : dédé ça va couper. C'est pour ça que les hommes pensent qu'on ne peut pas être honnête avec une femme au début. Ce n'est pas qu'ils souhaitent mentir, c'est une constatation empirique que l'honnêteté Day 1 fonctionne mal (vous l'avez tous faite je suppose). C'est triste, mais apprendre à prendre en charge émotionnellement une femme est un skill très important en séduction, c'est le seul moyen d'être soi, honnête, et espérer qu'elle s'attarde un peu plus avec toi (je connais bien, mais maintenant j'en ai marre ; la prochaine meuf pour qui je ferai ça ce sera ma fille, et encore, je lui apprendrai le plus vite possible à prendre sur elle, parce que bordel ce que c'est boulet). Heureusement ça s'améliore avec l'âge, donc passé un moment ça redevient avantageux d'être honnête, mais lorsque les filles ont cette maturité, elles ne sont souvent plus en mesure de faire des enfants sains pour très longtemps, donc il faut faire des compromis.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6486

Brunni (./6479) :
Ainsi, mon image de l'objectification H/F est symétrique. Tu rentres dans un bar, si t'es une femme tu attends de te faire aborder, si tu es un mec tu prends tes burnes et abordes. L'homme la choisit parmi d'autres, la femme décide si elle veut acheter (en pratique sa réponse => c'est toi qu'elle voulait qui l'aborde dans le bar && elle est dispo). La balance est environ 50-50.
Euh... non ?
Si je suis dans un bar, de base, j'y vais pour boire un verre. Je n'attends pas quoi que ce soit (et je ne suis pas certain qu'une femme attende quoi que ce soit).
De façon générale, je suis plutôt du genre à ne pas aborder et je me porte bien, merci :3

Brunni (./6479) :
Hmm tu biaises là. Un homme va sans doute accepter un restaurant tout payé, mais il ne va pas ATTENDRE ni EXIGER ça (il n'en a pas le pouvoir comme j'ai dit). Prends plutôt 1000 Hommes et 1000 Femmes et regardent combien à la fin s'attendent à ce que tu paies pour eux (enfin je peux dire elles dans ce cas), c'est un bien meilleur indicateur.
Mais en fait tu te plains d'un truc en t'inscrivant dedans... Perso, une femme attend ou exige quelque chose de ce genre, ben... je me dis juste qu'on n'est pas compatibles au niveau social.
Brunni (./6485) :
Non. Il est très difficile d'en parler, car jusqu'à ce qu'elles soient disposées à faire des compromis (30 ans, ou quand elle est accroc à toi), les filles n'ont aucun contrôle émotionnel, elles délèguent ça aux autres (leur homme, ou leurs copines/famille), pensant qu'il est normal et souhaitable d'expérimenter un large spectre d'émotions (ce sont des choses qui ont vraiment été étudiées !).
C'est encore pire, avec ce vocabulaire-là, en fait. Et on ne doit vraiment pas discuter avec le même type de femmes O_O (et un homme ou une femme qui n'a pas de contrôle émotionnel, je lui dis poliment que je suis désolé, mais en fait non. Enfin, j'imagine que c'est la façon la plus rationnelle de ne pas avoir de soucis...

Brunni (./6479) :
Par exemple la concurrence injuste, les idées différentes en regard du sexe entre les h/f (et donc impossibilité d'équilibrage de marché), l'éducation (merci les tabous), etc. tu devrais pouvoir en trouver plein, ça m'intéresse.
Mais concurrence de quoi ? On est d'accord pour dire que les sites (et, dans une moindre mesure, l'espace social) est pollué par des gros cons. En partant de ça, si t'es pas un gros con, tu pars déjà avec un bon bonus, si tu te places dans un jeu de concurrence...

Brunni (./6479) :
Les femmes ont la possibilité d'aborder (statistiquement ça marche très bien, je me rappelle d'un sondage il y a quelques années qui montrait qu'une grande partie de la population féminine disait arriver à 100% à leurs fins si elles abordent et tentent quelque chose avec un mec -- à titre récréatoire j'ai eu encore le cas à nouvel an avec une occidentale, et je regrette d'ailleurs de m'être laissé faire, mais c'est mon problème, par contre si j'étais une femme ce serait clairement un viol). Les femmes ont la même puissance, elles ont tous les droits, des choix en plus (qui parfois sont chiants, mais bon).
Mais elles sont moins en chasse peut-être parce qu'elles sont moins éduquées en chasseuses ? (Le jeu des hormones joue aussi probablement dans l'équilibre)
Du coup tu veux quoi ? Qu'on change le métabolisme des femmes et qu'on change l'éducation des hommes et des femmes ? Pour les hormones, je pense que c'est une mauvaise idée. Pour l'éducation, tu es pile dans le discours féministe qui vise à dire aux femmes de prendre en charge leur destin.

Brunni (./6480) :
Et mon argument initial concernait aussi comment certaines femmes jouent de cet avantage sexuel pour obtenir des faveurs dans le monde du travail (on parle pas de coucher avec le chef hein, mais de trucs en apparence innocents), ou pour échapper au travail entièrement car elle a le pouvoir d’exiger à son mari qu’il la prenne en charge.
Mais si elles ont cette possibilité, n'est-ce pas parce que les décideurs et les cadres sont... des hommes ?

Godzil (./6482) :
Nil: tu es sur de ne pas etre resté sur la version smartphone de OKC? La version web est sensiblement différente.
Oui.

Zerosquare (./6484) :
Et si tu es en manque d'affection, tu n'as qu'à te parler à toi-même smile
On se demande bien pourquoi les gens se prennent autant la tête !
On peut aussi aborder, du coup, la prostitution et les métiers du sexe, mais il me faudrait plus de temps (et je ne suis pas un abolitionniste mais un légaliste, pour le coup, dans le cadre du droit de disposer de son corps). S'il y a une misère sexuelle, les métiers du sexe sont une solution, non ? (La Suisse a des lois permettant aux personnes dans l'incapacité d'avoir une sexualité même solo d'avoir recours à des travailleurs du sexe, en particulier pour les handicaps moteurs).

Zerosquare (./6484) :
D'autre part, je trouve ton discours sur les femmes sexiste : prétendre qu'en France en 2020, ce ne sont que des victimes de hommes, c'est leur ôter toute forme de pouvoir et de responsabilité de leurs actes. Ça revient à les infantiliser.
Non, les hommes sont aussi victimes que les femmes des stéréotypes. Par contre, ces stéréotypes ont tendance dans l'ensemble à avoir des impacts plus pénalisants pour les femmes.
avatar

6487

Nil (./6486):
Si je suis dans un bar, de base, j'y vais pour boire un verre. Je n'attends pas quoi que ce soit (et je ne suis pas certain qu'une femme attende quoi que ce soit).
De façon générale, je suis plutôt du genre à ne pas aborder et je me porte bien, merci :3
Oui, enfin tu zappes une partie énorme des gens qui sortent pour le coup. D'ailleurs, sans internet, comment on aborde les gens si on ne le fait pas dans des endroits comme dans un bar ?

6488

Nil (./6486) :
De façon générale, je suis plutôt du genre à ne pas aborder et je me porte bien, merci :3
En même temps, t'es marié depuis des lustres, donc bon grin

Zerosquare (./6484) :
S'il y a une misère sexuelle, les métiers du sexe sont une solution, non ? (La Suisse a des lois permettant aux personnes dans l'incapacité d'avoir une sexualité même solo d'avoir recours à des travailleurs du sexe, en particulier pour les handicaps moteurs).
C'est l'équivalent de téléphoner à SOS Amitié quand on n'a personne à qui parler, ou d'aller aux Restos du Cœur quand on n'a rien à manger. C'est toujours mieux que rien, mais ça n'est qu'un palliatif temporaire, en aucun cas une solution satisfaisante (et il y a souvent un sentiment de honte associé). D'autre part, lier ça au handicap est réducteur ; c'est une cause possible, mais il y en a plein d'autres.

Zerosquare (./6484) :
Non, les hommes sont aussi victimes que les femmes des stéréotypes. Par contre, ces stéréotypes ont tendance dans l'ensemble à avoir des impacts plus pénalisants pour les femmes.
Tu réponds à côté de la question.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6489

Arvi89 (./6487) :
Oui, enfin tu zappes une partie énorme des gens qui sortent pour le coup. D'ailleurs, sans internet, comment on aborde les gens si on ne le fait pas dans des endroits comme dans un bar ?
Je ne dis pas qu'il ne se passe jamais ça dans un bar, je dis juste qu'entrer dans un bar en présupposant que les h ceci et les f cela, c'est le meilleur moyen d'avoir une déconvenue.

Zerosquare (./6488) :
C'est l'équivalent de téléphoner à SOS Amitié quand on n'a personne à qui parler, ou d'aller aux Restos du Cœur quand on n'a rien à manger. C'est toujours mieux que rien, mais ça n'est qu'un palliatif temporaire, en aucun cas une solution satisfaisante (et il y a souvent un sentiment de honte associé). D'autre part, lier ça au handicap est réducteur ; c'est une cause possible, mais il y en a plein d'autres.
Oui je suis d'accord, mais je ne vois pas en quoi ce qu'évoque Brunni peut changer pour les gens qui n'ont pas la possibilité d'avoir une vie sexuelle épanouie (je me permets de dire au passage que ce n'est pas parce que deux personnes sont en couple qu'il y a sexualité, ni que celle-ci est épanouie, parce que depuis le début j'ai l'impression qu'il y a ça qui est sous-tendu).
À un moment donné, rencontrer quelqu'un (que ce soit pour la vie, pour un bout de vie, pour un petit moment), c'est l'histoire d'une rencontre entre deux personnes qui vont accepter de faire ensemble de bout de chemin de longueur variable. Ça signifie qu'il faut faire l'effort de la rencontre, et de se mettre dans cette disposition (et c'est vrai pour les hommes comme pour les femmes). Il y a aussi une histoire de hasards/de destins/de chances/whatever ; je crois profondément que les rencontres ne se font pas nécessairement parce qu'on veut forcer le destin, mais parce qu'on se met dans un état d'esprit social (qui implique d'avoir des activités diverses ou, en tout cas, de ne pas rester chez soi) qui permet à la rencontre de se faire (ça peut être dans le cadre d'une sortie, d'une pratique d'une activité, d'une rencontre indirecte, du boulot, etc.). Mais on ne peut pas dire "c'est parce que les femmes sont ainsi que ma vie sexuelle n'est pas épanouie". S'il n'y a pas de communication qui se développe vers l'extérieur (je ne dis pas que c'est facile, et communication ne veut pas dire exubérance : être timide dans une soirée est en soi une forme de communication), c'est compliqué de faire reposer sur les autres cette situation (ou alors il y a une forme de pathologie, j'en sais rien, c'est possible aussi, mais du coup on peu lier ça à des formes de handicaps, peut-être ?).

Après, si ce que cherche Brunni ce sont des rencontres d'un soir sans lendemain, je persiste à penser (indépendamment de mon avis sur la question, chacun est libre de son corps à mes yeux) qu'il y a tout à gagner d'écouter, justement, le discours des féministes qui consiste à sortir de l'objectification des femmes pour que les images sociales évoluent et rééquilibrent certaines choses au niveau des stéréotypes et des interactions.
avatar

6490

Nil (./6489) :
À un moment donné, rencontrer quelqu'un (que ce soit pour la vie, pour un bout de vie, pour un petit moment), c'est l'histoire d'une rencontre entre deux personnes qui vont accepter de faire ensemble de bout de chemin de longueur variable. Ça signifie qu'il faut faire l'effort de la rencontre, et de se mettre dans cette disposition (et c'est vrai pour les hommes comme pour les femmes). Il y a aussi une histoire de hasards/de destins/de chances/whatever ; je crois profondément que les rencontres ne se font pas nécessairement parce qu'on veut forcer le destin, mais parce qu'on se met dans un état d'esprit social (qui implique d'avoir des activités diverses ou, en tout cas, de ne pas rester chez soi) qui permet à la rencontre de se faire (ça peut être dans le cadre d'une sortie, d'une pratique d'une activité, d'une rencontre indirecte, du boulot, etc.). Mais on ne peut pas dire "c'est parce que les femmes sont ainsi que ma vie sexuelle n'est pas épanouie". S'il n'y a pas de communication qui se développe vers l'extérieur (je ne dis pas que c'est facile, et communication ne veut pas dire exubérance : être timide dans une soirée est en soi une forme de communication), c'est compliqué de faire reposer sur les autres cette situation (ou alors il y a une forme de pathologie, j'en sais rien, c'est possible aussi, mais du coup on peu lier ça à des formes de handicaps, peut-être ?).
C'est comme dire à un chômeur que s'il n'a pas de boulot, c'est parce qu'il ne sait pas se mettre en valeur. Y'a souvent une part de vérité. Mais ce n'est pas pour ça que tu peux ignorer la réalité du marché de l'emploi pour autant.

Nil (./6489) :
le discours des féministes qui consiste à sortir de l'objectification des femmes pour que les images sociales évoluent et rééquilibrent certaines choses au niveau des stéréotypes et des interactions.
C'est comme prétendre vouloir résoudre en conflit entre un pays X et un pays Y en disant : "On va tout remettre à plat ensemble. Mais on n'oublie pas quand même que c'est X qui a commencé il y a 3 siècles, et que Y n'a fait que se défendre.". Outre le fait que c'est le plus souvent factuellement faux, c'est une stratégie qui ne marche pas et qui ne marchera jamais.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6491

Zerosquare (./6490) :
C'est comme dire à un chômeur que s'il n'a pas de boulot, c'est parce qu'il ne sait pas se mettre en valeur. Y'a souvent une part de vérité. Mais ce n'est pas pour ça que tu peux ignorer la réalité du marché de l'emploi pour autant.
Ta comparaison est dangereuse parce qu'elle n'est pas du tout de même nature (et, par moments, j'ai eu l'impression que le propos de Brunni pouvait flirter avec certaines choses dans ce sens - en tout cas, il y a des mouvements d'incels qui le souhaitent).
L'État a des leviers pour faire évoluer le marché du travail, pour jouer sur le temps de travail/mettre en place des politiques particulières dans certaines zones/imposer aux entreprises certaines choses quant au recrutement de salariés sur critères.
L'État n'a pas à imposer aux femmes ceci ou cela au prétexte que le "(soit disant) marché des relations h/f est en défaveur des uns ou des autres". Par contre, l'État peut jouer sur d'autres critères sociaux qui peuvent permettre de faire évoluer les stéréotypes.

Zerosquare (./6490) :
C'est comme prétendre vouloir résoudre en conflit entre un pays X et un pays Y en disant : "On va tout remettre à plat ensemble. Mais on n'oublie pas quand même que c'est X qui a commencé il y a 3 siècles, et que Y n'a fait que se défendre.". Outre le fait que c'est le plus souvent factuellement faux, c'est une stratégie qui ne marche pas et qui ne marchera jamais.
Pourtant, si l'on regarde sur plusieurs années, s'il y a quelque chose qui a évolué, c'est bien ça. Pas suffisamment, mais de façon sensible et visible.
avatar

6492

Nil (./6491) :
Ta comparaison est dangereuse parce qu'elle n'est pas du tout de même nature (et, par moments, j'ai eu l'impression que le propos de Brunni pouvait flirter avec certaines choses dans ce sens - en tout cas, il y a des mouvements d'incels qui le souhaitent).
Je ne parlais pas de l'État ici. Et même si le parallèle n'est pas parfait, il est assez évident : par exemple Tinder est grosso-modo l'équivalent en matière de séduction de ce qu'est Fiverr en matière d'emploi, et les évolutions sociétales qui ont permis l'émergence de ces modèles sont similaires. Si je voulais troller, je te dirais de lire Houellebecq tongue ou pas, parce qu'il n'écrit pas très bien, et que sa provocation ne dit rien qui n'ait déjà été dit par d'autres.

Zerosquare (./6490) :
Pourtant, si l'on regarde sur plusieurs années, s'il y a quelque chose qui a évolué, c'est bien ça. Pas suffisamment, mais de façon sensible et visible.
Ça ne prouve pas grand-chose : tu peux aussi obtenir des résultats à court terme en faisant usage de la force... et tout perdre plus tard quand la situation explosera.
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6493

Zerosquare (./6492) :
Ça ne prouve pas grand-chose : tu peux aussi obtenir des résultats à court terme en faisant usage de la force... et tout perdre plus tard quand la situation explosera.
Oui, enfin, globalement sur un peu plus d'un siècle c'est (très) lent mais les acquis ne sont pas remis en question (en tout cas pas en France), même s'il y a des fluctuations dans la façon de présenter les femmes (et, indirectement, sur la façon dont les femmes se voient) (je ne sais plus si je l'ai déjà fait, mais je conseille le bouquin "La Revanche des misogynes", qui date de la fin des années 90, et qui fait un état des lieus très pertinent des évolutions de la décennie qui a précédée tout en anticipant de façon assez clairvoyante par la suite - pour le coup, c'est relativement corroboré par les premiers résultats de mon modeste travail de recherche d'une part, et par les observations personnelles que j'ai pu faire au fil des années où j'ai travaillé avec des jeunes lycéens en cadre péri scolaire, entre 1999 et 2011).
avatar

6494

Zerosquare (./6488) :
Zerosquare (./6484) :
Non, les hommes sont aussi victimes que les femmes des stéréotypes. Par contre, ces stéréotypes ont tendance dans l'ensemble à avoir des impacts plus pénalisants pour les femmes.
Tu réponds à côté de la question.
Zerosquare (./6492) :
Zerosquare (./6490) :
Pourtant, si l'on regarde sur plusieurs années, s'il y a quelque chose qui a évolué, c'est bien ça. Pas suffisamment, mais de façon sensible et visible.
Ça ne prouve pas grand-chose : tu peux aussi obtenir des résultats à court terme en faisant usage de la force... et tout perdre plus tard quand la situation explosera.
Tiens, un problème de simulateur ?



6495

(zut, démasqué tsss)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6496

(grin)

6497

grin
avatar

6498

Nil (./6486) :
Euh... non ?
Si je suis dans un bar, de base, j'y vais pour boire un verre. Je n'attends pas quoi que ce soit (et je ne suis pas certain qu'une femme attende quoi que ce soit).
De façon générale, je suis plutôt du genre à ne pas aborder et je me porte bien, merci :3
Toujours le même débat. Perso j'adhère pas parce que j'ai bien constaté que les femmes ne font simplement pas un bon boulot quand tu leur laisses le choix du partenaire. Là où les hommes ont naturellement un instinct de chasseur, voulant répandre les gênes, et donc aptes à aimer des variétés de femmes différentes, les femmes ont des critères très exigeants qui les font choisir toutes les mêmes mecs (qui se trouvent les faire mouiller mais pas forcément être le meilleur choix pour l'humanité). Donc il faut que quelqu'un fasse le boulot, donc que ce soit le moment ou pas, je respecte un homme qui fera le premier pas correctement, quelle que soit la situation (pareil pour une femme, mais voir mon expérience plus bas).

Nil (./6486) :
Mais en fait tu te plains d'un truc en t'inscrivant dedans... Perso, une femme attend ou exige quelque chose de ce genre, ben... je me dis juste qu'on n'est pas compatibles au niveau social.
Le problème est que tu n'as pas le choix de nos jours. Le sexe féminin est survalorisé à l'extrême par les hommes, et le feedback qu'elles ont dès leur jeunesse c'est qu'elles ont plus de valeur qu'une reine moyen-âgeuse dès leur première poussée de boob (quand c'est pas déjà depuis bien avant d'ailleurs), donc comment tu régules ? Ça cause des tas de réels problèmes en réalité, comme (pour fermer la boucle) les comportements masculins toxiques, car le sentimental est une des rares choses qui transcende l'argent en valorisation. Bref si tu veux une femme qui est mature, qui n'a pas des attentes impossibles, un ego dans les cieux, etc. mais qui est quand même un minimum charmante et soigne sa vie comme on l'attend d'un homme, ben tu n'es pas né dans le bon monde. Ce n'est pas impossible à trouver, mais ce n'est absolument pas la façon dont la société éduque les femmes. A Tokyo t'as même des mecs qui donnent de l'argent à des meufs dans la rue juste parce qu'elles sont bonnes, je l'ai vu de mes propres yeux. Si c'est pas pété ça, tu crées quoi comme génération ? Tu les entraînes comment ? Imagine si c'était ta fille ? En Europe on n'est manifestement pas épargné du tout, de par les retours que j'ai.

Nil (./6486) :
Mais concurrence de quoi ? On est d'accord pour dire que les sites (et, dans une moindre mesure, l'espace social) est pollué par des gros cons. En partant de ça, si t'es pas un gros con, tu pars déjà avec un bon bonus, si tu te places dans un jeu de concurrence...
Euh… non. Beaucoup de femmes aiment ces gros cons justement. Je t'ai dit le post passé ce que je pensais de la meuf qui te dit qu'elle veut un mec "bien", attentionné et j'en passe. C'est FAUX. Le monde est bourré de mecs "bien", si la meuf n'a pas trouvé un, c'est parce qu'elle n'en veut VRAIMENT pas. Tu savais que 62% des femmes ont des fantasmes de viol ? Après tu vas les féministes nous parler de viol et de masculinité toxique pour avoir simplement un peu insisté lors d'un abordage. Bref, ce qu'elles disent est à comprendre à l'envers, Y COMPRIS le fait que les sites de rencontre seraient remplis de cons. Donc en n'étant pas un con, la seule chose que tu fais c'est te branler la cervelle, parce que c'est un mythe que ça t'apporte le moindre avantage.

Nil (./6486) :
Du coup tu veux quoi ? Qu'on change le métabolisme des femmes et qu'on change l'éducation des hommes et des femmes ? Pour les hormones, je pense que c'est une mauvaise idée. Pour l'éducation, tu es pile dans le discours féministe qui vise à dire aux femmes de prendre en charge leur destin.
Oui mais tu sais j'ai été féministe (et au fond je partage pas mal d'idées), ça ne m'empêche juste pas de confronter ces idéaux avec la réalité du terrain, et c'est là que je vois une pente dangereuse et un total foutage de gueule. Cette idée que les femmes peuvent aborder ne fonctionne pas bien de ce que j'ai pu voir. Déjà pour une je n'ai jamais eu une femme le faire bien (et ça m'est arrivé pas mal de fois), en plus elles visent toujours au minimum 3 niveaux au-dessus d'elle (désolé mais je dois le dire), pour un mec et les efforts qu'il fait pour aborder de façon smooth c'est un peu insultant. Encore une fois, une fille n'a pas l'instinct de chasseur.

Nil (./6486) :
Mais si elles ont cette possibilité, n'est-ce pas parce que les décideurs et les cadres sont... des hommes ?
Oui. Mais c'était pour dire qu'elles jouent de leurs avantages quoi qu'il arrive.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6499

Nil (./6489) :
tout à gagner d'écouter, justement, le discours des féministes qui consiste à sortir de l'objectification des femmes pour que les images sociales évoluent et rééquilibrent certaines choses au niveau des stéréotypes et des interactions.
Ah mais oui.

Nil (./6491) :
L'État n'a pas à imposer aux femmes ceci ou cela au prétexte que le "(soit disant) marché des relations h/f est en défaveur des uns ou des autres".
Ben là je ne suis pas d'accord. Justement on le voit clairement qu'il n'y a pas d'égalité naturelle entre h/f. On intervient déjà pour empêcher aux hommes de frapper, de violer, etc. (le viol sur un homme n'est puni qu'en théorie, et un coup chaque quelques années pour l'effet) bref toutes ces méthodes naturelles humaines, mais on n'irait rien faire pour contenir les avantages sociaux et sexuels des femmes ? Doesn't compute. Nos sociétés anciennes ont de tous temps construit des systèmes de vertu décourageant l'usage du sexe pour arriver à ses fins, pourquoi c'est fini ? Pourquoi maintenant la page d'accueil de Twitch est devenue un soft-porno pour ado et on ne dit rien ? Simplement parce que ces mesures sont à l'encontre des femmes (c'est les seules qui profitent de leur sexe à ce point) du coup c'est anti-féministe, donc Mal.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6500

Brunni (./6498) :
Toujours le même débat. Perso j'adhère pas parce que j'ai bien constaté que les femmes ne font simplement pas un bon boulot quand tu leur laisses le choix du partenaire. Là où les hommes ont naturellement un instinct de chasseur, voulant répandre les gênes, et donc aptes à aimer des variétés de femmes différentes, les femmes ont des critères très exigeants qui les font choisir toutes les mêmes mecs (qui se trouvent les faire mouiller mais pas forcément être le meilleur choix pour l'humanité). Donc il faut que quelqu'un fasse le boulot, donc que ce soit le moment ou pas, je respecte un homme qui fera le premier pas correctement, quelle que soit la situation. C'est misogyne dit comme ça, mais c'est juste vrai.
Tu pars d'un postulat avec lequel je ne souscris pas (du tout), puisque ce sont, pour moi, des considérations sociales (mémétiques) et pas génétiques qui impliquent ça.

Brunni (./6498) :
Le problème est que tu n'as pas le choix de nos jours. Le sexe féminin est survalorisé à l'extrême par les hommes
Tu veux vraiment parler en terme de valorisation ? Alors "be bi et casse les prix" !

Brunni (./6498) :
Beaucoup de femmes aiment ces gros cons
"Beaucoup d'hommes aiment les grosses connes". Non ? Sinon pourquoi s'embêter avec des femmes que tu ne supportes pas ? (C'est une vraie question, hein... d'autant que, contrairement aux femmes qui ont à subir des assauts non sollicités de "gros cons", les hommes ont très rarement à subir les assauts non sollicités de "grosses connes")

Brunni (./6498) :
Tu savais que 62% des femmes ont des fantasmes de viol ?
Sais-tu faire la différence entre un fantasme et une réalité ? Entre une situation de jeu de rôle (ou une lecture érotique) dans un cadre SSC (safe sane & consensual) et une situation imposée ?
Et sais-tu que les fantasmes sont fortement influencés par la mode et les stéréotypes sociaux ?
Tiens, typiquement, depuis quelques années on voit fleurir de plus en plus d'hommes, dans le milieu des sexualités alternatives, qui s'assument comme soumis. C'était, il y a plus de 10 ans, impossible (ils se faisaient traiter de "tafiole", de sous-hommes, de loques, etc.). Ça va de pair avec une croissance du tag de "Femdom" sur les sites pornos, et avec la diffusion sur ces plateformes de vidéos de pratiques extrêmes qui commencent à toucher les hommes (ballbusting et autres tortures).

Brunni (./6498) :
Oui. Mais c'était pour dire qu'elles jouent de leurs avantages quoi qu'il arrive. Le fait est que l'homme n'a pas d'avantage sexuel (ou alors s'il en avait, notamment celui qui lui permet de commander par la force physique & mentale et par la capacité à travailler dur et dominer, il le lui est proscrit par la société).
Je pense au contraire que les hommes ont de nombreux avantages sexuels, mais ce n'est pas parce qu'ils ont une bite que ça peut devenir une baguette magique ; et réduire la relation humaine à la sexualité (et la sexualité à l'acte sexuel), c'est quand-même assez triste et réducteur...
avatar

6501

Brunni (./6499) :
Ben là je ne suis pas d'accord. Justement on le voit clairement qu'il n'y a pas d'égalité naturelle entre h/f. On intervient déjà pour empêcher aux hommes de frapper, de violer, etc. (le viol sur un homme n'est puni qu'en théorie, et un coup chaque quelques années pour l'effet) bref toutes ces méthodes naturelles humaines, mais on n'irait rien faire pour contenir les avantages sociaux et sexuels des femmes ? Doesn't compute. Nos sociétés anciennes ont de tous temps construit des systèmes de vertu décourageant l'usage du sexe pour arriver à ses fins, pourquoi c'est fini ? Pourquoi maintenant la page d'accueil de Twitch est devenue un soft-porno pour ado et on ne dit rien ?
Euh mais tout simplement parce que nos sociétés essayent d'être empathiques ? Parce que la femme/la fille violée, ça peut être ta mère, ta femme, ta fille ? D'ailleurs, c'est plus large encore : les abus sexuels sur les hommes et les garçons sont le plus généralement le fait d'hommes que de femmes (il y en a, mais peu). Donc on n'essaye pas de protéger les femmes des hommes, mais les faibles des prédateurs.

Et si on ne fait rien pour contenir les sois-disant avantages sociaux et sexuels des femmes, c'est peut-être qu'il n'y en a pas ou qu'il n'y a pas besoin de les contenir parce qu'elles n'en abusent pas (ou, en tout cas, moins) ?
avatar

6502

Nil (./6500) :
Tu pars d'un postulat avec lequel je ne souscris pas (du tout), puisque ce sont, pour moi, des considérations sociales (mémétiques) et pas génétiques qui impliquent ça.
Je veux bien, mais tu sors ça d'où que c'est mémétique ?

Nil (./6500) :
Tu veux vraiment parler en terme de valorisation ? Alors "be bi et casse les prix" !
Euh rien à voir… mais vraiment. La valorisation c'est pas toi qui la décides. Tu es victime de la société (ce qui est rare est cher).

Nil (./6500) :
"Beaucoup d'hommes aiment les grosses connes". Non ? Sinon pourquoi s'embêter avec des femmes que tu ne supportes pas ? (C'est une vraie question, hein... d'autant que, contrairement aux femmes qui ont à subir des assauts non sollicités de "gros cons", les hommes ont très rarement à subir les assauts non sollicités de "grosses connes")
Question intéressante, mais tu vas aussi devoir te taper une dizaine de grosses connes qui vont profiter de toi, dans qui tu devras t'investir, qui te coûteront de l'argent, etc. tout ça pour te rejeter au pire moment pour toi. C'est pas du tout sollicité, et ce n'est pas évitable (et oui ça vaut dans les 2 sens, mais c'est pour dire que ça s'égalise en général, car même si les cons peuvent faire beaucoup de mal dans leurs approches, les filles ne se gênent pas pour en faire à leurs prétendants aussi).
[Edit] Si on pouvait dire au premier coup d'oeil qui nous plaira ou pas (au-delà du physique), la vie serait plus simple.

Nil (./6500) :
Sais-tu faire la différence entre un fantasme et une réalité ? Entre une situation de jeu de rôle (ou une lecture érotique) dans un cadre SSC (safe sane & consensual) et une situation imposée ?
Oui. J'admets que c'est maladroit de ma part, par contre je ne crois pas que le fantasme soit influencé par la société de la façon dont tu le décrives. C'est bel et bien influencé par la société, mais justement pas du tout par les normes (au contraire ! Un fantasme n'a pas de sens si c'est une norme… c'en est alors pas un, c'est juste une saucisse-party de hipsters qui trouvent une telle pratique trop glucose). Un fantasme c'est quelque chose qui se fait dans l'intimité la plus profonde, c'est le besoin qui se manifeste lorsqu'on t'ôte tout sentiment de peur et d'insécurité. Ça a plutôt tendance à être influencé par ce dont tu as manqué plutôt que ce qu'on te met devant les yeux, comme je le comprends.

Nil (./6500) :
Je pense au contraire que les hommes ont de nombreux avantages sexuels, mais ce n'est pas parce qu'ils ont une bite que ça peut devenir une baguette magique ; et réduire la relation humaine à la sexualité (et la sexualité à l'acte sexuel), c'est quand-même assez triste et réducteur...
J'aimerais que tu me dises lesquels. Tu connais un truc similaire au vagin et à la pointrine, qui aveugle instantanément et permet de manipuler n'importe qui du sexe opposé ? (hormis la peur et la violence physique)
Sinon ce que je dis depuis le début c'est que ces dynamiques sexuelles ne se limitent absolument pas à l'intimité et encore moins à l'acte sexuel (un bon nombre de ces biatches ne baisent même pas, elles profitent juste des avantages que leur apporte la séduction féminine, basée sur les signes de disponibilité, et ne donnent absolument rien en retour, surtout pas du sexe). Les filles en profitent au travail, dans les relations sociales, pour obtenir leur dose en attention, etc.


Nil (./6501) :
Et si on ne fait rien pour contenir les sois-disant avantages sociaux et sexuels des femmes, c'est peut-être qu'il n'y en a pas ou qu'il n'y a pas besoin de les contenir parce qu'elles n'en abusent pas (ou, en tout cas, moins) ?
Ouais comme toutes les lois. Après tout si on n'avait pas de lois antiterroristes, c'est parce qu'ils n'abusaient pas trop. Et le monde ne changera sûrement pas. J'ai envie de te donner #pointnil# quand même grin

[Edit] Et je prends le ./6502 love
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6503

Je peux comprendre ce que tu veux dire Brunni, mais c'est vrai que je trouve le vocabulaire utilisé un peu violent par moment quand même.

6504

Nil (./6500) :
Tiens, typiquement, depuis quelques années on voit fleurir de plus en plus d'hommes, dans le milieu des sexualités alternatives, qui s'assument comme soumis. C'était, il y a plus de 10 ans, impossible (ils se faisaient traiter de "tafiole", de sous-hommes, de loques, etc.). Ça va de pair avec une croissance du tag de "Femdom" sur les sites pornos, et avec la diffusion sur ces plateformes de vidéos de pratiques extrêmes qui commencent à toucher les hommes (ballbusting et autres tortures).
Pour développer là-dessus, la raison du femdom (et plus dernièrement du findom) est à rechercher dans la société selon moi. Je ne crois pas que ce soit la publicisation de la pratique qui l'ait rendue populaire. Des changements dans la société, et donc des besoins, ont fait fluctuer les gens recherchant ces fantaisies, et ils se sont ralliés à un hashtag après l'avoir découvert. Avant de découvrir femdom, il avaient d'autres visionnages, voire scenarii dans leur tête ou avec leurs partenaires. Il en existe par exemple certains utilisés dans les jeux-vidéo seulement (ici généré par l'évolution de la technologie et la capacité de créer des persos te faisant bander en cassant des burnes virtuelles, voire celles du caméraman, mais ça a aussi beaucoup évolué avec le temps : ça commençait avec des trucs soft comme des persos de jeu de combat, pour finir en jeux adressant chacune de ces fantaisies spécifiquement, avec des plans te permettant de revivre la scène à l'infini sous l'angle que tu souhaites).
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6505

je ne crois pas que le fantasme soit influencé par la société de la façon dont tu le décrives.

Sisi je, et le porno n'y est pas pour rien. Certaines pratiques deviennent plus courante, et c'est directement l'effet du porno, et non l'inverse.
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.

6506

Bon déjà il faut franchement le vouloir pour tomber dessus j’ai l’impression (a moins que tu creuses pour la culture générale comme moi #triprie#). Franchement j’arrive pas à y croire que les gens tomberaient par erreur sur des pratiques et s’y convertiraient, sans avoir déjà le fantasme en eux.
avatarHighway Runners, mon jeu de racing à la Outrun qu'il est sorti le 14 décembre 2016 ! N'hésitez pas à me soutenir :)

https://itunes.apple.com/us/app/highway-runners/id964932741

6507

Brunni (./6502) :
J'aimerais que tu me dises lesquels. Tu connais un truc similaire au vagin et à la pointrine, qui aveugle instantanément et permet de manipuler n'importe qui du sexe opposé ? (hormis la peur et la violence physique)

Brunni (./6502) :
Sinon ce que je dis depuis le début c'est que ces dynamiques sexuelles ne se limitent absolument pas à l'intimité et encore moins à l'acte sexuel (un bon nombre de ces biatches ne baisent même pas, elles profitent juste des avantages que leur apporte la séduction féminine, basée sur les signes de disponibilité, et ne donnent absolument rien en retour, surtout pas du sexe). Les filles en profitent au travail, dans les relations sociales, pour obtenir leur dose en attention, etc.
Hmm, en fait, c'est pas un problème qui vient des femmes, mais qui vient des hommes au final (parce qu'en fait, on est pile dans la justification du voile chez certaines personnes : "cachons les femmes, parce que nous autres hommes ne sommes pas capables d'avoir un comportement rationnel vis-à-vis d'elles".

Alors oui, il y a des choses qui ne sont peut-être pas faciles (pour des raisons génétiques, sociales, mémétiques, en lien avec les hormones, la testostérone, la dopamine, la peur de vieillir, whatever), mais c'est valable pour tout, et pour tout le monde.

Brunni (./6502) :
Question intéressante, mais tu vas aussi devoir te taper une dizaine de grosses connes qui vont profiter de toi, dans qui tu devras t'investir, qui te coûteront de l'argent, etc. tout ça pour te rejeter au pire moment pour toi. C'est pas du tout sollicité, et ce n'est pas évitable (et oui ça vaut dans les 2 sens, mais c'est pour dire que ça s'égalise en général, car même si les cons peuvent faire beaucoup de mal dans leurs approches, les filles ne se gênent pas pour en faire à leurs prétendants aussi).
[Edit] Si on pouvait dire au premier coup d'oeil qui nous plaira ou pas (au-delà du physique), la vie serait plus simple.
Non mais ça c'est pas un problème h/f, c'ets un problème de relations humaines. Tu as la même chose avec les relations pros, amicales, etc. : aller vers l'autre, c'est prendre le risque de la déception. Mais la déception vient-elle de l'autre, ou du fait que tu aies projeté tes propres désirs sur l'autre ? (J'ai ma réponse)
avatar

6508

Brunni (./6506) :
Bon déjà il faut franchement le vouloir pour tomber dessus j’ai l’impression (a moins que tu creuses pour la culture générale comme moi #triprie#). Franchement j’arrive pas à y croire que les gens tomberaient par erreur sur des pratiques et s’y convertiraient, sans avoir déjà le fantasme en eux.
Il y en a régulièrement sur la page d'accueil de la plupart des sites de type *tube. De façon générale, il y a beaucoup de choses diverses et variées sur la plupart des pages d'accueil. Le fait qu'une pratique devienne une catégorie à part entière est aussi un signe qu'il y a une émergence de la consommation de ces contenus.
avatar

6509

(et comment tu sais ça, hein ? embarrassed)
avatarZeroblog

« Tout homme porte sur l'épaule gauche un singe et, sur l'épaule droite, un perroquet. » — Jean Cocteau
« Moi je cherche plus de logique non plus. C'est surement pour cela que j'apprécie les Ataris, ils sont aussi logiques que moi ! » — GT Turbo

6510

Parceque c'est encore assez confidentiel, et pas une mouvence majeure, mais il reste que le porno est un des element majeur d'influence sur les "fantasmes".

Il y a plein de pratique qui on "explosé" a cause de leur sur représentation dans le porno. (l'anal pour n'en citer qu'un)
avatarProud to be CAKE©®™


GCC4TI importe qui a problème en Autriche, pour l'UE plus et une encore de correspours nucléaire, ce n'est pas ytre d'instérier. L'état très même contraire, toujours reconstruire un pouvoir une choyer d'aucrée de compris le plus mite de genre, ce n'est pas moins)
Stalin est l'élection de la langie.